Précédent

En difficulté à cause du coronavirus ? La prime d’encouragement flamande apporte un soutien

30 mars 2020 Annelies Bries Employeurs

De nombreuses entreprises souffrent de la crise du coronavirus. Le gouvernement flamand a temporairement adapté les conditions d’obtention de la prime d’encouragement afin de soutenir les entreprises pendant cette période difficile. Découvrez ici ce qui change.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Qu’est-ce que la prime d’encouragement flamande ?

La prime d’encouragement flamande est une allocation complémentaire à l’allocation d’interruption de l’Office National de l’Emploi.

Les travailleurs du secteur privé ou du secteur non marchand qui prennent un crédit-temps ou un des congés thématiques (congé parental, congé pour assistance médicale, congé pour soins palliatifs) peuvent bénéficier d’une prime d’encouragement du gouvernement flamand.

Toutefois, les travailleurs occupés dans une entreprise du secteur privé ou du secteur non marchand reconnue comme en difficulté ou en restructuration peuvent également bénéficier d’une prime d’encouragement du gouvernement flamand lors d’une réduction temporaire du temps de travail.

Conditions d’extension

Le gouvernement flamand prévoit une extension des conditions d’obtention de la prime d’encouragement flamande en raison de la crise du coronavirus. Cette extension est uniquement valable du 1er avril 2020 au 30 juin 2020. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’une prime complémentaire aux allocations dans le cadre d’un chômage temporaire.

Si votre entreprise subit une réduction substantielle d’au moins 20 % du chiffre d’affaires, de la production ou du nombre de commandes au cours du mois et que la durée du travail de vos travailleurs s’en trouve diminuée, ils pourront prétendre à une prime d’encouragement. La réduction d’au moins 20 % doit avoir lieu le mois du début de la réduction du temps de travail, par rapport au même mois de l’année précédente. En tant qu’employeur, vous devez le démontrer à l’aide d’un plan qui indique la réduction. En outre, vous devez inclure les mesures prises par votre entreprise en matière de redistribution du travail et le lien avec les répercussions des mesures de lutte contre le coronavirus. Ce n’est qu’à ce moment-là que vos travailleurs ayant subi une réduction de leur temps de travail peuvent faire appel à la prime d’encouragement flamande. La demande doit d’ailleurs être faite pour des mois complets.

Besoin d’aide pour établir votre plan ou pour la demande de vos travailleurs ? Acerta peut vous aider. Contactez-nous par téléphone au 016 24 53 24 ou via info.consult@acerta.be.

Des réponses à toutes vos questions liées au coronavirus ?

Restez informé(e) grâce à notre FAQ reprenant les questions les plus fréquentes sur le travail en temps de coronavirus. Les informations sont toujours à jour.

Consultez notre FAQ

Partagez cet article

Annelies Bries

Écrit par Annelies Bries

Conseillère juridique chez Acerta

Articles liés

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les employeurs sur le télétravail
Employeurs

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les employeurs sur le télétravail

20 octobre 2020 Sarah De Groof

Lors du premier confinement de mars et d’avril, le télétravail est soudainement devenu la norme. « À titre temporaire », pensions-nous. Vendredi dernier, le Comité de concertation a décidé de le rendre à nouveau obligatoire.

En savoir plus
Quels sont les effets des nouvelles mesures pour les employeurs?
Employeurs

Quels sont les effets des nouvelles mesures pour les employeurs?

20 octobre 2020 Amandine Boseret

Face à l’évolution de la pandémie, le nouveau gouvernement a signé un nouvel arrêté ministériel ce dimanche 18 octobre qui sort ses effets dès ce lundi. Mais quels en ont les effets sur les employeurs ?

En savoir plus
Je dois invoquer le chômage temporaire. Mais pour quelle raison ?
Employeurs

Je dois invoquer le chômage temporaire. Mais pour quelle raison ?

16 octobre 2020 Nele Mertens

Les deux motifs ou raisons les plus utilisés actuellement sont la force majeure et des raisons économiques. Il existe cependant d’autres motifs encore pour invoquer le chômage temporaire.

En savoir plus