Précédent

Les changements en octobre pour votre entreprise

02 octobre 2019 Employeurs

La législation et la réglementation font chaque mois l’objet de nombreux changements, qui ont une incidence sur vous en tant qu’employeur ou sur vos collaborateurs. C’est pourquoi Acerta vous emmène à travers les changements socio-juridiques d’octobre.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Lancement de la législation concernant les soins informels

À partir du 1er octobre, la nouvelle législation concernant les soins informels entre en vigueur. Cette législation permet à votre collaborateur d’interrompre ou de diminuer sa carrière pour s’occuper d'une personne en situation de dépendance. Au cours de cette période, votre collaborateur perçoit une allocation de l’ONEM.

Aussi bien les collaborateurs à temps plein que ceux à temps partiel ont la possibilité de cesser de travailler pendant un mois pour s’occuper d’une personne en situation de dépendance. En outre, les collaborateurs à temps plein ont droit à une réduction de carrière à mi-temps ou d’un cinquième durant deux mois. Sur toute sa carrière, votre collaborateur a droit à maximum six mois d’interruption à temps plein ou douze mois de diminution de carrière pour congé pour aidants proches.

Bien que la législation entre déjà en vigueur ce mois-ci, il n’est pas encore possible en pratique de prendre un congé pour aidants proches. Afin de demander un congé pour aidants proches, votre collaborateur a besoin d’une reconnaissance en tant qu’aidant proche. La procédure pour cette demande de reconnaissance n’a pas encore été rédigée dans la législation.

Adaptation de la réglementation relative à activa.brussels

En tant qu’employeur, il est possible de percevoir une prime si vous proposez un emploi à un demandeur d’emploi de longue durée résidant en Région de Bruxelles-Capitale. Activa.brussels est une allocation de travail que vous pouvez déduire du salaire net pendant deux ans et demi.

En cas de déménagement du collaborateur hors de la Région de Bruxelles-Capitale, vous n’aviez plus droit à la prime en tant qu’employeur. À partir du 1er octobre, vous maintenez en tant qu’employeur le droit à cette allocation de travail, même si votre collaborateur déménage en Flandre, en Wallonie ou dans les Cantons de l’Est. Attention : la réglementation concernant les allocations de travail en Wallonie reste inchangée.

Partagez cet article

Articles liés

Employeurs : que faire si votre travailleur décide de voyager en zone à risque ?
Employeurs

Employeurs : que faire si votre travailleur décide de voyager en zone à risque ?

09 juillet 2020 Amandine Boseret

Si votre travailleur se rend dans une telle zone à risque, cela peut avoir des effets sur l’exécution de son contrat de travail. Quels sont alors les droits de l’employeur vis-à-vis du travailleur ? Qu’est-ce que l’employeur peut demander ou exiger d’un travailleur ?

En savoir plus
Nouvelles obligations lorsque vous invoquez le chômage temporaire
Employeurs

Nouvelles obligations lorsque vous invoquez le chômage temporaire

08 juillet 2020 Annelies Bries

Vous appliquez le chômage temporaire à la suite des mesures liées au coronavirus ? Sachez que de nouvelles obligations s’appliquent à partir du 13 juillet. Quelques autres aspects ont également été réglés.

En savoir plus
En tant qu’employeur, êtes-vous obligé de mettre en place un système d’enregistrement du temps ?
Employeurs

En tant qu’employeur, êtes-vous obligé de mettre en place un système d’enregistrement du temps ?

08 juillet 2020 Annelies Bries

À en croire la Cour du travail de Bruxelles, il semblerait que oui : dans un arrêt notable, la Cour statue que tout employeur est tenu d’établir un système objectif, fiable et accessible destiné à enregistrer le temps de travail quotidien de chaque travailleur. Mais que se passe-t-il si l’employeur ne prévoit pas un tel système ?

En savoir plus