Contact
Nous envoyer un message
Choisir un bureau
Antwerpen Brabant Wallon Bruxelles Avenue Louise Bruxelles/Brussel Hainaut Kempen Liège Limburg Luxembourg Namur Oost-Vlaanderen Vlaams-Brabant West-Vlaanderen
Antwerpen
Groenenborgerlaan 16, 2610 Antwerpen-Wilrijk
info.consult@acerta.be
Brabant Wallon
Rue Fond Cattelain 2, 1435 Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert
info.consult@acerta.be
Bruxelles Avenue Louise
Avenue Louise 123A, 1050 Bruxelles
info.consult@acerta.be
Bruxelles/Brussel
Esplanade du Heysel BP 65 (Buro & Design Center), 1020 Bruxelles
info.consult@acerta.be
Hainaut
Espace Sud, Esplanade Magritte 5, 6010 Charleroi
info.consult@acerta.be
Kempen
Parklaan 46 bus 110, 2300 Turnhout
info.consult@acerta.be
Liège
Parc Artisanal 11-13, 4671 Liège
info.consult@acerta.be
Limburg
Kunstlaan 16, 3500 Hasselt
info.consult@acerta.be
Luxembourg
Avenue Herbofin 1 B, 6800 Libramont
info.consult@acerta.be
Namur
Chaussée de Liège 140-142, 5100 Namur
info.consult@acerta.be
Oost-Vlaanderen
Kortrijksesteenweg 1131, 9051 Sint-Denijs-Westrem
info.consult@acerta.be
Vlaams-Brabant
Diestsepoort 1, 3000 Leuven
info.consult@acerta.be
West-Vlaanderen
Ter Reigerie 11, 8800 Roeselare
info.consult@acerta.be
Appeler un bureau
Choisir un bureau
Antwerpen Brabant Wallon Bruxelles Avenue Louise Bruxelles/Brussel Hainaut Kempen Liège Limburg Luxembourg Namur Oost-Vlaanderen Vlaams-Brabant West-Vlaanderen
Antwerpen
Groenenborgerlaan 16, 2610 Antwerpen-Wilrijk
03 740 78 40
Brabant Wallon
Rue Fond Cattelain 2, 1435 Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert
02 474 01 06
Bruxelles Avenue Louise
Avenue Louise 123A, 1050 Bruxelles
02 474 01 06
Bruxelles/Brussel
Esplanade du Heysel BP 65 (Buro & Design Center), 1020 Bruxelles
02 474 01 06
Hainaut
Espace Sud, Esplanade Magritte 5, 6010 Charleroi
02 474 01 06
Kempen
Parklaan 46 bus 110, 2300 Turnhout
03 740 78 40
Liège
Parc Artisanal 11-13, 4671 Liège
02 474 01 06
Limburg
Kunstlaan 16, 3500 Hasselt
011 24 94 57
Luxembourg
Avenue Herbofin 1 B, 6800 Libramont
02 474 01 06
Namur
Chaussée de Liège 140-142, 5100 Namur
02 474 01 06
Oost-Vlaanderen
Kortrijksesteenweg 1131, 9051 Sint-Denijs-Westrem
09 264 12 40
Vlaams-Brabant
Diestsepoort 1, 3000 Leuven
016 24 53 24
West-Vlaanderen
Ter Reigerie 11, 8800 Roeselare
09 264 12 40

Qu’est-ce que l’ancienneté ?

Temps de lecture: Lire plus tard ?

L'ancienneté est la période durant laquelle un collaborateur travaille pour le même employeur – sans résiliation du contrat de travail. Le législateur considère la notion d’« employeur » au sens large du terme. Les entreprises du même groupe ou différentes entités d’une multinationale sont considérées comme un seul employeur. Les périodes de maladie ou de crédit-temps ne constituent pas une résiliation du contrat. Dans ces circonstances, le collaborateur continue donc à accumuler de l'ancienneté.

Le congé d’ancienneté est-il obligatoire ?

Le congé d'ancienneté n'est pas obligatoire. Les secteurs et les entreprises décident eux-mêmes s’ils l’octroient ; ils le stipulent alors dans une CCT ou un règlement de travail. Un employeur accorde-t-il des congés d’ancienneté ? Dans ce cas, le collaborateur reçoit – en plus des vacances légales – un ou plusieurs jours de congé supplémentaires en fonction de ses années de service. Renseignez-vous ici sur les vacances légales.

Comment calculer le congé d’ancienneté ?

Les secteurs et les entreprises sont également les seuls à décider de la manière dont les congés sont calculés. Ils donnent souvent un jour de congé supplémentaire par tranche de 5 années d’ancienneté. Mais ce jour supplémentaire pourrait n’être donné qu'après 7 ans, 10 ans ou plus.

Congé d’ancienneté dans les entreprises

Les entreprises peuvent donc décider elles-mêmes des conditions du congé d'ancienneté, pour autant qu’il n’y ait pas de discrimination. Votre règlement de travail prévoit-il que les collaborateurs reçoivent un jour de congé supplémentaire après 10 ans ? Cela vaut alors pour tous vos collaborateurs qui répondent aux conditions.

Réglementation liée au secteur

Si les secteurs accordent un congé d’ancienneté, ils le stipulent dans une convention collective de travail sectorielle. Par exemple, les collaborateurs des entreprises de construction reçoivent un premier jour d’ancienneté après 15 années de service et un deuxième après 25 années. Dans l’horeca, les collaborateurs ayant 10 années d’ancienneté reçoivent, à chaque 5e anniversaire du contrat de travail, 1 jour de congé extralégal pour autant qu’il s’agisse d’une entreprise employant moins de 50 travailleurs. S'il y a plus de 50 travailleurs, ils reçoivent déjà un premier jour d'ancienneté après 5 années de service et, ensuite, chaque 5e anniversaire du contrat de travail s'accompagne d'un jour supplémentaire.

Pouvez-vous reprendre votre ancienneté ?

Le secteur ou l’entreprise peut décider de reprendre l’ancienneté acquise dans une autre entreprise. Rien n’interdit de le faire mais ce cas de figure est plutôt rare dans la pratique.

Bon à savoir : si un ouvrier change de statut et devient un employé, ses années d’ancienneté en tant qu’ouvrier comptent pour sa nouvelle fonction, du moins si la CCT n’émet aucune réserve à ce sujet. Quelqu’un va exercer la même fonction auprès d’un autre employeur ? Dans ce cas, ce travailleur n’emporte en principe pas l'ancienneté qu’il a acquise. Curieux de savoir combien de temps en moyenne les collaborateurs restent chez leur employeur ? Découvrez-le sur notre blog.

 

Qu’en est-il du travail à temps partiel et du licenciement ?

Collaborateurs à temps partiel

Dans les entreprises qui octroient des congés d’ancienneté, les collaborateurs à temps partiel y ont également droit. Le calcul se fait au prorata de la durée de leurs prestations par rapport à la durée du travail de leurs collègues à temps plein.

La formule est la suivante :

Divisez le régime de travail hebdomadaire par 38 (heures) et multipliez ce nombre par le nombre de jours auquel le collaborateur a droit en fonction de son ancienneté. Par exemple :

18 heures/38 heures= 0,47 x 3 jours = 1,41 jour.

Vous convertissez ensuite ce résultat en heures en le multipliant par 7,60 :

1,41 x 7,60 = 10,71 (arrondi à l’unité supérieure : 11 heures).

En cas de licenciement

Le congé d’ancienneté récompense un travailleur qui reste longtemps au sein d’une même entreprise avec un ou plusieurs jours de vacances supplémentaires. Une fois que le travailleur a donné sa démission ou reçu son licenciement, il n’a plus droit à ce(s) jour(s) d’ancienneté. Le congé d’ancienneté peut également récompenser un travailleur qui continue à travailler longtemps dans le même secteur. S’il quitte l’entreprise mais continue à travailler dans le même secteur, il est possible qu’il conserve son/ses jour(s) d’ancienneté. S'il quitte tant l'entreprise que le secteur, il perd alors tous ses jours d'ancienneté.

À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet