Précédent

Trois raisons de proposer l’outplacement (volontaire)

15 octobre 2020 Magda Duerinckx Employeurs

Outplacement ou accompagnement après le licenciement : dans certains cas, vous ne pouvez pas y échapper. Et en tant qu’employeur, vous êtes obligé de le proposer aux collaborateurs que vous licenciez. Toutefois, même quand vous n’êtes pas obligé de prévoir un outplacement, vous avez tout intérêt à le faire.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Quand l’outplacement est-il obligatoire ?

Nulle part ailleurs dans le monde, la réglementation sur l’outplacement n’est aussi confuse que dans notre pays. Toutefois, malgré toutes les complexités qu’il implique, l’outplacement offre de nouvelles opportunités tant à l’employeur qu’au(x) travailleur(s) licencié(s).

En quoi cela consiste précisément ? L’outplacement est un trajet d’accompagnement que vous proposez en tant qu’employeur - volontairement ou obligatoirement - lorsque vous licenciez un travailleur. Vous pouvez ainsi le soutenir dans la recherche d’un nouvel emploi – en tant que salarié ou indépendant.
Nous distinguons quatre types d’outplacement :

  • le « régime général » d’outplacement pour tous les travailleurs dont le préavis est d’au moins 30 semaines ;
  • le « régime particulier » d’outplacement pour les travailleurs dont le préavis n’est pas encore d’au moins 30 semaines, mais qui ont au moins 45 ans et sont en service depuis au moins 1 an ;
  • le régime d’outplacement dans le cadre du licenciement collectif en cas de restructuration ;
  • le régime d’outplacement spécifique pour les travailleurs dont le contrat de travail prend fin parce que l’employeur invoque la force majeure médicale.

La question est de savoir quel régime s’applique lorsque vous licenciez un travailleur. Pour répondre à cette question, vous devez tenir compte de différents éléments.

Offrir un outplacement obligatoire ou non ? Télécharger le schéma.

L’outplacement volontaire, ça existe aussi ?

Outre ces régimes, il existe aussi l’outplacement volontaire. Cela signifie qu’en tant qu’employeur, vous décidez de proposer un outplacement, même si vous n’êtes pas légalement obligé de le faire. En prévoyant par exemple l’outplacement pour les travailleurs de moins de 45 ans ou dont le délai de préavis est court.

Pourquoi devriez-vous le faire ? Imaginez que vous deviez licencier plusieurs travailleurs dont certains ont droit à l’outplacement et d’autres non. En tant qu’employeur, vous voulez probablement fournir l’aide nécessaire à chaque travailleur licencié pour trouver un nouvel emploi. Il existe en outre un certain nombre d’autres raisons de proposer l’outplacement volontaire, qui sont bénéfiques à toutes les parties concernées :

1. L’outplacement oriente les deux parties

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles il est inévitable de se séparer de votre (vos) travailleur(s). Un licenciement n’est amusant pour personne. Ni pour le collaborateur, ni pour vous en tant qu’employeur.

L’outplacement fait office de « clôture » : grâce à l’accompagnement d’outplacement, vous offrez la perspective d’un nouvel emploi à votre travailleur licencié. Le côté négatif du licenciement est associé à un élément positif et rend la séparation moins pénible.

2. L’outplacement est bon pour votre employer branding

Vous allez vous séparer à couteaux tirés ? Dans ce cas, il y a de grandes chances que votre ex-travailleur vous présente sous votre mauvais jour. Essayez d’éviter les licenciements conflictuels. Un tel accompagnement d’outplacement pourra vous y aider. Parce que, grâce à cette démarche, vous envoyez un message montrant que vous ne vous contentez pas de « mettre votre collaborateur à la porte ». En proposant un outplacement, vous faites savoir que vous vous souciez de lui et souhaitez lui apporter votre aide pour la suite de sa carrière. Votre ex-travailleur a ou conserve ainsi une image positive de vous en tant qu’ancien employeur. Et il sera probablement prêt à revenir si vous souhaitez le réengager à un moment plus favorable.

3. L’outplacement peut vous faire économiser des frais

Croyez-le ou non, mais l’outplacement peut également avoir un impact positif sur vos finances. Pensez ainsi aux frais de justice évités lorsque votre ex-travailleur veut obtenir gain de cause devant le tribunal du travail. Vous proposez un accompagnement d’outplacement avec une forte perspective de nouvel emploi ? Dans ce cas, il y a peu de risques qu’un licenciement dégénère en procès.

Confiez cette tâche à un bureau d’outplacement expérimenté

Outplacement : oui ou non ? Dans tous les cas, nous le recommandons vivement, car les inconvénients ne pèsent pas bien lourd face aux avantages susmentionnés.

Que vous ayez recours à l’outplacement obligatoire ou volontaire, une règle d’or : faites-vous assister par un bureau d’outplacement expérimenté. Vous serez ainsi sûr que votre (vos) ex-travailleur(s) est (sont) entre de bonnes mains. Et vous gagnerez également du temps.

L’outplacement avec Acerta

Proposer tous les moyens nécessaires à vos ex-collaborateurs pour qu’ils reprennent leur carrière en main et renforcer leur employabilité ? Faites confiance à l’expertise des consultants en outplacement expérimentés d’Acerta.

Outplacement

Partagez cet article

Acerta_Magda_Duerinckx.png

Écrit par Magda Duerinckx

Managing Consultant Talent Center

Articles liés

Comment agir sur un marché du travail en pleine évolution ?
Employeurs

Comment agir sur un marché du travail en pleine évolution ?

29 novembre 2021 Laura Couchard

Le marché du travail évolue et la pénurie de main-d’œuvre se fait sentir. Comment pouvez-vous, en tant qu’employeur, agir sur un marché du travail en pleine évolution ? Acerta vous donne quelques conseils.

En savoir plus
Comment éviter un licenciement collectif ?
Employeurs

Comment éviter un licenciement collectif ?

29 octobre 2021 Tom Dirix

Selon le Service public fédéral Emploi, le nombre d’annonces de licenciement collectif a connu un pic au mois de septembre. Que disent les chiffres ? Qu’est-ce qu’un licenciement collectif ? Et plus important encore : comment éviter un licenciement collectif ?

En savoir plus
Le marché de l’emploi se remet en mouvement après la crise du coronavirus : plus de flux entrant et sortant
Employeurs

Le marché de l’emploi se remet en mouvement après la crise du coronavirus : plus de flux entrant et sortant

30 juin 2021 Amandine Boseret

Une récente enquête d'Acerta révèle que le marché de l’emploi se remet en mouvement après la crise du coronavirus en 2020. Une bonne nouvelle pour l'économie, mais un potentiel défi pour vous en tant qu'employeur.

En savoir plus