Précédent

Conseils pour réussir le redémarrage de votre établissement horeca

05 juin 2020 Leen Smeets Employeurs

Le 8 juin est enfin arrivé : la plupart des établissements horeca peuvent rouvrir leurs portes comme avant. Les exploitants (et leur clientèle) attendaient la reprise avec impatience depuis le début du confinement. Faites de cette réouverture un succès grâce aux directives et conseils suivants.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Directives pour l’entrepreneur horeca

Le 4 juin 2020, le SPF Économie a publié un « Guide pour un redémarrage sûr de l’horeca ». Vous y trouverez toutes les mesures de prévention minimales et nécessaires pour que les contacts entre vous, vos collaborateurs et vos clients puissent se dérouler de la manière la plus sûre possible. N’hésitez donc pas à le consulter avant de reprendre votre activité afin d’être bien préparé. Vous pouvez télécharger ce guide en français ou en néerlandais.

Le but ultime de ces directives est d’empêcher la propagation du coronavirus et d’éviter l’apparition d’une nouvelle vague. Mais qu’en est-il de votre personnel ? Comment le déployer de manière optimale ?

1er conseil : déléguez la coordination

En tant que gérant, les préoccupations ne manquent pas. Et vous devez vous concentrer sur plusieurs choses à la fois. Désignez par conséquent un de vos collaborateurs permanents pour reprendre (temporairement) les rênes de votre établissement horeca, ne serait-ce que pour coordonner toutes les mesures liées au coronavirus. Vous pourrez ainsi rester concentré et vous occuper des éléments plus importants.

Votre charge de travail n’est pas suffisante ? Vous pouvez alors faire travailler temporairement vos collaborateurs fixes ailleurs, chez un autre employeur. Ce principe porte le nom de « partage de travailleurs » et constitue un excellent moyen de les maintenir au travail.

2e conseil : envisagez un changement temporaire de fonction si nécessaire

En principe, vous ne pouvez pas modifier unilatéralement la fonction de vos travailleurs. Il s’agit en effet d’une condition essentielle de leur contrat de travail. Toutefois, au vu du caractère exceptionnel de la crise actuelle de coronavirus, un changement temporaire de fonction peut être toléré. Ainsi, il est par exemple recommandé de délimiter autant que possible les ensembles de tâches. Il se peut également que d’autres circonstances vous incitent à opérer des changements de fonctions, comme du personnel de salle en surnombre redéployé temporairement en cuisine.

Essayez de conclure des arrangements concrets avec vos travailleurs et ajoutez dès que possible une annexe au contrat de travail qui confirme ce changement temporaire. Apprenez-en davantage dans notre FAQ.

3e conseil : étalez les horaires de travail

Il est recommandé - et cela vaut pour tous les secteurs - d’étaler au maximum les horaires de travail de vos collaborateurs. Vous favorisez ainsi le respect des règles de distanciation sociale à l’arrivée, au départ et durant les pauses. En raison des circonstances exceptionnelles que nous connaissons, il est temporairement autorisé de faire travailler votre personnel en dehors des horaires repris dans le règlement de travail si un étalement dans les limites des horaires existants n’est pas possible.

Si vous souhaitez apporter des modifications plus importantes aux horaires de travail à temps plein ou si ces changements ne sont pas directement liés à la distanciation sociale ou à la modification de l’heure de fermeture, nous vous conseillons d’adapter votre règlement de travail le plus rapidement possible pour entériner ces horaires modifiés. En modifiant votre règlement de travail, vous avez quoi qu’il en soit la certitude d’être en règle et pourrez rapidement réactiver ces horaires en cas d’éventuelle nouvelle vague du virus. Contactez nos consultants.

Si vous employez des travailleurs à temps partiel, n’hésitez pas à consulter ce blog.

4e conseil : autorisez vos collaborateurs à effectuer des heures supplémentaires volontaires

Vous avez un surcroît de travail, mais souhaitez éviter tout coût ou démarche supplémentaires pour l’occupation d’étudiants jobistes, de travailleurs flexi-job et de travailleurs occasionnels ? Utilisez alors le système des heures supplémentaires volontaires pour occuper davantage vos travailleurs. Les heures supplémentaires volontaires sont des heures supplémentaires effectuées en dehors des horaires de travail annoncés. Vous ne devez donc pas les programmer à l’avance. Un accord semestriel écrit et la disponibilité de votre travailleur suffisent.

Veillez toutefois à respecter les limites de 11 heures/jour et 50 heures/semaine le cas échéant. Depuis 2015, le secteur de l’horeca est autorisé à effectuer 360 heures supplémentaires volontaires nettes par an. Vous ne devez payer ni supplément ni ONSS pour ces heures et ne devez pas non plus prélever d’ONSS ou de précompte professionnel. Vous pourrez ainsi compenser partiellement votre baisse de chiffre d’affaires. Utilisez donc ce système sans crainte pour maintenir autant que possible votre personnel fixe au travail.

Vous avez des travailleurs à temps partiel ? N’oubliez pas le droit de priorité. Vous envisagez de faire appel à des travailleurs flexi-job, des étudiants ou du personnel supplémentaire, mais n’y êtes pas encore familiarisé ? Contactez nos experts. Notez toutefois que vous ne pouvez pas remplacer votre personnel fixe au chômage temporaire par ces statuts.

Plus de conseils pour réussir votre redémarrage ?

Consultez le plan de relance d’Acerta.

Plan de relance

Partagez cet article

Leen Smeets

Écrit par Leen Smeets

Leen Smeets est conseillère juridique au Centre de connaissances d’Acerta. Elle est spécialisée dans, entre autres, le temps de travail, la flexibilité et la réglementation du travail.

 

Articles liés

Accord social sur des mesures de soutien supplémentaires aux employeurs
Employeurs

Accord social sur des mesures de soutien supplémentaires aux employeurs

15 septembre 2020 Annelies Bries

Le Conseil national du travail est parvenu à un accord sur plusieurs mesures visant à aider les entreprises, les secteurs et les travailleurs à surmonter cette période difficile de coronavirus. Découvrez ici en quoi consiste cet accord.

En savoir plus
Chômage temporaire dû au coronavirus et vacances : un aperçu de la situation
Employeurs

Chômage temporaire dû au coronavirus et vacances : un aperçu de la situation

11 septembre 2020 Marijke Beelen

Les travailleurs auront-ils moins de vacances en 2021 car leur entreprise a eu recours au chômage temporaire à cause du coronavirus en 2020 ? Il s’agit d’une question préoccupante dont la réponse est partiellement connue. Nous vous résumons la situation.

En savoir plus
Écoles en code orange, classe en quarantaine ou enfant testé positif : quelles solutions pour les travailleurs ?
Employeurs

Écoles en code orange, classe en quarantaine ou enfant testé positif : quelles solutions pour les travailleurs ?

10 septembre 2020 Amandine Boseret

La rentrée des classes est arrivée. Cependant, cette rentrée amène aussi son lot d’incertitudes pour les employeurs et leurs travailleurs. Que faire si l’école passe en code orange ou si l’enfant d’un travailleur est testé positif ?

En savoir plus