N’oubliez pas de financer le pécule de vacances de vos ouvriers...

08 avril 2019

Chaque année, vous recevez une facture de l’ONSS pour le pécule de vacances de vos ouvriers. Pensez à la payer à temps !

Si vous employez des ouvriers, vous savez que vous ne devez pas leur payer un pécule de vacances. Pour vos employés par contre, vous devez vous en charger vous-même. La caisse de vacances à laquelle vous êtes affilié(e) paie chaque année le pécule de vacances de vos ouvriers. Une fois par an, ils reçoivent une grosse somme d’argent qui couvre l’ensemble des jours de vacances et le double pécule.

Financement par l'employeur

Vous payez ceci, car vous versez des cotisations ONSS à hauteur de 108 % sur le salaire brut de vos ouvriers. L’augmentation du salaire brut à 108 % sert justement à payer correctement le pécule de vacances. Votre salaire annuel brut à 100 % ne couvre en effet que 48 semaines, car vous ne devez pas payer de salaire pour les 4 semaines de congés légaux.

Cotisations trimestrielles

Chaque trimestre, vous payez pour vos ouvriers des cotisations supplémentaires servant à financer leur pécule de vacances. Ce pourcentage a longtemps été fixé à 6 %, mais diminue désormais graduellement en raison du statut unique.

Une économie qui s’explique par l’augmentation actuelle des frais de licenciement pour les ouvriers. Rafraîchissez-vous la mémoire ici. En 2019, vous payerez 5,57 % chaque trimestre. Ces cotisations supplémentaires sont intégrées aux cotisations trimestrielles ordinaires.

Cotisation annuelle

En plus des cotisations trimestrielles, vous payez annuellement 10,27 % sur la masse salariale brute de vos ouvriers. Cette cotisation supplémentaire est facturée séparément par l’ONSS. Nous vous avons déjà envoyé ces données. Afin de vous acquitter de vos obligations vis-à-vis de l’ONSS, cette somme doit se trouver sur notre compte le lundi 30 avril au plus tard.

Pour plus d’informations sur le pécule de vacances de vos ouvriers et employés, consultez la section 52 du Guide social sur Juricible.

Partagez cette updates et nouvelles juridiques
Retour à l’aperçu updates et nouvelles juridiques