Résultats des enquêtes de panel de 2021

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des données que nous avons déjà recueillies en 2021 jusqu’à présent grâce aux enquêtes de panel.

Bien-être en temps de crise

La crise du coronavirus a non seulement eu un impact sur l’économie, mais également sur le bien-être mental du Belge actif. Les entreprises ont misé fortement sur le bien-être physique (mesures d’hygiène), mais le bien-être mental des collaborateurs a-t-il également été soutenu ? À l’aide de cette enquête, Acerta a sondé, en collaboration avec la Vrije Universiteit Brussel et HR Square, le regard que les organisations portent sur le bien-être mental.

Résultats :

  • 96 % des employeurs reconnaissent l’importance du bien-être mental.
  • 18 % des entreprises n’entreprennent pas encore d’actions concrètes pour un meilleur bien-être au travail.
  • 39 % des entreprises déclarent faire des efforts temporaires ou limités (« ad hoc ») pour améliorer le bien-être des collaborateurs.
  • Seulement 1 employeur sur 5 mesure effectivement l’impact de ses actions.
  • 43 % des entreprises ont une politique de bien-être structurelle.

Développement et formation

L’apprentissage à vie, la reconversion, le recyclage et la réorientation sont les piliers centraux avec lesquels le gouvernement veut augmenter le taux d’activité à 80 % en 2030, selon l’accord de gouvernement fédéral. Mais les organisations partagent-elles la même vision que le gouvernement fédéral ? (Dans quelle mesure) misent-elles sur le développement ? À l’aide de cette enquête, Acerta, la KU Leuven et HRmagazine ont sondé la vision des organisations sur le développement des collaborateurs.

Résultats :

  • Neuf dirigeants d’entreprise sur dix organisent des formations pour leur personnel.
  • Les entreprises qui organisent des formations sur le lieu de travail partent souvent des besoins et des talents des collaborateurs.
  • Six sur dix organisent des formations pour augmenter la satisfaction et la motivation des travailleurs.
  • 44,6 % des entreprises désignent le « maintien de l’employabilité durable des collaborateurs » comme motif pour organiser des formations.
  • 55 % des personnes interrogées établissent régulièrement une comptabilité générationnelle.

Travail hybride

Après l’obligation de télétravail, le télétravail proprement dit ne disparaîtra plus. Comment les organisations façonneront-elles à l’avenir le modèle de travail hybride (un mélange de travail au bureau et sur le site de l’entreprise) ? Quelles activités pourront être effectuées au bureau ou depuis le domicile ? Et comment les dirigeants peuvent-ils accompagner et diriger leurs équipes de manière optimale dans un tel contexte de travail hybride ? À l’aide de cette enquête, Acerta, la KU Leuven et #ZigZagHR ont cherché la vision des organisations sur le travail hybride.

Les résultats de cette enquête seront disponibles prochainement.

Résultats des enquêtes de panel de 2020

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des données recueillies en 2020 grâce aux enquêtes de panel.

Reprise post-confinement

Alors que la fin du premier confinement approchait, de nombreuses entreprises se préparaient à reprendre leurs activités. La reprise constitue une étape importante qui pose bon nombre de défis. Par le biais de cette enquête, nous avons sondé les priorités des organisations dans le cadre de la reprise de leurs activités.

Résultats :

  • Près de six entreprises sur dix misent sur le bien-être physique et mental du personnel lors de la reprise.
  • Deux employeurs sur trois sont neutres ou optimistes quant à l’impact du coronavirus
  • 1 employeur sur 4 n’a pas de plan de relance.
  • 47 % des entreprises miseront sur de nouveaux produits ou services.
  • 45 % des employeurs veulent continuer à appliquer le télétravail après le confinement.

Occupation internationale

Toucher davantage de marchés ou faire appel à des talents internationaux ? L’occupation internationale peut contribuer à la croissance d’une organisation. Plusieurs possibilités s’offrent aux entreprises : ouvrir un nouvel établissement à l’étranger, envoyer des travailleurs belges à l’étranger ou mobiliser des talents étrangers en Belgique. En réalisant cette enquête, nous avons évalué la position (future) des organisations en matière d’occupation internationale.

Résultats :

  • 3 employeurs sur 10 occupent des travailleurs à l’étranger.
  • 35 % des employeurs estiment qu’entreprendre en France est plus compliqué qu’en Belgique, tandis qu’entreprendre aux Pays-Bas semble plus facile ou d’un niveau de difficulté équivalent.
  • 1 employeur sur 4 occupe des travailleurs étrangers à l’étranger.
  • 4 employeurs sur 10 occupent des travailleurs étrangers en Belgique.
  • La plupart des travailleurs occupés en Belgique sont européens.

Capacité d’adaptation

La capacité d’adaptation des organisations joue un rôle capital dans un monde qui évolue à toute vitesse. Tant l’entreprise que les collaborateurs devront faire preuve de davantage de flexibilité et d’agilité. Les personnes qui s’adaptent ont en effet plus de chances de réussir. Cette enquête nous a permis de connaître la vision des organisations quant à leur capacité d’adaptation et celle de leurs collaborateurs.

Résultats :

  • Deux entreprises sur trois considèrent que la capacité d’adaptation de leur personnel face à de nouveaux défis est primordiale. La crise du coronavirus a réaffirmé l’importance de cette adaptabilité.
  • 70 % des entreprises estiment que la caractéristique principale des travailleurs ayant une grande capacité d’adaptation est « faire preuve de résilience face au changement ».
  • 95 % des employeurs sont convaincus que les travailleurs peuvent évoluer.