Cadeau de fin d’année au personnel

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Un cadeau pour vos collaborateurs ? Une très bonne idée pour montrer votre appréciation. Tenez compte du fait qu’un cadeau fait par l’employeur à un collaborateur est considéré comme un salaire. Autrement dit, vous devez payer des impôts et des cotisations de sécurité sociale dessus. Pour des occasions spécifiques, comme un cadeau à l’occasion de Saint-Nicolas, Noël ou Nouvel An, les cotisations de sécurité sociale peuvent, dans certains cas, tomber.

Cadeau de fin d’année au personnel : montant maximal

Vous paierez des cotisations de sécurité sociale sur tous les cadeaux aux collaborateurs. Ceci vaut tant pour les cadeaux physiques et les chèques-cadeaux que pour les cadeaux en liquide ou en nature. Vous voulez éviter ces cotisations ? Restez sous un seuil déterminé. Auparavant, ce plafond s’élevait à 35 euros par collaborateur. En 2018, celui-ci est passé à 40 euros. Par enfant à charge, ce montant peut être augmenté du même montant. Vous dépassez le plafond autorisé ? Vous paierez des cotisations ONSS sur le montant total (et donc pas seulement sur l’excédent). Obtenez un récapitulatif des montants maximaux adaptés.

Cadeau de fin d’année au personnel : frais professionnels

En principe, un cadeau de fin d’année n’est pas déductible comme frais professionnels. Pourtant, vous pouvez déduire des cadeaux comme frais professionnels si :

  • Tous les collaborateurs reçoivent le même avantage ;
  • L’octroi a lieu en raison d’une occasion spécifique (Saint-Nicolas, Noël, Nouvel An) ;
  • Le montant total ne dépasse pas les 40 euros par collaborateur, éventuellement augmenté de 40 euros par enfant à charge.

Ces conditions sont respectées ? Vous pouvez déduire à 100 % les cadeaux au personnel.

Cadeau (de fin d’année) au personnel : conditions supplémentaires

Vous donnez à vos collaborateurs un chèque-cadeau ? Celui-ci ne peut être échangé qu’au sein d’entreprises avec lesquelles vous avez conclu un accord préalable. Il doit obligatoirement avoir une date d’échéance (maximum 1 an). Il ne peut pas non plus être remboursé en argent au bénéficiaire.

Prime de fin d’année

N’oubliez pas non plus que vous devrez probablement verser une prime de fin d’année ou 13e mois. Si celle-ci est ou non obligatoire dépend de votre commission paritaire (CP). Dans la majorité des secteurs, la convention collective de travail (CCT) détermine le droit à une prime de fin d’année. Les montants, conditions et octrois diffèrent en fonction des secteurs. Ainsi, les collaborateurs de la CP 200 ont droit à une prime de fin d’année si certaines conditions sont respectées. Apprenez-en plus sur ce sujet.

À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet