Contenu de la page principale

Entity view (Content)

Starten als arts

S’établir en tant que médecin

Félicitations ! Après plus de six années intenses, vous avez votre diplôme de médecine générale en poche. Vous trépignez d’impatience de vous établir comme médecin généraliste ou spécialiste en profession libérale. Mais quelles conditions professionnelles et obligations légales devez-vous remplir ? Nous vous résumons ici les étapes à suivre.
Votre plan étape par étape

Votre visa

Votre demande d’agrément

Votre demande d’agrément : mais d’abord un stage

Vous souhaitez débuter en tant que médecin généraliste ou vous spécialiser ? Une deuxième étape vous attend alors après l’obtention de votre diplôme de Master et votre inscription à l’Ordre des médecins

  • Option 1 : vous travaillez pendant deux ans dans un cabinet médical en tant que médecin généraliste en formation.
  • Option 2 : vous suivez une formation professionnelle complémentaire, dont un stage, pendant quatre à six ans.

Vous devez introduire une demande d'agrément auprès de la Direction de l'agrément des prestataires de soins de santé au plus tôt trois mois avant et au plus tard trois mois après la fin de votre formation. Vous recevrez la décision dans les 30 jours suivant votre demande.

Votre numéro INAMI

Votre numéro INAMI : un outil indispensable

Dans la plupart des cas, votre numéro INAMI vous est délivré automatiquement. Il s’agit d’un numéro unique qui doit figurer sur tous les documents officiels. Vous en avez besoin pour déclarer vos prestations et les patients peuvent utiliser ce numéro pour demander le remboursement d’une partie des frais à leur mutuelle.

Obligations

Soyez prêt à faire

Soyez prêt à faire face à tout changement dans votre vie

Vous êtes malade de longue durée ou un accident vous empêche temporairement de travailler ? Créez-vous un filet de sécurité supplémentaire grâce à une assurance revenu garanti. Pour quoi faire ? Après tout, vous payez déjà des cotisations sociales pour bénéficier d’une allocation de la mutuelle ? Certes, mais il arrive souvent que cette allocation ne suffise pas à couvrir tous vos frais permanents. Grâce à une assurance revenu garanti, vous recevrez une allocation mensuelle supplémentaire.

Il est également judicieux de prévoir votre pension. La pension légale ne suffit malheureusement pas à conserver le niveau de vie que vous avez maintenu en tant que médecin. Grâce au Life Pension Plan - INAMI, utilisez votre allocation INAMI pour financer votre pension complémentaire. Une PCLI ou une PCLIS peut aussi s’avérer être une bonne idée pour les médecins indépendants. Cette pension complémentaire libre pour indépendants présente des avantages sociaux et fiscaux.

Enfin, une assurance responsabilité professionnelle est indispensable. Cette assurance couvre les coûts des fautes inhérentes à votre profession. Elle comprend également une responsabilité civile qui couvre les préjudices que vous pourriez causer à des tiers dans l’exercice de votre profession.