Précédent

Interruption de carrière et réduction du temps de travail à l’ère du corona

17 juillet 2020 Amandine Boseret Employeurs

En ces temps particuliers, de nombreux travailleurs s’adaptent afin de trouver un nouvel équilibre entre vie privée et vie professionnelle, parfois en diminuant leur fraction d’occupation. De leur côté, les employeurs n’ont plus toujours assez de travail pour leurs travailleurs. Travailleur et employeur avaient des options ‘classiques’ d’interruption de carrière avant le coronavirus, mais la crise a poussé le gouvernement à en instaurer de nouvelles. Acerta résume pour vous les différentes possibilités, ‘classiques’ et ‘corona’, d’interruption de carrière et de diminution du temps de travail.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Crédit-temps VS congé thématique

Pour faire une pause dans sa carrière ou réduire son temps de travail dans le secteur privé, il y a deux grandes options : le crédit-temps et le congé thématique. Dans les deux cas, il existait déjà diverses options classiques : crédit-temps avec motif ou crédit-temps emploi fin de carrière, ainsi que différents congés thématiques. Mais les autorités ont maintenant aussi prévu des options ‘corona’ pour des situations spécifiques. Nous présentons ici les principaux cas de figure, du point de vue du travailleur et de l’employeur.

Congé thématique
Crédit temps

Travailleur : je veux interrompre ma carrière pour m’occuper d’un enfant

Le travailleur disposait déjà de plusieurs possibilités pour interrompre sa carrière pour s’occuper de ses enfants : le crédit-temps pour motif de soins à un enfant de moins de 8 ans et le congé thématique ‘parental’ pour s’occuper d’un enfant de moins de 12 ans.

Depuis le 1er mai, le gouvernement a mis en place le congé parental corona, qui permet au travailleur de réduire sa fraction d’occupation d’un cinquième, ou à mi-temps. Les travailleurs isolés ou ayant un enfant handicapé peuvent aussi, depuis le 1er juillet dernier, suspendre temporairement leur contrat de travail.

Il faut noter que le travailleur dispose aussi de diverses possibilités de crédit-temps et congés thématiques pour s’occuper d’un enfant ou d’un membre de sa famille gravement malade, ou d’une personne en soins palliatifs.

Travailleur : je veux réduire mon temps de travail en fin de carrière

Les travailleurs ayant atteint un certain âge peuvent réduire leur temps de travail d’un cinquième (par rapport à un travailleur à temps plein dans l’entreprise) ou à mi-temps, par le biais d’un emploi fin de carrière.

Ce crédit-temps « emploi de fin de carrière » existait déjà sous une forme ‘classique’, qui permet au travailleur de réduire sa fraction d’occupation dès 55 ans et de bénéficier d’allocations de l’ONEM dès 60 ans. Depuis peu, une variante ‘corona’ est également possible : ce crédit-temps permet au travailleur de réduire sa fraction d’occupation et de bénéficier des allocations de l’ONEM dès 55 ans, pour autant que l’employeur soit reconnu comme entreprise en difficulté et que le travailleur puisse justifier 25 ans de carrière.

Employeur : je souhaite que mon travailleur réduise son temps de travail

La crise liée au coronavirus a pour conséquence de réduire les activités de nombreuses entreprises. Il se peut dès lors que l’employeur n’ait pas suffisamment de travail pour maintenir tous ses travailleurs dans leur fraction d’occupation d’origine ou les garder à temps plein.

Outre les solutions ‘classiques’ que sont le chômage temporaire (pour cause de coronavirus) et le partage de travailleurs, et indépendamment du crédit-temps et du congé thématique, deux autres options s’offrent à l’employeur en ces temps de coronavirus : une réduction du temps de travail d’un quart ou d’un cinquième (pour tout le monde ou un groupe défini) pour un an maximum, ou l’introduction de la semaine des quatre jours, aussi pour un an maximum.

Depuis le printemps 2020, l’employeur peut en outre s’accorder avec son travailleur pour que ce dernier prenne un crédit-temps coronavirus. Le travailleur peut dès lors prétendre aux allocations de l’ONEM que l’employeur peut compléter, pour autant que le salaire brut du travailleur ne dépasse pas celui dont il disposait avant le crédit-temps.

Besoin d'aide ?

Ces options sont les principaux scénarios avec les nouvelles possibilités ‘corona’, mais il ne faut pas perdre de vue qu’elles sont toutes assorties de conditions et/ou de procédures particulières. Si vous avez des questions à propos d’une de ces options, n’hésitez pas à prendre contact avec votre gestionnaire de dossier chez Acerta.

Pour un audit afin qu’un juriste évalue pour vous les meilleures options, faites appel à nos consultants, par téléphone au 016 24 53 24 ou par e-mail : legal.bruwal@acerta.be.

Demander conseil

Partagez cet article

Amandine Boseret

Écrit par Amandine Boseret

Conseillère juridique chez Acerta

Articles liés

Comment veiller au bien-être mental de vos collaborateurs ?
Employeurs

Comment veiller au bien-être mental de vos collaborateurs ?

27 octobre 2020 Benoit Caufriez

4 collaborateurs sur 10 sont plus stressés. Comment vous assurer qu’ils restent en bonne santé en télétravail ?

En savoir plus
Plus d’enseignement à distance ou des vacances de Toussaint prolongées ? Des solutions pour vos travailleurs
Employeurs

Plus d’enseignement à distance ou des vacances de Toussaint prolongées ? Des solutions pour vos travailleurs

26 octobre 2020 Ellen Van Grunderbeek

Que devez-vous faire en tant qu’employeur si votre travailleur souhaite rester à la maison pour accompagner son enfant dans l’enseignement à domicile, ou doit combler les vacances de Toussaint prolongées ?

En savoir plus
Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les employeurs sur le télétravail
Employeurs

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les employeurs sur le télétravail

20 octobre 2020 Sarah De Groof

Lors du premier confinement de mars et d’avril, le télétravail est soudainement devenu la norme. « À titre temporaire », pensions-nous. Vendredi dernier, le Comité de concertation a décidé de le rendre à nouveau obligatoire.

En savoir plus