Précédent

Profession libérale et entrepreneur !

26 octobre 2018 Starters

Les professions libérales représentent 20% des activités indépendantes et ce chiffre ne fait qu’augmenter. La concurrence devenant plus rude, il est important que vous puissiez vous consacrer à vos compétences d’entrepreneur. Pendant les études, on n’accorde que trop peu d’intérêt au fonctionnement et à la gestion d’une entreprise, qui sont cependant nécessaires pour développer votre propre activité. Vous aussi, en tant qu’indépendant exerçant une profession libérale, vous pouvez vous assurer une position unique sur le marché. Car c’est de cette manière que vous attirerez les bons clients. Autre exemple, les professions libérales privilégient les associations, une forme de collaboration qui requiert davantage de compétences en gestion.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

A la fin de leurs études, 74% ne sont pas prêts à se lancer comme indépendant dans une profession libérale.

Dans l’enquête « Een zorgzame start », qui s’inscrit dans le cadre de Flanders Care et qui fut menée en 2014 auprès des indépendants exerçant une profession libérale dans le secteur des soins, il apparaît que, pendant les études ou lors des premières années d’activité, les questions pratiques, telles que les procédures administratives, constituent la principale pierre d’achoppement. Nous verrons plus loin que l’entrepreneuriat est considéré comme un problème dans le développement de l’activité. Mais qu’entendons-nous par entrepreneuriat ? Une petite enquête menée auprès des professions libérales confirme le besoin d’aide à l’entrepreneuriat, les trois principaux obstacles dans ce domaine étant : le marketing, une idée claire des finances et l’équilibre entre travail et vie privée. Examinons-les de plus près. Ensuite, vous pourrez voir comment les adapter à votre activité d’entrepreneur.

Marketing et professions libérales

Comme mentionné dans l’introduction, il sera important pour vous, dans l’exercice de votre  profession libérale, de considérer votre position sur le marché. Autrement dit, de faire du marketing. Mais est-ce que cela fait partie de l’ADN d’une profession libérale ?  Nombreux sont ceux qui craignent encore d’utiliser le mot « marketing ». Dans votre domaine, c’est sur votre savoir-faire et vos connaissances que vous devez compter. La déontologie fixée par l’Ordre des avocats ou des médecins ou par votre fédération professionnelle est de la plus haute importance. C’est donc tout un art de parvenir à l’équilibre parfait entre services de qualité, règles déontologiques et marketing durable. Le marketing durable consiste à attirer les bons clients. Des gens réellement intéressés par votre approche personnelle et authentique. Cette forme de marketing est principalement basée sur la confiance et cette confiance repose sur votre savoir-faire, mais également sur votre réseau. Nous vivons dans un monde numérique qui évolue vite. Votre patient ou votre client vit au rythme de ce monde digital et en attend autant de votre part. Si vous démarrez votre activité et si vous êtes un digital native, vous pouvez faire la différence! Construisez un site internet qui reflètera votre professionnalisme et votre personnalité, proposez des prises de rendez-vous en ligne ainsi que des formulaires de contact, etc.

Partagez l’expérience de vos collègues, échangez vos expériences et entretenez votre réseau.

Une vue financière claire de votre bilan

Exerçant une profession libérale, il y a fort à parier que vous avez mis une société en place, sous l’une ou l’autre forme. Les obligations comptables sont plus complexes que dans le cas d’une entreprise en personne physique. Vous avez peut-être un comptable qui mettra de l’ordre dans tout cela. Il est toujours utile de pouvoir parler à quelqu’un. Et ce n’est pas pour rien que la compétence financière est une qualité d’entrepreneur importante ! Certaines notions de base ont déjà été expliquées dans l’article « Choco ou saumon sur la tartine ? ». Le bilan d’une société est l’un des trois documents financiers de base, en plus du compte de résultat et du tableau des mouvements de trésorerie. Heureusement, il y a une logique récurrente derrière chaque bilan. Donc, quand vous aurez l’habitude, vous pourrez réellement lire chaque bilan !

Élaborez un bon plan financier avant de commencer et réfléchissez aux risques et au marketing

Conseil : Vous voulez rafraîchir vos connaissances financières où et quand vous le voulez ? Je vous conseille de regarder « Finance is fun ». Vera Smets lit un bilan comme un roman, vous fait jongler avec les concepts financiers et à vous fait grandir comme entrepreneur.

Équilibre entre travail et vie privée

Maintenir un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée est essentiel, que vous soyez un indépendant exerçant une profession libérale ou non. Cela concerne généralement la pression du travail et les relations personnelles. Acerta a mené une étude auprès d’entrepreneurs dont il ressort que la principale raison d’un déséquilibre est le nombre d’heures de travail et la charge de travail administratif. Ajoutons aussi à cela les heures et les situations imprévues, la pression de la responsabilité, l’incertitude financière ou le manque de soutien. Une partie du problème peut être résolue en travaillant dans des associations ou en recrutant des collaborateurs, ce qui permet de déléguer. Acerta peut vous aider lors votre premier engagement.  Nous chercherons ensemble la meilleure solution et nous assurerons l’administration des salaires. Dans une situation stressante, les relations personnelles peuvent devenir explosives. Veillez à passer des accords clairs avec vos collègues et vos employés. Exprimez bien vos attentes, ne supposez pas que tout le monde peut lire dans vos pensées ! N’oubliez pas la famille : ceux qui vous attendent à la maison ont droit, eux aussi, à votre attention. Auprès d’eux, vous trouverez toujours une oreille attentive, donc ils le méritent !

Laissez-vous coacher pour savoir quelle direction vous voulez prendre et comment la suivre.

Ces trois pierres d’achoppement ne sont pas propres aux indépendants, mais sont communes à tous les entrepreneurs.  Si vous sentez que vous avez besoin de soutien ou de formation, n’hésitez pas. Parcourez les programmes de formation en management : une partie de leur coût peut-être subsidiée par l’aide à la formation des PME. Saviez-vous que, en tant qu’ indépendant, vous pouvez aussi utiliser les chèques-entreprises auprès d’un coach pour entrepreneur ? Si vous ne trouvez pas de formation spécifique pour les professions libérales, ce n’est pas un problème. D’autres secteurs offrent parfois une approche très innovante et, qui sait, vous y dénicherez peut-être cette fameuse position unique sur le marché.

Partagez cet article

Articles liés

Comment augmenter vos ventes ? Pensez au paiement électronique !
Starters

Comment augmenter vos ventes ? Pensez au paiement électronique !

15 mars 2019

Vous venez d’ouvrir un commerce et vous aimeriez qu’il se développe rapidement ? Proposez à vos clients le mode de paiement qu’ils préfèrent !

En savoir plus
Les compétences professionnelles disparaissent en Flandre et sont réduites en Wallonie
Starters

Les compétences professionnelles disparaissent en Flandre et sont réduites en Wallonie

03 janvier 2019

À partir du 1er janvier 2019, les conditions d’établissement disparaissent pour le secteur de la construction en Flandre. La Flandre deviendra ainsi la première région où la législation d’établissement a été totalement supprimée. En Wallonie, les compétences professionnelles seront supprimées pour 5 métiers.

En savoir plus
Comment garder vos premiers collaborateurs satisfaits
Starters

Comment garder vos premiers collaborateurs satisfaits

23 novembre 2018

En tant que starter, trouver le travailleur idéal relève du défi. Le faire évoluer dans l’entreprise est encore plus difficile... Dès le début, réfléchissez bien à votre manière d’aborder les choses, même si vous n’occupez pas encore de personnel.

En savoir plus