De salaire brut à salaire net avec un calculateur de salaire

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Le salaire brut que vous payez chaque mois à vos collaborateurs n’est pas le montant qu’ils recevront. Vous avez peu d'influence sur le salaire net en tant qu’employeur. Pourtant, il est intéressant de pouvoir donner un montant net à un candidat potentiel ou un collaborateur. C’est pourquoi, dans ce dossier, nous approfondissons le calcul du salaire net.

Pourquoi y a-t-il une différence entre brut et net ?

Environ un tiers du salaire brut est retenu. La partie retenue dépend de divers facteurs et sert principalement au maintien de la sécurité sociale belge. Ces fonds sont notamment utilisés pour les frais de maladie, les pensions et les allocations de chômage.

Retenue ONSS

La cotisation ONSS est le premier élément retenu sur le salaire brut. Pour les employés, elle s’élève à 13,07 % du salaire brut. Pour les ouvriers, ces 13,07 % sont calculés sur 108 % du salaire brut. Le salaire que votre collaborateur conserve après la retenue de la cotisation ONSS est appelé le salaire imposable.

Précompte professionnel

Le précompte professionnel, également dénommé « impôts sur les revenus », est ensuite retenu sur le salaire imposable. En tant qu’employeur, vous versez ce précompte professionnel au Trésor. Ici, votre collaborateur a la possibilité de vous demander de prélever davantage que prévu par la loi. De cette manière, il évite de devoir payer un supplément élevé lors de la déclaration d’impôts.

Le précompte professionnel se compose de trois barèmes. Selon la situation de votre collaborateur, il relève d’un barème différent :

  • Le barème 1 vaut pour les isolés et les couples mariés (ou cohabitants légaux) à deux revenus
  • Le barème 2 s’applique lorsque le conjoint marié ou le cohabitant légal ne bénéficie pas de revenus professionnels
  • Le barème 3 est réservé aux non-résidents de la Belgique qui ont travaillé dans notre pays pendant toute la période imposable

Les montants du précompte professionnel sont adaptés chaque année. Vous pouvez consulter les règles et barèmes les plus récents via le SPF Finances.

Réduction d'impôts

Il existe toute une série de situations où votre collaborateur a droit à une réduction d'impôts :

  • Réduction pour enfants à charge
  • Réduction pour isolés
  • Réduction pour parents isolés et veufs non remariés
  • Réduction pour invalidité
  • Réduction pour conjoint handicapé à charge
  • Réductions pour parents, grands-parents, frères ou sœurs à charge qui ont atteint l’âge de 65 ans
  • Réduction pour assurance-groupe
  • Réduction pour pension complémentaire libre
  • Réduction pour sursalaire
  • Réduction pour les collaborateurs qui ont droit à un bonus à l’emploi 

Taux particuliers pour les intérimaires

Pour le travail intérimaire, le précompte professionnel équivaut à 11,11 %. Il est retenu de manière forfaitaire.

Jeunes collaborateurs

Les collaborateurs qui ont droit à une prime à l'intégration et commencent à travailler en octobre, novembre ou décembre ne doivent pas payer de précompte professionnel pendant ces mois-là.

Étudiants jobistes

 

Les étudiants jobistes ne paient pas de précompte professionnel dans les conditions suivantes :

  • Ils sont occupés avec un contrat de travail pour le travail d’étudiant
  • Ils ne travaillent pas plus de 475 heures par an

Travail occasionnel dans l’horeca

Le précompte professionnel pour le travail occasionnel dans l’horeca s’élève à 33,31 % si les conditions suivantes sont remplies :

  • Le collaborateur travaille au maximum 50 jours par an
  • Un contrat de travail à durée déterminée est établi

Travail occasionnel dans l’agriculture et l’horticulture

Le précompte professionnel pour le travail occasionnel dans l’agriculture et l’horticulture correspond à 11,11 % si les conditions suivantes sont respectées :

  • en tenant compte du nombre de jours de travail saisonnier dans l’agriculture (max. 30 jours) ou l'horticulture (65 jours à l’exception des cultures de chicons et de champignons. Pour l’entretien des parcs et jardins, il n’existe cependant aucun système de travail saisonnier)
  • en tenant compte de la règle des 180 jours
  • effectuer la DIMONA spécifique pour les ouvriers saisonniers conformément aux directives de l’ONSS
  • respecter les instructions relatives au formulaire occasionnel
À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet