Bienvenue chez Infino : la nouvelle caisse d'allocations familiales d'Acerta et Securex !

19 juin 2018

Suite à la réforme des allocations familiales, Acerta et Securex ont décidé d'unir leurs forces dans une nouvelle caisse d'allocations familiales. C’est ainsi qu’est née Infino ! Nous vous expliquons ici ce qui change exactement pour vous et votre famille.

Nous sommes Infino !

Avec la sixième réforme de l'État, il a été décidé que chaque région (Communauté flamande, Région wallonne, Région de Bruxelles-Capitale et Communauté germanophone) serait responsable de l'organisation des Allocations familiales. Ainsi, chaque caisse d'allocations familiales existante doit présenter une nouvelle demande d’agrément pour pouvoir rester active dans chaque région séparément en tant qu’acteurs du circuit de paiement des allocations familiales, sauf dans la Communauté germanophone, puisque cette entité fédérée sera à l'avenir elle-même responsable du paiement des allocations familiales.

En ces temps de grands changements, Acerta et Securex ont uni leurs forces pour créer Infino. Infino a depuis été reconnue comme un acteur du circuit de paiement des allocations familiales en Flandre. En Wallonie la procédure d’agrément a été lancée et pour Bruxelles les actions nécessaires seront prises en temps utile.

Les clients d’Infino ne sont pas des numéros ! Chez nous, les familles passent avant tout. Nous mettons toutes nos connaissances et nos ressources à votre service. Si, en tant que (futur) parent, vous avez des questions, n’hésitez jamais à nous contacter. En outre, vous pouvez toujours être certain que vos allocations familiales seront payées correctement et à temps.

Bébé en vue ! La prime de naissance vous donne déjà un petit coup de pouce.

Quand un enfant naît, il faut prévoir beaucoup de choses : préparer la chambre de bébé, acheter la layette... la prime de naissance vous donne un petit coup de pouce.

La prime de naissance peut facilement être demandée par le futur parent (père ou mère).

Jusqu'à la fin de cette année, vous avez droit à cette prime si vous travaillez en Belgique en tant que salarié ou travailleur indépendant ou si vous êtes dans une situation assimilée (vacances, congé éducation, etc.) ou en situation d’allocation (chômage, maladie, pension, etc.). À partir de 2019, le droit à la « prime de naissance unique » est déterminé en fonction du domicile de la femme enceinte dans l'une des entités fédérées de notre pays (Flandre, Wallonie, Bruxelles ou communauté germanophone).

Vous pouvez soumettre votre demande dès que vous atteignez 6 mois de grossesse. Nous payons la prime elle-même à la future mère, au plus tôt au cours du huitième mois de la grossesse.

En ce moment, vous recevez une prime de naissance de 1247,58 euros pour votre premier enfant en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, et dans la communauté germanophone vous recevez 1272, 52 euros. Pour chaque enfant d'une naissance multiple, vous recevez le même montant, que ce soit ou non vos premiers enfants.

Pour chacun des enfants suivants, vous recevez 938,66 euros en Flandre et 957,42 euros à Bruxelles, en Wallonie et dans la Communauté germanophone.

À partir du 1er janvier 2019, le montant changera en Flandre et vous recevrez une prime unique fixe de 1100 € pour chaque enfant.

Dès que votre demande a été approuvée, chez Infino, nous nous assurons aussi que, après la naissance de votre enfant, vous recevez des allocations familiales mensuelles (appelées montant de base à partir du 01/01/2019). Vous ne devez vous occuper de rien.

Conseil pratique : certaines autres organisations vous accordent également des avantages lorsque vous attendez un enfant, pensez à votre mutuelle ou à votre commune. Ne manquez pas de leur annoncer la bonne nouvelle !

Allocations familiales ou groeipakket ?

Comme vous l'avez déjà lu, les allocations familiales subissent actuellement une réforme radicale. À partir de 2019, le lieu de résidence de votre enfant déterminera le régime d’allocations familiales et, à partir de ce moment, des différences se marqueront entre les communautés et les régions de notre pays. En voici un aperçu.

Flandre 

Groeipakket

À partir du 1er janvier 2019, le nouveau modèle d’allocations familiales portera le nom de groeipakket. Il s’agit d’un ensemble de moyens financiers que le gouvernement flamand veut accorder à chaque enfant vivant en Flandre dans le cadre de la politique familiale. Un tout nouveau système qui offre à chaque enfant des chances égales, avec des allocations familiales, des suppléments de participation sélectifs et de nouvelles allocations.

Concrètement, cela signifie que chaque enfant né à partir de 2019 dans un système simplifié reçoit un montant de base de 160 euros par mois.

Pour tous les enfants nés avant le 1er janvier 2019, des mesures transitoires sont prévues. Pour votre premier enfant, vous recevez actuellement 92,09 euros par mois, pour votre deuxième enfant 170,39 euros par mois et à partir du troisième enfant, les allocations familiales sont de 254,40 euros par mois. Le montant total que vous recevez pour vos enfants ne changera pas au 01/01/2019.

Vous recevez sans condition le montant de base jusqu'au mois (inclus) au cours duquel votre enfant atteint l'âge de 18 ans. Les enfants ayant un besoin de soutien spécifique peuvent en bénéficier jusqu'à 21 ans.

Si votre enfant est encore étudiant ou sera diplômé après cette limite d'âge, vous pouvez, dans certaines conditions, continuer de réclamer le groeipakket jusqu'au mois (inclus) où votre enfant atteindra 25 ans.

En plus du montant de base, chaque enfant reçoit un supplément de participation annuel (= prime de rentrée scolaire), qui est payé au mois d'août et varie en fonction de l'âge de votre enfant. 

Suppléments

Dans certaines situations, vous recevez un supplément en plus du montant de base. Nous distinguons :

  • Suppléments de soins
  • Supplément social

Les suppléments de soins sont accordés mensuellement aux orphelins, aux enfants en famille d'accueil et aux enfants ayant un besoin de soutien spécifique.

Un régime spécifique a été créé pour les orphelins, dans lequel on distingue les enfants qui ont déjà perdu un parent avant 2019 et ceux qui deviennent (semi-) orphelins après 2018.

Pour tous les enfants ayant un besoin de soutien spécifique, un seul régime s'applique, dans lequel le montant de l'intervention est déterminé en fonction de la gravité du besoin de soutien de l'enfant.

Enfin, le supplément de placement familial est versé à tous les enfants qui sont placés dans une famille d'accueil à partir de 2019 par le biais de la médiation ou pour le compte du gouvernement (Aide à la jeunesse). L'allocation forfaitaire actuelle pour les enfants en famille d'accueil est également incluse dans les mesures transitoires et est également payée pour les enfants placés dans une famille d'accueil avant 2019, à condition qu'il n'y ait pas de changement au niveau de ce placement.

Le supplément social est accordé sur la base du revenu familial. Si cela reste en dessous de certaines limites et compte tenu de la taille de la famille, un supplément peut être accordé par enfant.

Ces suppléments remplaceront le système complet de suppléments tel qu'il existe aujourd'hui à partir du 1er janvier 2019, avec donc quelques mesures transitoires pour les enfants qui prétendent déjà pour le moment à l’un ou l’autre supplément.

Nouveaux suppléments

Afin de favoriser une intégration optimale dans la société et de stimuler la participation à l'éducation, deux nouveaux suppléments seront créés à partir du 1er janvier 2019 : le supplément de garde d'enfants et le supplément d’enseignement. Ces suppléments sont également immédiatement accordés aux enfants nés avant janvier 2019 si les conditions fixées sont remplies.

Le supplément de garde d'enfants est accordé mensuellement et s'élève à 3,17 € par jour de présence de votre bébé ou votre enfant dans une structure d'accueil agréée par la Communauté flamande dont le tarif n'est pas lié aux revenus (degré 0-1).

L’allocation d’école maternelle est une allocation annuelle de 130 € pour les enfants de 3 et 4 ans qui sont inscrits dans une école maternelle agréée par la Flandre.

Supplément de participation sélectif

Il s’agit de l’actuelle prime de rentrée scolaire. Ces suppléments seront aussi versés à compter de janvier 2019 dans le cadre de la politique familiale.

Pour tous les montants exacts et les procédures pour appliquer ces avantages et suppléments, ou pour demander des suppléments, nous vous renvoyons à notre site Internet infino.be/fr/autres-questions.

Bruxelles 

À Bruxelles, la nouvelle législation sur les allocations familiales n’entrera en vigueur que le 1er janvier 2020. Si vous vivez à Bruxelles, rien ne change jusqu'à la fin de 2019. Dès que nous en saurons plus sur les changements qui interviendront à Bruxelles à ce moment-là, nous vous en informerons sur notre site internet. Alors gardez un œil sur www.infino.be !

Communauté germanophone

La Communauté germanophone lance aussi son nouveau système d’allocations familiales à compter du 1er janvier 2019. Toutes les familles basculent automatiquement vers ce nouveau système. Le montant reçu pour décembre 2018 sera maintenu jusqu'à ce que le nouveau montant devienne plus avantageux ou que le nombre d'enfants ayant droit dans la famille change. Le ministère de la Communauté germanophone paie les allocations familiales à toutes les familles.

Wallonie

Enfin, en Wallonie, le lancement du nouveau système d’allocations familiales aura lieu en deux parties.

À partir du 1er janvier 2019, la Wallonie prend en charge le paiement des allocations familiales. Les montants actuels continuent de s’appliquer. Rien ne change lorsque vos enfants vivent en Wallonie.

Les nouveaux montants de base ne s'appliqueront en Wallonie qu'à partir du 1er janvier 2020 et uniquement pour les enfants nés à partir de ce moment. Les enfants de moins de 18 ans recevront un montant de 155 € par mois à partir de 2020.

Rappelez-vous qu’à partir de 2019 de nouvelles mesures entreront en vigueur. Par exemple, un supplément social sera versé pour certains enfants sur la base du revenu et un droit automatique à des allocations familiales jusqu'à 21 ans s'appliquera, sauf si l'enfant travaille ou perçoit une allocation de chômage.

Partagez cet article
Retour à l’aperçu actualités juridiques