Précédent

La participation financière augmente l’engagement des travailleurs

29 mai 2019 Employeurs

Augmenter l’engagement des travailleurs sur le lieu de travail ? L’entreprise participative est la solution. Du moins, c’est ce qu’affirment 89 % des sondés de l’enquête commune d’Acerta et d’Etion. Sur les 324 entreprises ayant participé à l’enquête, 88 % impliquent activement leurs travailleurs dans le fonctionnement de leur entreprise. Une évolution positive ayant un effet positif sur la rétention.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

L’entreprise participative a le vent en poupe

En impliquant vos collaborateurs, vous augmentez l’engagement au sein de l’entreprise. Rien de plus logique, mais de nombreuses entreprises ne se sont longtemps pas senties concernées. En grande partie en raison d’un manque d’expertise et de savoir-faire. Le tout combiné aux nombreux préjugés qui entourent la participation des travailleurs, lesquels commencent heureusement à s’estomper.

Cette nouvelle méthode de travail a une influence favorable sur le fonctionnement de l’entreprise, surtout à long terme. Avoir davantage voix au chapitre accroît la motivation et la productivité de vos travailleurs et réduit l’absentéisme. 85 % des sondés indiquent que l’entreprise participative résulte en un degré de satisfaction plus élevé parmi les travailleurs. De plus, 1/5e utilisent « moins d’absences » comme objectif collectif.

L’intention seule n’est pas suffisante pour une meilleure rétention

82 % des sondés ont lié l’entreprise participative à la rétention. Toutefois, la mise en œuvre en pratique laisse parfois à désirer. Il y a du pain sur la planche surtout sur le plan de la communication entre l’employeur et le travailleur. 1 entreprise sur 5 informe insuffisamment les travailleurs en matière d’objectifs et de résultats. Alors que le sentiment d’avoir un impact et de contribuer à quelque chose mène justement à un lien plus fort avec l’entreprise. Et donc à une meilleure rétention. Il en va de même quand les résultats sont décevants, il est préférable d’en discuter aussi vite que possible avec vos collaborateurs. Vous évitez ainsi des frustrations et des attentes irréalistes.

Une rétribution financière, la clé d’un succès continu

Les dirigeants d’entreprise sont toujours plus nombreux à introduire une culture participative dans leur entreprise. Toutefois, accroître la collaboration de vos collaborateurs et les laisser prendre des décisions a peu de sens lorsqu’ils ne peuvent pas participer aux bénéfices. Parmi les 88 % d’employeurs qui mettent en œuvre l’entreprise participative, 3 sur 5 y associent également une conséquence financière. 51 % laissent les travailleurs participer aux résultats financiers. Les entreprises qui couplent la participation au volet financier optent généralement (54 %) pour le bonus non récurrent lié aux résultats (CCT 90).

Une autre manière simple d’exprimer votre considération est la prime bénéficiaire. Grâce à ce système, votre entreprise octroie une partie ou la totalité des bénéficies d’un exercice comptable (bénéfices après imposition) à vos collaborateurs sous la forme d’une prime versée en espèces. Un plan cafétéria et des warrants constituent d’autres manières de rétribuer vos collaborateurs et de les garder motivés.

Quelle que soit la rétribution financière que vous choisissez : il est important que vous expliquiez à votre travailleur sa contribution dans celle-ci. Un collaborateur sachant que ses efforts feront la différence reste motivé. De plus, vous réduisez ainsi le risque que les rémunérations variables soient rapidement considérées comme un droit acquis. Puisqu’au final, une entreprise saine devrait être le but ultime et commun.

Partagez cet article

Articles liés