Les écochèques : un avantage engagé

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Les écochèques sont une situation gagnant-gagnant-gagnant : pour vous, vos collaborateurs et notre planète. Vous encouragez en effet vos collaborateurs d’une manière intéressante sur le plan fiscal à opter pour des produits et services respectueux de l’environnement. Cet avantage extralégal à bonne conscience jouit en outre d'une réglementation très simple. Si vous êtes une société, ils vous permettent également d’optimiser votre propre salaire.

Paiement annuel

Une fois par an, dans le courant du mois de juin, vous payez des écochèques à vos travailleurs. La commande passe par des entreprises privées : Sodexo, Edenred, Monizze et E-kena.

Si vous aviez un collaborateur à temps plein en service du 1er juin au 31 mai, les écochèques dus s’élèvent à 250 euros. Les employés travaillant à temps partiel ou entrés en service ou sortis de service au cours de la période de référence ont droit à une partie de ce montant.

Exonération sociale et fiscale

En moyenne, 26,76 % des employeurs octroient actuellement des écochèques à leurs collaborateurs : 38,83 % le font pour les employés et 14,8 % pour les ouvriers. Un plan malin, car les écochèques réjouissent les collaborateurs, avec leur avantage net de pas moins de 250 euros par an. Les écochèques sont exonérés de cotisations ONSS et de précompte professionnel.

Conditions des écochèques

Pour instaurer des écochèques dans votre entreprise, il vous incombe en tant qu’employeur de remplir un certain nombre de formalités légales.

  • Vous optez pour un avantage collectif. Tous vos collaborateurs ont droit à des écochèques et vous les fixez dans la convention collective de travail ou le contrat de travail individuel.
  • Les écochèques sont délivrés au nom du collaborateur. Ils sont valables 24 mois et non échangeables contre des espèces.

Dans certains secteurs, des accords spécifiques ont été conclus. Mieux vaut vérifier cela à l’avance.

Les produits et services entrant en ligne de compte pour le paiement au moyen d’écochèques sont fixés tous les deux ans dans une liste en annexe à une CCT du Conseil National du Travail. Dans le cadre des nouveautés en matière de mobilité durable, les écochèques peuvent aussi servir à l’acquisition de trottinettes, monocycles et hoverboards, à la condition que ces derniers soient électriques ou non motorisés.

À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet