Le temps des cadeaux

07 décembre 2018

Le fisc aussi adapte les montants maximums pour tous les types de cadeaux.

Des cadeaux exonérés pour les travailleurs

Les employeurs peuvent octroyer de petits cadeaux à leurs travailleurs sans que le fisc ne considère ces cadeaux comme un salaire. En général, les cadeaux d'un montant de maximum 50 euros sont considérés comme "petits". Si ce montant n'est pas dépassé, aucun impôt ne sera dû. Par contre, si ce cadeau est exonéré d'impôt pour le travailleur, cette dépense est non-déductible pour l'employeur.

Evénements spécifiques : adaptation des montants maximums

Il existe une réglementation spécifique pour certaines occasions, et d'autres montants maximums sont appliqués. Ces montants sont souvent plus élevés que les 50 euros généralement autorisés.

Les fisc augmente maintenant ces montants maximums pour des événements spécifiques, avec effet rétroactif depuis le 1er janvier 2018. Ainsi, ces montants atteignent le même niveau que les montants que l'ONSS accepte comme avantage exonéré. L'ONSS avait déjà augmenté ses montants maximums auparavant.

Ces cadeaux peuvent prendre diverses formes, les primes et chèques-cadeaux sont également admissibles. 

Aperçu

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des cadeaux, primes et chèques-cadeaux pour lesquels les montants maximums ont été augmentés.

De quoi s'agit-il ? Nouveau montant
(depuis le 1er janvier 2018)
Les cadeaux en nature, en espèces ou sous la forme de chèques-cadeaux relatifs à une ou plusieurs fêtes ou événements tels que Saint-Nicolas, anniversaires, Noël, Nouvel An, ...

40 euros par travailleur et par an

(au lieu des 35 euros actuels)

A l'occasion de la Saint-Nicolas, 40 euros de cadeaux supplémentaires par enfant peuvent être octroyés.

Les cadeaux en nature, en espèces ou sous la forme de chèques-cadeaux relatifs à une distinction honorifique

120 euros par travailleur et par an

(au lieu des 105 euros actuels)

Les cadeaux en nature, en espèces ou sous la forme de chèques-cadeaux relatifs à un départ à la pension

40 euros par année de service complète de la part du travailleur concerné, avec un minimum de 120 euros

(au lieu des 35 euros actuels par année de service complète, avec un minimum de 105 euros)

Les cadeaux en nature, en espèces ou sous la forme de chèques-cadeaux relatifs à unmariage ou à une cohabitation légale

245 euros

(au lieu des 200 euros actuels)

Si les montants plafonnés de ce tableau ne sont pas dépassés, ces dépenses forment des frais professionnels déductibles pour l'employeur.

Source :
Circulaire 2018/C/125 du 5 décembre 2018 sur les cadeaux en nature, en espèces ou sous la forme de bons de paiement

Partagez cet article
Retour à l’aperçu actualités et mises à jour