Contenu de la page principale

Entity view (Content)

Starten als advocaat

S’établir comme avocat

Vous vous établissez comme avocat stagiaire ou avez déjà acquis de l’expérience au barreau et souhaitez vous lancer comme avocat indépendant ? Avant de pouvoir débuter votre profession libérale, vous devez suivre quelques étapes et respecter certaines obligations légales. Tel un bon conseil, Acerta se tient à votre disposition pour vous guider dans ce périple.
Votre plan étape par étape

Avant de devenir avocat stagiaire

Vos obligations

Vos obligations en tant qu’avocat stagiaire ou indépendant

En tant qu’avocat stagiaire, vous travaillez sous le même statut qu’un avocat indépendant. Vous exercez une profession libérale et devez vous acquitter des mêmes obligations.

Tout d’abord, vous avez besoin d’un numéro d’entreprise. À cet effet, vous devez vous inscrire au registre de la Banque-Carrefour des Entreprises. Par ailleurs, en tant qu’avocat stagiaire ou indépendant, vous êtes assujetti à la TVA. Ce numéro doit être activé séparément. Enfin, vous êtes légalement tenu de vous affilier auprès d’une caisse d’assurances sociales agréée telle qu’Acerta. Vous pouvez vous charger de toutes ces formalités seul ou en confier le règlement au guichet d’entreprises d’Acerta.

Que fait une caisse d’assurances sociales ?

Votre caisse d’assurances sociales calcule le montant des cotisations sociales que vous devez payer chaque trimestre à l’État sur la base de votre statut et de vos revenus. En échange de vos cotisations, votre sécurité sociale, telle que l’assurance maladie, la constitution d’une pension et les droits aux allocations familiales, est garantie. Bon à savoir : chez Acerta, vous payez les frais administratifs les plus bas du marché ! Vous pourrez ainsi économiser beaucoup tout au long de votre carrière.

Gardez une poire pour la soif

Gardez une poire pour la soif

Votre pension ? En tant qu’avocat stagiaire, vous êtes encore loin de vous en soucier. Et pourtant : après une carrière d’avocat, vous voudrez certainement conserver le même niveau de vie durant vos vieux jours.

Avec une pension complémentaire libre pour indépendants (sociale) (PCLI ou PCLIS), vous épargnez pour plus tard et économisez fiscalement dès maintenant grâce à la réduction de vos cotisations sociales. Combo gagnant !

En outre, une assurance revenu garanti n’est pas un luxe superflu. Vous êtes dans l’incapacité de travailler pendant une longue période en raison d’une maladie ou d’un accident ? Grâce à cette assurance, vous recevrez une allocation mensuelle supplémentaire en plus du versement de la mutuelle, que vous pourrez certainement utiliser pour continuer à payer vos frais permanents.

Ne tardez pas non plus à souscrire une assurance responsabilité professionnelle avec responsabilité civile. Vous pensez peut-être ne pas en avoir besoin en tant qu’avocat, mais une faute professionnelle portant préjudice à des tiers pourrait vous coûter très cher sans cette assurance.