Précédent

Le budget mobilité doit-il encore décoller ?

21 janvier 2020 Annelies Baelus Employeurs

Les embarras de circulation en Belgique sont tristement célèbres. Face à ce problème, le gouvernement fédéral a élaboré le budget mobilité. Vos collaborateurs roulent en voiture de société ou salariale ? Alors, depuis mars 2019, ils peuvent échanger celle-ci contre un modèle moins polluant. Même si le système ne semble pas vraiment décoller pour le moment.

Temps de lecture: Lire plus tard ?
Seulement 11 travailleurs sur 100 000 ont opté pour le budget mobilité

Les personnes qui ont une voiture de société peuvent échanger celle-ci contre une voiture plus écologique. Le budget restant peut servir à une alternative durable, comme un vélo de leasing, un abonnement de train ou l’utilisation d’une trottinette partagée. Il reste de l’argent ? Alors, ce montant est versé en espèces à un tarif avantageux sur le plan fiscal. Vous encouragez ainsi vos travailleurs à laisser plus souvent leur voiture chez eux.

Du moins, c’est toute l’idée derrière le régime. Jusqu’à présent, seulement 0,011 % des travailleurs qui entraient potentiellement en ligne de compte pour ce faire ont opté pour le budget mobilité. Tel est le constat d'une enquête d’Acerta menée auprès de plus de 210 000 travailleurs, employés comme ouvriers, sous contrat à durée indéterminée chez plus de 32 000 entreprises.

Neuf mois après son instauration, nous pouvons conclure que le budget mobilité connaît un démarrage lent. Mais ce démarrage lent laisse également supposer qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives.

Commencer par éliminer des obstacles potentiels

On aime peu ce qui nous est inconnu. Le fait que le système ne soit pas encore très connu du grand public est une explication possible du peu de succès. Par ailleurs, le budget mobilité est également assez complexe à instaurer. La longue période de leasing des voitures de société constitue notamment un obstacle.

Une voiture de société est prise en leasing par l’employeur pendant une durée de 4 à 5 ans. La résiliation anticipée de ce contrat entraînerait des coûts supplémentaires pour l’employeur. En outre, la gestion du budget mobilité demande plus d’efforts de la part de l’employeur que la gestion de sa flotte de voitures de société. Il faut donc attendre que le marché fournisse des outils pour faciliter cette gestion

Par ailleurs, les voitures électriques dans le segment moyen sont jusqu’à présent peu disponibles et ne peuvent la plupart du temps pas être financées avec le budget mobilité dont le travailleur dispose.

Cash for car est aussi encore dans le peloton

Le régime Cash for car, instauré début 2018, a également des difficultés à décoller. Cash for car ne donne au travailleur qui renonce à sa voiture de société qu’une somme d’argent en échange de celle-ci. En 2018, 0,065 % des voitures de société ont été échangées contre une telle indemnité, et 0,175 % en 2019. Nous doutons toutefois du fait que Cash for car connaisse un franc succès à l’avenir. 

Le budget mobilité en 5 étapes

Alignez votre politique de mobilité sur les besoins de vos travailleurs.

En savoir plus

Partagez cet article

Annelies Baelus

Écrit par Annelies Baelus

Director Legal, Reward & Formations chez Acerta.

Articles liés

Déplacements domicile-lieu de travail : comment propulser le vélo en tête du peloton ?
Employeurs

Déplacements domicile-lieu de travail : comment propulser le vélo en tête du peloton ?

16 septembre 2020 Ellen Van Grunderbeek

La mobilité reste un sujet brûlant, même en temps de coronavirus. Alors qu’il est devenu moins évident de prendre les transports en commun, le vélo est de plus en plus considéré comme une solution alternative appréciable.

En savoir plus
Une indemnité vélo imposée dans la CP 200
Employeurs

Une indemnité vélo imposée dans la CP 200

10 juillet 2020 Amandine Boseret

Depuis le 1er juillet 2020, les employés relevant de la commission paritaire 200, la commission paritaire auxiliaire pour employés, qui utilisent régulièrement le vélo pour leurs déplacements ont droit à une indemnité vélo.

En savoir plus
Votre travailleur pense rester en Belgique pour ses vacances ? Le vélo offre des possibilités
Employeurs

Votre travailleur pense rester en Belgique pour ses vacances ? Le vélo offre des possibilités

07 juillet 2020 Ellen Van Grunderbeek

Les vacances d’été ont commencé et vos travailleurs prendront bientôt leurs vacances. Le choix de passer ses vacances en Belgique est, aujourd’hui plus que jamais, une possibilité. Le vélo est alors le moyen de transport écologique et rapide par excellence pour profiter des vacances. Laissez la voiture dans le garage et partez à l’aventure.

En savoir plus