Précédent

Quatre conseils pour calculer vos frais de personnel

24 septembre 2021 Employeurs

Calculer les frais de personnel n’est pas une sinécure. Avez-vous déjà une idée de vos dépenses pour l’année prochaine ? Il est temps de se mettre au travail, car la date limite pour introduire votre budget pour 2022 approche à grands pas. Nous nous faisons un plaisir de vous aider en vous livrant quatre conseils pour ne rien omettre lors de l’établissement de votre budget du personnel et pour éviter de mauvaises surprises.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

1er conseil : tenez compte de l’évolution des salaires !

Les accords sur les salaires, les primes et les suppléments sont généralement fixés dans une convention collective de travail (CCT). Les CCT et l’indexation sont par conséquent des variables importantes à prendre en compte lors du calcul de votre budget du personnel. Tout comme l’ancienneté de vos collaborateurs.

Petite entreprise ? Vérifiez si vous avez droit à des réductions ONSS. Lors d’un premier engagement, vous êtes totalement exonéré des cotisations patronales de base, sans limitation dans le temps. Cela vous permettra d’économiser pas moins de 25 % sur les frais salariaux mensuels. Vous en apprendrez davantage à ce sujet ici.

2e conseil : prenez en compte la croissance de votre personnel

Vous prévoyez de nouveaux engagements ? Alors, assurez-vous de reprendre ces coûts. Pour déterminer le salaire brut d’un nouveau collaborateur, vous devez tenir compte des éléments suivants :

  • l’expérience ;
  • le statut (employé, ouvrier ou étudiant jobiste) ;
  • le niveau de la fonction ;
  • les CCT et les accords sectoriels au sein de votre commission paritaire ;
  • les accords sur la rémunération au sein de votre propre entreprise ;
  • le nombre d’heures de travail ;
  • les conventions salariales que vous concluez avec votre futur collègue.

N’oubliez pas que vous devez payer au moins le salaire minimum. Vous pouvez retrouver le montant de celui-ci dans le Guide Sectoriel de Juricible.

3e conseil : prévoyez l’impact de l’absence

Des grossesses à l’horizon ? Certains collaborateurs prennent un congé parental ? Vos collaborateurs vont passer d’un horaire à temps plein à un horaire à temps partiel, ou vice versa ? Tout cela a des conséquences sur les frais salariaux. Prévoyez-le dans votre budget. Des départs ? Dans ce cas, ne budgétez leurs coûts que pour les mois nécessaires.

4e conseil : faites appel à l’outil budgétaire d’Acerta

Ce n’est pas simple. Ou si ? Pour un calcul complet et réaliste de votre budget du personnel, vous devez tenir compte de toutes les composantes salariales qui s’appliquent au sein de votre secteur et de votre entreprise et qui sont également alignées sur vos (futurs) collaborateurs. Et c’est très simple à calculer si vous utilisez l’outil budgétaire d’Acerta.

Prévoyez vos frais salariaux avec l’outil budgétaire d’Acerta

Réagir proactivement à l’avenir ? Grâce à l’outil budgétaire, qui tient compte des changements au niveau tant individuel que collectif, vous avez directement une idée des frais que représenteront vos travailleurs à l’avenir.

Découvrez les avantages

Partagez cet article

Articles liés

L'indice pivot dépassé : indexation du revenu minimum mensuel
Employeurs

L'indice pivot dépassé : indexation du revenu minimum mensuel

10 septembre 2021 Tom Dirix

L’indice d'août a dépassé le pivot du revenu minimum mensuel moyen garanti (RMMMG). À partir du 1er septembre 2021, les montants augmenteront de 2 %.

En savoir plus
Deux tendances qui encourageront la mobilité durable dans les entreprises
Employeurs

Deux tendances qui encourageront la mobilité durable dans les entreprises

08 septembre 2021 Charlotte Thijs

De quoi la mobilité aura-t-elle l’air à l’avenir ? Acerta vous fait part de deux tendances qui contribueront à façonner la mobilité durable dans les années à venir.

En savoir plus
Les jeunes sur le marché de l’emploi : impact de la crise du coronavirus
Employeurs

Les jeunes sur le marché de l’emploi : impact de la crise du coronavirus

01 septembre 2021 Laura Couchard

C’était une période difficile pour les jeunes qui entraient ou voulaient entrer sur le marché de l’emploi. Au premier semestre 2021, les jeunes de (moins de) 25 ans ont été moins nombreux à signer un contrat à durée indéterminée qu’au cours de la même période il y a deux ans.

En savoir plus