Précédent

Gardez vos collaborateurs motivés, revoyez votre politique salariale

05 juin 2020 Ellen Van Grunderbeek Employeurs

Les organisations sont confrontées à des défis particuliers en raison de la crise du coronavirus. En raison de la crise du coronavirus, l’ensemble des tâches et la flexibilité de vos collaborateurs se trouvent dans une tout autre perspective. Vous attendiez peut-être davantage de flexibilité de la part de vos collaborateurs ou vous avez dû mettre en place d’autres processus de travail ? Pour votre politique de rémunération, il est grand temps de faire de nouveaux choix stratégiques qui cadrent avec la « nouvelle normalité ».

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Des extras (para)fiscaux favorables

Vous souhaitez récompenser vos collaborateurs pour leur dur travail en cette période difficile ? Alors, c’est peut-être une idée de traduire cela dans votre politique salariale. Vous pouvez octroyer à vos collaborateurs un avantage (para)fiscal favorable pour les efforts supplémentaires qu’ils ont effectués au travail. Ainsi, ils restent motivés et peuvent contribuer aux objectifs de relance de votre entreprise. Un tel avantage a en outre un impact positif sur la rétention. Les collaborateurs motivés et impliqués sont aussi des travailleurs satisfaits.

1. Le bonus salarial

Si vous souhaitez accorder un bonus salarial à un régime favorable, vous avez trois possibilités. Vous pouvez opter pour un avantage non récurrent lié aux résultats (CCT 90), une prime bénéficiaire ou des warrants.

Le bonus salarial de la CCT 90 est lié aux résultats collectifs d’une entreprise, qui sont manifestement incertains au moment de l’introduction du plan bonus. Vos collaborateurs reçoivent un bonus salarial si les objectifs déterminés préalablement sont atteints ? En 2020, vous pouvez octroyer un maximum de 3414 €.

Les défis auxquels les entreprises sont confrontées pendant et après la crise du coronavirus peuvent servir d’inspiration pour déterminer les objectifs du plan bonus. Pensez à :

  • atteindre le chiffre d’affaires de 2019
  • conserver un certain portefeuille de clients
  • atteindre un objectif écologique grâce à davantage de travail à domicile et une mobilité plus durable.

Vous n’avez pas encore de plan bonus pour vos collaborateurs ? Dans ce cas, vous pouvez en instaurer un. Vous avez déjà un plan bonus, mais les objectifs ne sont plus atteignables en raison de la nouvelle réalité ? Dans ce cas, vous pouvez introduire un nouveau plan bonus comportant des objectifs modifiés.

Si vous souhaitez octroyer un extra à vos collaborateurs, sans objectifs collectifs, vous pouvez opter pour une prime bénéficiaire ou des warrants.

Grâce à une prime bénéficiaire, vos collaborateurs profitent du bénéfice réalisé auxquels ils ont eux-mêmes contribué. Vous pouvez octroyer le même montant à chaque travailleur ou déterminer un montant différent en fonction de la catégorie à laquelle le travailleur appartient. Vous n’êtes pas lié par un montant maximum, mais la prime bénéficiaire ne peut pas dépasser 30 % de votre masse salariale totale et vous ne pouvez pas octroyer une prime bénéficiaire au niveau individuel.

Un warrant correspond au droit d’acheter la valeur sous-jacente d’un certain nombre d’actions cotées en bourse pendant une certaine période à un prix prédéterminé ou à déterminer. Votre travailleur peut, dès le moment où vous avez offert les warrants, les revendre immédiatement, après quoi le rendement net sera versé sur son compte.

Attention : pour bénéficier du régime favorable, le bonus salarial doit être octroyé en sus du package salarial existant. Vous ne pouvez pas remplacer un élément de salaire existant par la nouvelle prime ou le convertir en celle-ci.

2. Pension complémentaire

Un extra peut également prendre la forme d’une pension complémentaire. De cette manière, vos collaborateurs se constituent collectivement un capital supplémentaire dont ils pourront bénéficier au moment de leur départ à la pension. Vous pouvez également fournir des garanties en cas de décès, d’incapacité de travail ou d’hospitalisation. Un engagement de pension peut également être de nature temporaire, par exemple pour un an.

Si un plan de pension complémentaire est déjà en place à l’heure actuelle, vous pouvez également augmenter temporairement votre cotisation d’employeur. Vos travailleurs (représentants) doivent être informés à l’avance de l’intention de modifier le plan de pension.

Si tous les collaborateurs bénéficient d’un plan de pension complémentaire, vous pouvez prendre un engagement de pension individuel pour plusieurs collaborateurs en plus de celui qui est prévu sur une base occasionnelle et non systématique. En 2020, celle-ci peut s’élever à 2520 euros maximum.

3. Prime d’innovation

Vous souhaitez mettre vos collaborateurs aux commandes de votre politique de relance en les laissant introduire et mettre en œuvre une nouvelle idée ? Dans ce cas, vous pouvez octroyer une prime à l’innovation à ces personnes créatives. Vous pouvez récompenser un maximum de 10 collaborateurs par projet d’innovation.

Que devez-vous faire ? Vous informez vos collaborateurs des critères et procédures internes du projet d’innovation. L’innovation doit consister en une nouveauté qui apporte une véritable plus-value pour vos activités habituelles. Cela peut aller de l’organisation du travail et du bien-être au travail aux services et aux processus de travail. Ce sont vos collaborateurs qui proposent et élaborent l’innovation ou la mettent en route, afin qu’elle puisse apporter une plus-value aux activités normales de l’entreprise à terme.

La prime d’innovation que vous octroyez à votre travailleur s’ajoute au salaire et ne dépasse pas sa rémunération mensuelle brute. Le montant total des primes versées ne peut pas être supérieur à 1 % de votre masse salariale totale.

Prenez soin de vos collaborateurs

Répondez avec souplesse aux besoins de vos collaborateurs sur le plan du salaire.

Motiver vos collaborateurs

Partagez cet article

Écrit par Ellen Van Grunderbeek

Conseillère juridique chez Acerta

Articles liés

Assimilation chômage temporaire en raison du coronavirus pour les vacances : une compensation pour les employeurs
Employeurs

Assimilation chômage temporaire en raison du coronavirus pour les vacances : une compensation pour les employeurs

25 novembre 2020 Marijke Beelen

Les employeurs peuvent compter sur une compensation pour l’assimilation du chômage temporaire en raison du coronavirus pour les vacances annuelles. Devez-vous, en tant qu’employeur, introduire une demande pour cette compensation ? Quel est le montant de la compensation ?

En savoir plus
Le contrôle du respect des mesures préventives COVID-19 devient répressif
Employeurs

Le contrôle du respect des mesures préventives COVID-19 devient répressif

20 novembre 2020 Amandine Boseret

Les portes de votre entreprise peuvent-elles simplement rester ouvertes ? Il vous faut alors respecter bon nombre de mesures sanitaires. Si vous ne le faites pas, vous risquez de lourdes amendes et peut-être même l'emprisonnement.

En savoir plus
Le personnel soignant reçoit de nouvelles aides
Employeurs

Le personnel soignant reçoit de nouvelles aides

12 novembre 2020 Ellen Van Grunderbeek

La semaine passée, le gouvernement fédéral a annoncé une série de nouvelles mesures de soutien, dont plusieurs destinées au secteur des soins de santé. De quelles mesures s’agit-il précisément ? Et qui y a droit ?

En savoir plus