Précédent

Succès de la mobilité alternative auprès des employeurs et des travailleurs

06 août 2019 Employeurs

Le budget mobilité a été approuvé le 1er mars 2019. Il autorise les travailleurs à échanger – sous certaines conditions – leur voiture salariale ou leur voiture de société contre un budget consacré à différents moyens de transport afin de rendre leurs déplacements domicile-lieu de travail plus fluides et plus écologiques. Acerta a évalué le succès rencontré par les solutions de mobilité alternatives auprès des employeurs et des travailleurs.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Proposer un budget mobilité ?

Le budget mobilité est une extension de l’ancienne allocation de mobilité ou « cash for car », qui n’a plus le vent en poupe. Pour l’employeur, le budget mobilité n’a aucun impact sur les frais salariaux. Le montant brut est supérieur à celui de l’allocation de mobilité et les possibilités sont plus nombreuses. Les travailleurs peuvent ainsi opter pour une voiture de société respectueuse de l’environnement, des moyens de transport alternatifs et durables (p. ex. les transports en commun ou le vélo) ou le paiement du budget consacré aux déplacements.

Les études montrent que 60 % des employeurs sont prêts à introduire le budget mobilité au sein de leur organisation. Il est de préférence proposé aux collaborateurs qui ont besoin d’une voiture pour exercer leur fonction (une voiture de société) et aux membres de la direction. 56 % des employeurs estiment que le budget mobilité est une alternative pertinente pour les travailleurs qui ont besoin d'une voiture pour exercer leur fonction et qui possèdent donc leur voiture exclusivement en part de salaire (une voiture salariale).

Échanger sa voiture salariale ?

En tant qu’employeur, vous n’êtes pas obligé de proposer le budget mobilité. Votre travailleur n’est pas non plus obligé de choisir cette option. Il ressort d’une étude précédente que les employeurs souhaitent pouvoir composer eux-mêmes leur package salarial. La mobilité constitue l’une des pistes de rémunération flexible possibles, au même titre que les vacances et la pension.

L’échange de la voiture salariale remporte également du succès auprès des travailleurs. 57 % d’entre eux voient en une voiture plus petite et une compensation en argent des solutions alternatives, tandis que 54 % opteraient pour une voiture plus petite et plus écologique. 52 % ont même émis l’idée d’allier une voiture plus petite à des jours de congé supplémentaires. Pour l’instant, les employeurs sous-estiment les chances que leurs travailleurs abandonnent effectivement leur voiture de société.

S’habituer à une rémunération personnalisée

Les travailleurs sont ainsi à la recherche de solutions pour leurs besoins de mobilité et pour les travailleurs, la mobilité représente un atout qui peut être exploité dans le package salarial. Toutefois, l’exécution pratique du budget mobilité demande de la motivation et du temps de la part de toutes les parties prenantes. C’est pourquoi nous ne devons pas tirer de conclusions hâtives sur l’impact du budget mobilité et nous continuerons à sensibiliser les clients à la rémunération personnalisée.

Partagez cet article

Articles liés

Proposer des warrants à vos collaborateurs ? Plus simple que vous croyez
Employeurs

Proposer des warrants à vos collaborateurs ? Plus simple que vous croyez

07 janvier 2020 Catherine Lagrou

Les warrants sont un élément salarial intéressant pour récompenser les bonnes prestations de vos collaborateurs. En effet, aucune cotisation de sécurité sociale n’est due sur les warrants que vous octroyez à votre personnel.

En savoir plus
Tour d’horizon des bonus
Employeurs

Tour d’horizon des bonus

10 décembre 2019 Glenn van Oevelen

En 2019, 21 % des employés du secteur privé ont reçu un bonus, soit 5 % de moins qu’en 2018. En tant qu’employeur, vous décidez vous-même chaque année si vous octroyez un bonus ou non, généralement en guise de récompense pour la réalisation de certains objectifs.

En savoir plus
Bonus sous forme de prime bénéficiaire dans 8 entreprises sur 1000
Employeurs

Bonus sous forme de prime bénéficiaire dans 8 entreprises sur 1000

19 novembre 2019 Glenn van Oevelen

La prime bénéficiaire a été lancée le 1er janvier 2018 en tant que nouvelle option bonus qui vient s’ajouter au bonus non récurrent lié aux résultats, au bonus classique et aux warrants. Avec cette prime, les employeurs peuvent partager une partie de leurs bénéfices avec leurs collaborateurs en guise de bonus.

En savoir plus