Précédent

Le chômage économique poursuit son ascension

12 septembre 2019 Dirk Vanderhoydonck Employeurs

Lorsqu’il n’y a pas assez de travail, vous pouvez, en tant qu’employeur, rendre vos collaborateurs inactifs provisoirement. Il s’agit d’une forme de chômage temporaire où l’exécution du contrat de travail est suspendue pendant un moment. Des chiffres récents indiquent que le chômage économique continue à grimper.

Durant le deuxième trimestre 2019, le chômage économique affichait un taux de 0,8 %, soit près du double du taux de 2018. Bien que la hausse du chômage économique semble alarmante, il n’y a aucune raison de paniquer. En effet, le chômage économique était historiquement bas en 2018, l’augmentation récente n’est donc pas surprenante.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Un tampon face aux caprices de l’économie

Le chômage économique est une sorte de tampon qui amortit les caprices de l’économie. Le système évite que les employeurs doivent engager ou licencier des collaborateurs au rythme de l’économie. Il existe toutefois quelques points d’attention et un certain nombre d'obligations dont vous devez tenir compte pour y avoir recours.

La sonnette d’alarme peut être tirée lorsque le manque de travail devient un problème structurel. Car dans ce cas, les employeurs procéderont plutôt au licenciement, ce qui résultera à nouveau en un taux de chômage plus élevé. Il importe dès lors de continuer à surveiller les chiffres.

Chômage économique temporaire chez les ouvriers en 2019 vs en 2016-2017-2018

Figure : chômage économique temporaire des ouvriers

Le retard de croissance économique joue un rôle

Comment expliquer cette augmentation du chômage économique ? La baisse de l’activité économique joue certainement un rôle à cet égard. Bien entendu, il existe aussi des effets saisonniers qui surviennent chaque année. Ainsi, le chômage économique est systématiquement plus faible durant le deuxième trimestre que durant le premier. Nous constatons également cette tendance en 2019.

Par ailleurs, il est préférable d’examiner l’occupation parallèlement au chômage économique. Lorsqu’il y a beaucoup de demandes, et que le chômage économique est faible, les employeurs engageront plus rapidement de nouveaux collaborateurs. De ce fait, la marge du chômage économique augmente à nouveau. Il existe donc un équilibre délicat entre chômage économique, lieux de travail et économie.

Besoin d'un conseil juridique ?

Vous trouverez une multitude d'informations, notamment concernant le chômage économique, dans Juricible, la base de données sociojuridique en ligne d’Acerta.

Testez gratuitement Juricible
Partagez cet article
Dirk Vanderhoydonck

Écrit par Dirk Vanderhoydonck

Director Flexsourcing

Articles liés

Chômage économique : que faire et comment ?
Employeurs

Chômage économique : que faire et comment ?

21 mars 2019

Le « chômage économique » est-il devenu un concept non pertinent ? Si l’on considère le faible pourcentage d’heures de travail qui n’ont pas été effectuées en 2018, soit 0,60 %, on pourrait presque le penser.

En savoir plus
3 raisons de baser votre politique du personnel sur les données
Employeurs

3 raisons de baser votre politique du personnel sur les données

14 août 2018

Le chômage économique est une solution qui permet de garder en service (surtout) des ouvriers lorsque le travail se fait plus rare. Dans notre pays, ce chômage économique a atteint un niveau historiquement bas durant le premier trimestre de 2018.

En savoir plus
4 points d’attention lorsque l’on invoque le chômage économique
Employeurs

4 points d’attention lorsque l’on invoque le chômage économique

25 juin 2018

Le chômage économique est une solution qui permet de garder en service (surtout) des ouvriers lorsque le travail se fait plus rare. Dans notre pays, ce chômage économique a atteint un niveau historiquement bas durant le premier trimestre de 2018.

En savoir plus