Précédent

Je pars en vacances et j’emporte… mon smartphone

26 juin 2019 Indépendants

Devenir indépendant est, pour beaucoup, un pas dans l’inconnu. L’histoire commence souvent par un rêve et une passion. Quiconque franchit ce pas voit ce rêve et cette passion pouvoir devenir réalité ensemble. Il faut en revanche être préparé à travailler dur, même en vacances. Une enquête démontre en effet que 6 indépendants sur 10 restent disponibles en voyage.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Qu’est-ce qui représente des vacances pour un indépendant ?

Prendre un peu de distance, voilà la véritable signification des vacances pour les indépendants. 72 % déclarent que ce qui représente des vacances pour eux, c’est un séjour à l’étranger. 71 % réalisent aussi effectivement ce voyage à l’étranger. Vous n’êtes pas actif depuis très longtemps en tant qu'indépendant ? Alors, vous faites probablement davantage attention à vos vacances. Les anciens – ceux qui sont déjà actifs depuis plus de 10 ans – sont manifestement moins bons pour donner la priorité aux vacances.

Le nombre de jours de vacances que vous prenez en tant qu’indépendant dépend de plusieurs facteurs. Votre secteur d’activité joue ainsi un rôle. Par exemple, si vous êtes actif dans le secteur agricole et horticole, le nombre de jours de vacances est le plus bas. Le budget joue également un rôle. Les vacances sont cher payées, en particulier pour un indépendant. Durant cette période, vous n’avez pas de revenu, car il n’y a aucun pécule de vacances comme celui que reçoivent les travailleurs, mais vous devez bel et bien tenir compte des frais de voyage. Le principal motif pour lequel les indépendants ne prennent pas de vacances est par conséquent le budget.

« Je prendrai quelques jours de congé çà et là»

Les indépendants essaient que leurs vacances passent aussi inaperçues que possible, ce qui est aussi normal : ils visent le plus faible impact possible pour leurs clients. Il ressort d’une enquête que 16 % vont jusqu’à ne rien dire à propos de leurs vacances. Près de la moitié le font oralement, probablement uniquement lorsqu’ils le jugent nécessaire.

En particulier les professions libérales peuvent pour ainsi dire « dissimuler » leur période de vacances. Les médecins ne prennent par exemple pas de rendez-vous. Pour les magasins, en revanche, il est nécessaire d’indiquer quand ils ferment. Pour ce faire, ils utilisent les canaux numériques : site web, réseaux sociaux ou e-mail.

The show must go on

Prendre des vacances implique un certain risque pour les indépendants. Les clients partiront peut-être ailleurs, la question étant alors de savoir s’ils reviendront après les vacances. C’est pourquoi les indépendants essaient que l’activité se poursuive au mieux, par exemple en faisant appel à des collaborateurs. De plus, 67 % affirment être restés disponibles pendant les vacances.

En tant qu’indépendant, vous devez peut-être faire quelques sacrifices au niveau des vacances, mais vous n’en êtes pas pour autant moins heureux. Il ressort d'une enquête que 3 starters sur 4 sont satisfaits d’avoir franchi le pas et, à refaire, recommenceraient. Cela dit, laisser un peu de côté votre smartphone ne peut pas faire de mal de temps en temps.

Partagez cet article

Articles liés