Frais professionnels déductibles

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Comme le nom l’indique, les frais professionnels sont des dépenses liées à votre profession. Toutes sortes d’histoires circulent à propos des frais déductibles des indépendants. Mais pour pouvoir déduire des frais de votre déclaration d’impôts, ceux-ci doivent :

  • être en rapport avec votre activité professionnelle ;
  • être nécessaires pour faire fonctionner votre entreprise ;
  • être prouvés par des factures, des reçus de TVA… ;
  • avoir été effectués ou comptabilisés au cours de l'année durant laquelle ils sont déduits des revenus.

Les dépenses effectuées à titre purement privé sont donc exclues. Les dépenses mixtes professionnelles/privées ne peuvent être prises en compte qu'au prorata de la partie en rapport avec l'activité professionnelle.

Frais professionnels entièrement déductibles

Certains frais professionnels sont entièrement déductibles. Cela signifie que le montant total est déduit de votre chiffre d'affaires. Le montant restant est votre revenu net sur lequel vous payez des impôts. Il est donc important de ne pas négliger les frais professionnels. Car plus vous déduisez de frais, plus votre revenu imposable est faible.

Des exemples typiques de frais professionnels entièrement déductibles sont les frais de logement : intérêts hypothécaires, loyer, chauffage, électricité... Le téléphone, les frais de port, les équipements et le matériel de bureau, les frais de comptable, les cotisations sociales et la PCLI entrent aussi dans cette catégorie.

Frais professionnels partiellement déductibles

De nombreux frais professionnels ne peuvent être déduits que partiellement. Le montant de ce pourcentage dépend du type de frais. Par exemple, les frais de restaurant sont déductibles à 69 %, les cadeaux d’affaires à 50 % et le carburant à 75 %.

Votre voiture de société est également partiellement déductible. Dans le cas des entreprises unipersonnelles, cela représente 75 %, et pour les sociétés, entre 50 et 100 % en fonction des émissions de CO2. La voiture électrique est une exception : vous pouvez la déduire pour pas moins de 120 %. Les déplacements de et vers le lieu de travail sont déductibles de manière forfaitaire, à raison de 0,15 EUR par kilomètre.

Amortissement des frais professionnels

Pour les investissements importants qui durent plusieurs années, comme une voiture ou un ordinateur, un pourcentage d'amortissement partiel s'applique chaque année. Une voiture est généralement amortie sur cinq ans, de sorte que vous imputez 20 % des frais professionnels chaque année. Pour un ordinateur portable ou un smartphone, un pourcentage de 33 % par an s’applique, et 3 % pour un immeuble de bureaux.

Déduction forfaitaire pour professions libérales

Les professions libérales peuvent opter pour une déduction forfaitaire de leurs frais. Ce pourcentage est appliqué sur le revenu brut, diminué des cotisations sociales. Plus votre chiffre d'affaires est élevé, plus le pourcentage est élevé. Le gros avantage de ce système ? Vous ne devez pas apporter de preuve. Vous ne devez pas vous soucier de conserver les reçus. Cependant, il y a un inconvénient : le forfait est souvent inférieur aux frais professionnels effectifs, de sorte qu’il vaut quand même mieux opter pour la paperasse.

Les frais sont calculés sur la base des pourcentages exprimés dans le tableau suivant (excercice d'imposition 2019)

Revenu brut Pourcentage
Jusqu’à 6000 euros 28,70 % (maximum 1722 euros)
De 6000 à 11 910 euros 10 % (maximum 591 euros)
De 11 910 à 19 830 euros 5 % (maximum 396 euros)
De 19 830 à 67 863,17 euros 3 % (maximum 1441 euros)

Total maximum : 4150 euros

Déduction forfaitaire pour dirigeants d’entreprise

Vous pouvez également opter pour une déduction forfaitaire de 3 % en tant que dirigeant d’entreprise. Ce montant est calculé sur l’ensemble de votre revenu professionnel (tous les  montants fixes et variables que vous percevez comme indemnité), diminué de vos cotisations sociales et vos cotisations de  PCLI. Le maximum de la déduction forfaitaire est de 2490 euros (exercice d’imposition 2019).