Précédent

Voici comment bien négocier avec les syndicats

04 janvier 2021 Florence Cordonnier Employeurs

Une délégation syndicale est-elle active au sein de votre organisation ? Si c’est le cas, il est dans votre intérêt d’instaurer une bonne relation avec vos partenaires sociaux. Ce n’est pas chose aisée, car les objectifs des syndicats sont parfois diamétralement opposés à ceux de votre entreprise. En outre, les délégués syndicaux sont souvent des négociateurs hors pair, ce qui mène parfois à des débats houleux lors des négociations.

Bien négocier avec les syndicats est un art qui s’apprend. Comment communiquer avec vos partenaires sociaux ? Et comment éviter les situations conflictuelles ? Ces cinq conseils vous mettent sur la voie.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

1. Préparez-vous bien avant de vous installer à la table des négociations

La clé pour des négociations efficaces est la préparation. Beaucoup de préparation. Le temps que vous y consacrerez portera ses fruits une fois assis à la table des négociations.

Établissez entre autres des objectifs clairs et déterminez votre marge de négociation. Demandez-vous quelles sont vos autres options. Vous n’en avez pas ? Alors vous n’avez pas non plus de marge de négociation et le résultat des négociations sera tout ou rien.

Lors de votre préparation aux négociations, il est important d’évaluer la position de l’autre partie. Renseignez-vous sur les objectifs des syndicats et tenez-en compte lors de votre préparation. Réfléchissez aux intérêts en jeu pour eux et à l’objectif qu’ils souhaitent atteindre.

2. Mettez au point une ou plusieurs stratégie(s) de négociation

Vous avez fait vos devoirs et vous êtes bien préparé. Les questions auxquelles vous avez répondu lors de votre préparation peuvent vous aider à mettre au point votre stratégie de négociation. Vous optez pour une stratégie relationnelle ? Cette approche profitera très probablement à votre relation sur le long terme, mais vous devrez peut-être faire des compromis. Si vous envisagez une stratégie axée sur les résultats et restez concentré sur les objectifs que vous voulez atteindre, il est possible que votre style de négociation rigide mette à mal ou trouble votre relation avec les syndicats. Un bon équilibre entre les deux stratégies fournit généralement le meilleur résultat.

3. Le timing est crucial

Le timing est essentiel dans toute négociation. Essayez de ne pas tout vouloir en même temps. Il est préférable de laisser la tension monter lentement et de ne pas dévoiler toutes ses cartes en une fois. Avancer le bon argument au bon moment donnera le plus de force à votre négociation. Prenez toutefois en considération le conseil suivant.

4. Veillez à ce que toutes les parties soient informées

La mise en place d’équipes-relais, de primes bénéficiaires catégorisées, d’un avantage non récurrent lié aux résultats, la création d’un règlement de travail avec des prestations de nuit, etc. Différentes mesures peuvent figurer à l’ordre du jour. Plus les parties sont informées des faits et conséquences potentielles d’une mesure, plus vous aboutirez facilement à des négociations constructives.

5. Affinez votre capacité d’écoute

La façon dont vous vous exprimez lors des négociations aura une influence sur la manière dont vous serez jugé par la partie adverse. Mais il n’y a pas que les facultés orales qui sont essentielles : pour bien négocier, il faut aussi pouvoir bien écouter. Une bonne compréhension des intérêts de la partie avec laquelle vous négociez vous aide à arriver à un résultat gagnant-gagnant. Témoigner de l’empathie est donc un impératif pour tout bon négociateur.

Service juridique

Nos experts juridiques restent à votre disposition pour répondra à toutes vos questions en la matière.

Contactez-nous

Partagez cet article

Florence Cordonnier

Écrit par Florence Cordonnier

Managing consultant

Articles liés

Élections sociales 2020 : protection des candidats
Employeurs

Élections sociales 2020 : protection des candidats

07 janvier 2021 Clara D'hollander

Ces élections sont désormais définitivement derrière nous. Qu’en est-il de la durée de protection des élus et de leurs éventuels suppléants ? Et quid des travailleurs qui se sont portés candidats, mais qui n’ont pas été élus ? Voici un récapitulatif des règles en la matière.

En savoir plus
Suspension des élections sociales mai 2020
Employeurs

Suspension des élections sociales mai 2020

27 mars 2020 Marlies Santermans

Maintenant que la crise liée au coronavirus a également touché la Belgique, le Groupe des 10 est arrivé à la conclusion que l'organisation des élections sociales n'est temporairement plus possible d'un point de vue organisationnel.

En savoir plus
Élections sociales : qu’est-ce que la « période occulte » ?
Employeurs

Élections sociales : qu’est-ce que la « période occulte » ?

04 décembre 2019 Marlies Santermans

La procédure des élections sociales démarre ce mois-ci. Le jour des élections proprement dit aura lieu en mai 2020. Les élections sociales sont obligatoires pour les entreprises qui occupent plus de cinquante ou cent personnes.

En savoir plus