Réinsertion après maladie

Temps de lecture: Lire plus tard ?

L’absentéisme pour maladie de moyenne durée continue à augmenter chaque année. Ainsi, en 2018, il y a eu 2,3 % de temps de travail non presté par des collaborateurs malades restés entre 1 mois et 1 an à la maison. D’où l’importance en tant qu’employeur d’investir dans une réinsertion réussie des collaborateurs en incapacité de travail. Acerta se fait un plaisir de vous aider dans l’élaboration d’un plan d’approche.

Que dit la législation à propos de la réinsertion?

Dès un mois d’absence pour cause de maladie, il est déjà possible de lancer un trajet de réinsertion permettant à votre collaborateur de reprendre le travail. Selon la législation, une réinsertion formelle, à l’initiative de l’employeur, n’est possible qu’après quatre mois d’incapacité de travail. Dans tous les cas, il est important de consacrer dès le premier jour de la maladie l’attention nécessaire à votre collaborateur. L’implication de l’employeur est en effet un facteur crucial dans la réinsertion.

Le processus de réinsertion formel et informel

Une procédure de réinsertion formelle doit être demandée auprès de votre conseiller en prévention-médecin du travail. Dans cette procédure, le conseiller en prévention vérifie avec toutes les parties concernées quelles sont les possibilités. Il peut s'agir dans ce contexte :

  • D’un retour progressif à la fonction précédente
  • De travail adapté à titre temporaire ou définitif

Vous établissez ensuite en tant qu’employeur un plan de réinsertion. Par ailleurs, vous pouvez opter en concertation commune avec votre collaborateur pour un processus de réinsertion informel. Vous n’êtes ainsi pas lié, en tant qu’employeur, à la décision du médecin du travail.

Et si vous résiliez le contrat de travail parce que votre collaborateur s’avère définitivement inapte sur le plan médical, vous proposez l’outplacement. Votre collaborateur reçoit ainsi le soutien professionnel nécessaire pour trouver un emploi adapté ailleurs.

L’absentéisme pour maladie en chiffres

Si nous analysons les chiffres sur l’absentéisme pour maladie de moyenne durée, nous constatons que les plus grandes entreprises affichent un score remarquablement plus mauvais que les petites. En 2018, l’absentéisme pour maladie de moyenne durée dans une petite entreprise de 5 à 9 collaborateurs était de 1,67 %, contre 2,85 % dans une grande entreprise de plus de 500 travailleurs.

En outre, il existe une différence logique entre ouvriers (2,76 %) et employés (2,09 %). Un employé qui se casse une jambe peut généralement poursuivre ses activités, chose nettement plus délicate pour un ouvrier. Un autre élément notable est que le chiffre d’absentéisme pour maladie des employés affiche une nette régression. En 2018, nous observons une augmentation de près de 20 % par rapport à 2014. Une cause possible est l’augmentation du stress négatif et du nombre de cas de burn-out.

Quel est l’impact de l’absentéisme pour maladie?

L’absence d’un collaborateur pour cause de maladie a de nombreuses conséquences sur l’entreprise. Cela entraîne une charge supplémentaire pour les collègues et la nécessité d’adapter les plannings. Il y a en outre une perte de connaissances et une interruption de la continuité à destination des clients.

L’absentéisme pour maladie a bien entendu aussi des conséquences financières. D’une part, les coûts salariaux augmentent de 2,6 %. D’autre part, il y a encore les frais indirects dus à la perte de productivité.

Facteurs influençant l’absentéisme pour maladie

Pour exercer en tant qu’employeur une influence sur l’absentéisme pour maladie, il est important de savoir pourquoi un collaborateur se porte malade. Pensez dans ce contexte à :

  • Des aspects qui jouent dans la vie privée
  • La combinaison travail-vie privée
  • Le collaborateur n’est pas totalement satisfait dans son emploi
  • Des conflits sur le lieu de travail
  • Une charge physique trop lourde
  • Trop de stress

En tant qu’employeur, il est important d’aborder les facteurs liés au travail en les formulant et en cherchant une solution. Vous créez ainsi une culture d’entreprise motivante.

Une réinsertion réussie

Au retour d’un collaborateur après une période de maladie ou d'incapacité de travail, il est donc essentiel de mettre sur pied une bonne réinsertion (formelle ou informelle). Une réinsertion réussie se compose des éléments fondamentaux suivants :

  • Veillez à un plan d’approche clair et respectez-le
  • Prenez le pouls constamment en communiquant aux bons moments et de la bonne manière
  • Impliquez le médecin du travail dans la réinsertion
  • Impliquez les collègues dans le processus

Envie d’aide dans le lancement d’une réinsertion ? Alors, faites appel aux connaissances et à l’expérience du coach en réinsertion Acerta. En six étapes, nous vous aidons à remettre votre collaborateur au travail. Par ailleurs, nous vous assistons aussi dans l’élaboration de tous les éléments juridiques de votre politique de réinsertion.

Prévenir l’absentéisme pour cause de maladie: optez pour une culture d’entreprise motivante

Envie de faire baisser le taux d’absentéisme pour maladie dans votre entreprise? Dans ce cas, une bonne idée consiste à élaborer – outre une politique en matière d’absence – également une politique en matière de présence. Vous créez ainsi une culture d’entreprise motivante mettant à l’aise chaque collaborateur. De cette manière, vous veillez à devenir un employeur intéressant pour des collaborateurs potentiels.

Établissez un plan de prévention étendu

En tant qu’employeur, vous êtes obligé d’établir un plan de prévention. Ce plan reprend un certain nombre de mesures préventives visant à protéger le bien-être de vos collaborateurs. Il est établi sur la base d’une analyse de risques, dans laquelle on vérifie quels sont les risques dans votre entreprise.

Mesurer, c’est savoir: mesurez la satisfaction de vos collaborateurs

Envie, en tant qu’employeur, de prendre constamment le pouls ? Alors, vous voulez bien évidemment savoir ce qui se passe parmi vos collaborateurs. Acerta se fait par conséquent un plaisir de vous assister pour mesurer l’engagement et la satisfaction de vos collaborateurs. Nous disposons de différents outils professionnels et faciles d’utilisation à cet effet. 

Les évaluations constituent un moyen de taille pour mesurer les prestations et la satisfaction de vos collaborateurs. D’où l’intérêt d’organiser plusieurs fois par an une évaluation. Avec Me@MyBest© d’Acerta, vous organisez un cycle de gestion des performances axé sur le talent.

À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet