Précédent

Notez ces dates relatives aux élections sociales dans votre calendrier

22 mars 2019 Employeurs

Que vous soyez prêt ou non, en mai 2020, de nouvelles élections sociales seront organisées. Cela peut paraître lointain, mais en tenant compte d’une procédure durant en tout 150 jours, leur coup d’envoi sera donc déjà lancé en décembre 2019. À l’approche de celui-ci, vous êtes probablement déjà en pleins préparatifs.

Fin de semaine passée, la Commission a approuvé le projet de loi en vue de la préparation des élections sociales. Ci-dessous, nous vous soulignons les trois points les plus importants et déterminants pour l’organisation des élections sociales au sein de votre entreprise.*

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Élections sociales du 11 au 24 mai 2020

Les dates exactes sont enfin connues : le projet de loi approuvé stipule que les travailleurs des entreprises de plus de 50 travailleurs choisiront de nouveaux représentants pour le Comité pour la Prévention et la Protection au Travail entre le 11 et le 24 mai 2020. Les entreprises présentant une moyenne de 100 travailleurs ou plus voteront bien entendu aussi pour un nouveau Conseil d’entreprise.

Sélectionnez un ou plusieurs jours d’élection compris dans ce laps de temps. En fonction de la date d’élection choisie (= jour Y), la procédure de 150 jours et toutes les autres dates du calendrier des élections seront fixées définitivement.

Période de référence avancée pour le calcul du seuil d’occupation

Ces dernières années, le seuil d’occupation a toujours été calculé sur la base de l’année précédente. Comme les prochaines élections sociales ont lieu en 2020, il s’agirait donc de l’année en cours. Cependant, comme le coup d’envoi de la procédure des élections sera déjà donné à la mi-décembre, vous risquez de ne pas encore savoir avec certitude si vous atteignez ce seuil d’occupation ou pas et donc si vous devez organiser des élections sociales.

Pour cette raison, la période de référence pour le calcul du seuil d’occupation s’étendra donc du 1er octobre 2018 au 30 septembre 2019. La période de référence court donc déjà depuis un petit temps et toute modification de l’occupation impacte actuellement déjà l’atteinte ou non de l’occupation moyenne. La période s’applique tant aux travailleurs ayant une occupation d’au moins un 3/4 temps qu’à ceux ayant une occupation inférieure à cette fraction.

Les intérimaires comptent pour le deuxième trimestre de 2019

La proposition du Conseil National du Travail d’avancer la période de calcul du nombre d’intérimaires a aussi reçu le feu vert. Pour calculer le nombre d’intérimaires, vous devez examiner le deuxième trimestre de 2019 (du 1er avril 2019 au 30 juin 2019). Auparavant, les intérimaires comptaient aussi toujours pour un trimestre seulement, mais c’était toujours le dernier trimestre de l’année précédente qui était choisi.

De plus, les intérimaires reçoivent désormais le droit de vote, si :

  • ils sont occupés 65 jours sans interruption ;
  • ils sont occupés 3 mois avec interruption.

La période de référence se situe donc ici 6 mois avant le jour X. En outre, les intérimaires doivent à nouveau tenir un registre.

(*Dans l’attente de la publication dans le moniteur belge)

Votre entreprise organise des élections sociales en 2020 ?

Vous devez garder de nombreux points et dates à l’esprit. L’équipe d’Acerta vous épaule tout au long de ce processus.

En savoir plus

Partagez cet article

Articles liés

Élections sociales : qu’est-ce que la « période occulte » ?
Employeurs

Élections sociales : qu’est-ce que la « période occulte » ?

04 décembre 2019 Marlies Santermans

La procédure des élections sociales démarre ce mois-ci. Le jour des élections proprement dit aura lieu en mai 2020. Les élections sociales sont obligatoires pour les entreprises qui occupent plus de cinquante ou cent personnes.

En savoir plus
Lutter contre le stress au travers d’un droit à la déconnexion ?
Employeurs

Lutter contre le stress au travers d’un droit à la déconnexion ?

29 novembre 2019 Nele Vandendriessche

Votre boîte de réception déborde régulièrement d’e-mails ? Vous êtes loin d’être le seul. Néanmoins, une boîte électronique remplie et les nombreuses interruptions liées engendrent beaucoup de stress pour vos collaborateurs.

En savoir plus
Régime du tiers payant : moins de frais liés à l’abonnement de train de vos travailleurs
Employeurs

Régime du tiers payant : moins de frais liés à l’abonnement de train de vos travailleurs

20 novembre 2019 Nele Mertens

Avez-vous déjà entendu parler du régime du tiers payant ? Avec ce régime avantageux, la SNCB assume une partie des frais de l’abonnement de train de vos travailleurs. À une époque où l’accent est de plus en plus mis sur la mobilité durable, ce régime devient très intéressant pour les employeurs.

En savoir plus