Précédent

Une bouffée d’oxygène pour l’horeca et les autres secteurs fermés : le report de la cotisation annuelle pour le pécule de vacances

25 mars 2021 Nele Mertens Employeurs

Depuis l’apparition du coronavirus en mars 2020, le secteur horeca a été contraint de fermer ses portes deux fois dans notre pays. D’autres secteurs ont également dû fermer boutique. Le 19 mars 2021, le Conseil des ministres a approuvé la proposition de reporter la cotisation annuelle qui finance les vacances annuelles dans le secteur de l’horeca et les autres secteurs fermés dans le but de protéger l’emploi dans ces secteurs et d’éviter des situations d’insolvabilité.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

L’employeur finance les vacances annuelles des ouvriers

Les ouvriers (et artistes) ne sont pas payés lorsqu’ils prennent leurs congés légaux. Ils reçoivent chaque année leur pécule de vacances simple et double en une seule fois, par le biais de la caisse de vacances à laquelle l’employeur est affilié.

La caisse de vacances est financée par les cotisations patronales à 108 % sur les salaires bruts des ouvriers. En tant qu’employeur, vous payez donc une cotisation supplémentaire de 5,57 % par trimestre pour un ouvrier. Outre ces cotisations trimestrielles, vous versez également une cotisation annuelle, facturée séparément par l’ONSS. Cette cotisation s’élève à 10,27 % de la masse salariale brute de vos ouvriers et doit normalement être réglée au plus tard le 30 avril.

Report de la cotisation annuelle pour le pécule de vacances

Un grand nombre d’employeurs du secteur de l’horeca et d’autres secteurs fermés ne seront pas en mesure d’assurer le paiement de la cotisation annuelle. C’est pourquoi ils bénéficient d’un report de paiement.

Pour les employeurs actifs dans le secteur de l’horeca, il est proposé de reporter de six mois les échéances suivantes :

  • la date à laquelle la note de débit relative aux vacances annuelles est envoyée aux employeurs ;
  • la date à laquelle le montant de cette note de débit est dû par les employeurs ;
  • la date à laquelle le montant de cette note de débit doit être payé par les employeurs.

Plan d’apurement pour les autres secteurs fermés

Les autres secteurs contraints de fermer recevront la facture en avril comme d’habitude. Toutefois, ils peuvent demander un plan d’apurement cette année, de sorte qu’ils puissent eux aussi bénéficier du report de six mois. La note de débit envoyée à l’employeur précisera les démarches à suivre pour demander le plan d’apurement.

Protéger l’emploi et éviter les situations d’insolvabilité

Avec cette mesure, les autorités veulent non seulement protéger l’emploi dans les secteurs touchés, mais aussi essayer d’éviter qu’un trop grand nombre d’employeurs ne s’endettent. En raison de la crise sanitaire persistante, les entreprises actives dans le secteur de l’horeca et d’autres secteurs fermés sont confrontées à des difficultés financières.

Rester à jour

Acerta vous informe des dernières mesures. Consultez régulièrement notre QFP.

QFP Employeurs

Partagez cet article

Nele Mertens

Écrit par Nele Mertens

Conseillère juridique

Articles liés

Mesures supplémentaires dans la lutte contre le coronavirus
Employeurs

Mesures supplémentaires dans la lutte contre le coronavirus

26 novembre 2021 Ellen Van Grunderbeek

La situation sanitaire continuant à se détériorer, le comité de concertation du 26 novembre 2021 a renforcé un certain nombre de mesures. Nous vous donnons un aperçu des mesures supplémentaires qui entreront en vigueur le 27 novembre ou le 29 novembre.

En savoir plus
Nouvelles mesures à partir du 20 novembre pour endiguer la quatrième vague de coronavirus
Employeurs

Nouvelles mesures à partir du 20 novembre pour endiguer la quatrième vague de coronavirus

18 novembre 2021 Ellen Van Grunderbeek

Le comité de concertation a pris de nouvelles mesures le 17 novembre 2021 pour endiguer la quatrième vague de coronavirus. Nous vous donnons un aperçu des mesures qui prendront effet à partir du 20 novembre.

En savoir plus
Compensation pour l’assimilation des jours de vacances en 2022
Employeurs

Compensation pour l’assimilation des jours de vacances en 2022

08 novembre 2021 Nele Mertens

Les travailleurs qui ont été mis au chômage temporaire pour cause de force majeure en 2021 ne perdront pas leurs jours ni leur pécule de vacances en 2022. Le gouvernement l’a décidé à la fin du mois d’octobre.

En savoir plus