Contact
Appeler un bureau
Choisir un bureau
Antwerpen Brabant Wallon Bruxelles Avenue Louise Bruxelles/Brussel Hainaut Kempen Liège Limburg Luxembourg Namur Oost-Vlaanderen Vlaams-Brabant West-Vlaanderen
Antwerpen
Groenenborgerlaan 16, 2610 Antwerpen-Wilrijk
03 740 78 40
Brabant Wallon
Rue Fond Cattelain 2, 1435 Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert
02 474 01 06
Bruxelles Avenue Louise
Avenue Louise 123A, 1050 Bruxelles
02 474 01 06
Bruxelles/Brussel
Esplanade du Heysel BP 65 (Buro & Design Center), 1020 Bruxelles
02 474 01 06
Hainaut
Espace Sud, Esplanade Magritte 5, 6010 Charleroi
02 474 01 06
Kempen
Parklaan 46 bus 110, 2300 Turnhout
03 740 78 40
Liège
Parc Artisanal 11-13, 4671 Liège
02 474 01 06
Limburg
Kunstlaan 16, 3500 Hasselt
011 24 94 57
Luxembourg
Avenue Herbofin 1 B, 6800 Libramont
02 474 01 06
Namur
Chaussée de Liège 140-142, 5100 Namur
02 474 01 06
Oost-Vlaanderen
Kortrijksesteenweg 1131, 9051 Sint-Denijs-Westrem
09 264 12 40
Vlaams-Brabant
Diestsepoort 1, 3000 Leuven
016 24 53 24
West-Vlaanderen
Ter Reigerie 11, 8800 Roeselare
09 264 12 40

Travail de nuit

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Les prestations de travail effectuées entre 20 heures et 6 heures sont appelées travail de nuit. Le travail de nuit est en principe interdit, mais la législation formule quelques exceptions. Dans ce dossier, nous nous penchons plus en détail sur les conditions et les conséquences du travail de nuit.

Exceptions au principe général

Le travail de nuit est autorisé pour certains secteurs, activités ou collaborateurs si cette dérogation à la législation est reprise dans la loi même ou par arrêté royal. Lorsque le travail de nuit est autorisé, c'est souvent parce qu'il est question d'activités dont la société considère qu’il est normal qu'elles soient effectuées pendant la nuit.

Procédure d’introduction du travail de nuit

Vous souhaitez introduire dans votre entreprise le travail de nuit qui se déroule généralement entre minuit et 5 heures du matin ? Dans ce cas, vous devez d'abord en discuter avec vos collaborateurs. Cela peut se faire via le conseil d'entreprise, sinon via la délégation syndicale ou, à défaut, directement avec vos collaborateurs. Lors de cette concertation, vous discutez des sujets suivants :

  • Respect de la CCT 46 du Conseil National du Travail sur les mesures d’accompagnement pour le travail de nuit ;
  • La possibilité de garderie ;
  • Les mesures de sécurité ;
  • La rémunération (égale pour les hommes et les femmes) ;
  • Le nombre de travailleurs concernés.

Vous envoyez un rapport de cette concertation à votre Commission paritaire. L’étape suivante consiste à parvenir à un accord avec vos collaborateurs. Lorsqu'une délégation syndicale est présente dans votre entreprise, le régime de travail relatif au travail de nuit doit être repris dans votre CCT. Vous faites signer cette CCT par les différentes organisations de travailleurs. Lorsqu'il n'y a pas de délégation syndicale dans votre entreprise, l'introduction du travail de nuit se fait via une modification du règlement de travail.

Indemnités pour le travail de nuit

Les collaborateurs qui travaillent habituellement entre minuit et 5 heures du matin ont souvent droit à une indemnité financière supplémentaire. Par heure de travail de nuit, le collaborateur reçoit alors 1,19 euro supplémentaire (montant depuis le 1er septembre 2018). Les collaborateurs à partir de cinquante ans reçoivent 1,43 euro par heure. Ces montants sont indexés.

Attention, certains secteurs prévoient également d'autres suppléments de nuit, indépendamment du moment des prestations.

Obligations légales

Pour introduire le travail de nuit, vous devez notamment tenir compte des obligations légales suivantes :

  • Le régime de travail de nuit doit contenir autant d'heures de travail que le régime de travail à temps plein du régime de jour ;
  • Prévoir un temps de repos de 11 heures entre deux services successifs ;
  • Effectuez une analyse des risques et prévoyez les mesures de prévention nécessaires ;
  • Organisez un contrôle de la santé ;
  • Veillez à ce que le service de prévention et les premiers secours soient disponibles.

Tenez également compte des règles sectorielles.

Les mineurs ne peuvent pas travailler entre 20 heures et 6 heures, sauf pour certains secteurs d’activité où la loi y déroge. Un mineur qui travaille la nuit a droit à douze heures de repos consécutives.

Travail de nuit chez les plus de 50 ans

Les collaborateurs plus âgés qui travaillent de nuit ont le droit de passer à un régime de jour. Pour ce faire, deux limites d'âge sont appliquées :

  • Les collaborateurs à partir de 50 ans ont le droit de changer de régime s’ils effectuent un travail de nuit depuis au moins vingt ans et présentent des raisons médicales reconnues.
  • Les collaborateurs à partir de 55 ans peuvent passer au travail de jour s’ils ont effectué au moins vingt ans de prestations de nuit.
À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet