Précédent

Votre collaborateur est malade ? Voici les obligations qu’il doit respecter

04 février 2020 Amandine Boseret Employeurs

La grippe touche le pays et fait peut-être même un passage par votre organisation. Votre collaborateur est malade et n’est pas en état de travailler ? Alors, il doit respecter certaines obligations pour avoir droit au salaire garanti.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Avertir

Votre collaborateur n’est pas en état de travailler ? Alors, il doit immédiatement vous informer de son incapacité de travail. L’avertissement doit avoir lieu dès l’instant où votre collaborateur en a la possibilité et en principe avant le début de sa journée de travail. Dans ce contexte, il peut encore être tenu compte des circonstances.

L’avertissement peut se faire de différentes manières, tant que le message est clair : par e-mail, par téléphone, par SMS ou par le biais d’un tiers (membre de la famille ou ami). Le règlement de travail peut prévoir des accords quant au mode de communication de l’absence (par exemple, par e-mail). Dans ce cas, votre collaborateur doit bien évidemment suivre la procédure du règlement de travail. En cas de discussion, votre collaborateur doit pouvoir prouver qu’il a respecté son obligation d’avertissement.

Quid si votre collaborateur n’avertit pas (dans les temps) ?

Si votre collaborateur n’avertit pas (dans les temps) qu’il ne peut pas venir travailler pour cause de maladie, il risque une sanction. Vous pouvez alors refuser de payer le salaire garanti pour les jours qui précèdent l’avertissement. S’il s’agit d'un cas de force majeure, cet aspect est bel et bien pris en compte.

Remise d’un certificat médical

Votre collaborateur doit pouvoir produire un certificat médical si le règlement de travail ou une convention collective de travail le prescrit, ou si vous le lui demandez explicitement. Ce certificat médical doit vous parvenir dans les deux jours ouvrables à compter du jour de l’incapacité de travail (si le règlement de travail ou la CCT le mentionne de la sorte) ou à compter du jour où votre collaborateur reçoit votre demande de certificat médical. Le règlement de travail ou la CCT prévoit éventuellement un plus long délai.

Quid si votre collaborateur ne produit pas le certificat médical (dans les temps) ?

Si votre collaborateur remet le certificat médical trop tard – voire ne le remet pas du tout –, vous pouvez refuser de payer le salaire garanti pour les jours qui précèdent la remise du certificat. Une exception est bien sûr s’il s’agit d’un cas de force majeure.

Si le règlement de travail ou la CCT ne prévoit rien sur la remise du certificat médical, votre collaborateur est uniquement tenu de le remettre si vous le lui demandez explicitement. Dans la pratique, vous devez alors demander à chaque maladie de chaque travailleur le certificat médical par courrier recommandé.

Contrôle

Si votre collaborateur est en incapacité de travail, vous pouvez lui envoyer un médecin-contrôle pour faire vérifier ceci. Votre collaborateur ne peut en principe pas refuser ce contrôle et doit tout mettre en œuvre pour permettre ce contrôle.

  • Plus d’informations ? Vous trouverez des explications détaillées dans notre Guide social (GS 10.III.A).

Suivez notre formation ‘Suspension temporaire de travail’

Il arrive parfois que des travailleurs ne puissent pas travailler temporairement en raison d’événements dans leur vie privée, comme une maladie ou un accident (du travail), un congé de maternité, un petit chômage... Des règles légales s’appliquent pour toutes ces absences.

Formation

Partagez cet article

Amandine Boseret

Écrit par Amandine Boseret

Conseillère juridique chez Acerta

Articles liés

Employeurs : que faire si votre travailleur décide de voyager en zone à risque ?
Employeurs

Employeurs : que faire si votre travailleur décide de voyager en zone à risque ?

09 juillet 2020 Amandine Boseret

Si votre travailleur se rend dans une telle zone à risque, cela peut avoir des effets sur l’exécution de son contrat de travail. Quels sont alors les droits de l’employeur vis-à-vis du travailleur ? Qu’est-ce que l’employeur peut demander ou exiger d’un travailleur ?

En savoir plus
Nouvelles obligations lorsque vous invoquez le chômage temporaire
Employeurs

Nouvelles obligations lorsque vous invoquez le chômage temporaire

08 juillet 2020 Annelies Bries

Vous appliquez le chômage temporaire à la suite des mesures liées au coronavirus ? Sachez que de nouvelles obligations s’appliquent à partir du 13 juillet. Quelques autres aspects ont également été réglés.

En savoir plus
En tant qu’employeur, êtes-vous obligé de mettre en place un système d’enregistrement du temps ?
Employeurs

En tant qu’employeur, êtes-vous obligé de mettre en place un système d’enregistrement du temps ?

08 juillet 2020 Annelies Bries

À en croire la Cour du travail de Bruxelles, il semblerait que oui : dans un arrêt notable, la Cour statue que tout employeur est tenu d’établir un système objectif, fiable et accessible destiné à enregistrer le temps de travail quotidien de chaque travailleur. Mais que se passe-t-il si l’employeur ne prévoit pas un tel système ?

En savoir plus