Activité principale ou complémentaire : que choisir ?

Vous voulez devenir indépendant. Vous pouvez exercer votre activité à titre principal ou complémentaire. Allez-vous vous lancer complètement ou préférez-vous conserver d'autres ressources (rémunérées) ? Cette décisionaura un réel impact – y compris financier. Ne prenez donc pas de risque.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Vous lancer complètement ou combiner

Les deux options sont-elles possibles ? Découvrez-le ci-dessous ! Si vous exercez votre activité indépendante à titre complémentaire, vous bénéficiez de la sécurité de votre autre revenu. Vous continuez également de profiter des avantages du régime social de votre activité principale. Si vous optez pour l’exercice de votre activité à titre principal, vous êtes libre de tracer votre route, mais vous avez aussi des obligations. Ainsi, même si, au début, vous ne gagnez pas autant que vous l’aviez espéré, vous devez payer au minimum 731,33 euros de cotisations sociales par trimestre. 

Si vous envisagez une activité indépendante à titre complémentaire, vous devez bien entendu savoir quelles combinaisons sont autorisées. De manière générale, sachez que vous devez exercer un autre emploi au moins à mi-temps. Découvrez ici comment débuter une activité indépendante à titre complémentaire.

Si vous souhaitez vous lancer en activité complémentaire, vous devez avoir un autre emploi au moins à mi-temps.

Vous pouvez changer de statut. Vous pouvez débuter en activité complémentaire et, si tout se passe bien, passer plus tard en activité principale. Vous devez alors abandonner votre emploi salarié.

Mêmes démarches, une grande différence

Pour débuter en activité complémentaire, vous devez accomplir les mêmes démarches qu’en activité principale. La principale différence est qu’en activité complémentaire, vous conservez les avantages de la sécurité sociale de votre activité principale (ou de votre statut spécial). 

Comparez les cotisations sociales

Que vous optiez pour une activité principale ou une activité complémentaire, vous devez vous affilier en tant qu’indépendant à une caisse d’assurances sociales. Selon le cas, les cotisations sociales que vous payez diffèrent de manière considérable. Si vous êtes indépendant à titre complémentaire, vous pouvez même demander une exonération si vous prévoyez de réaliser un chiffre d’affaires suffisamment bas. 

Comparez ci-dessous le montant des cotisations provisoires que vous payez en tant qu’indépendant à titre principal et à titre complémentaire. 

Activité principale Revenu annuel net Cotisations trimestrielles
Avant l'âge de la pension 13.847,39 € 731,33 €
Après l'âge de la pension 3.063,98 € 161,82 €
Activité complémentaire Revenu annuel net Cotisations trimestrielles
Revenu escompté inférieur à la limite de la dispense 1.531,98 € 0.00 €
Revenu escompté supérieur à la limite de la dispense 1.531,99 € 80,90 €

 

Votre lancement étape par étape ?

Plan de route gratuit

Votre lancement étape par étape

  • Préparez votre démarrage avec toutes les informations en un seul endroit
  • Pas à pas, vers une carrière d'indépendant
  • Personnalisé et adapté à votre entreprise ou votre pratique
Téléchargez maintenant votre plan de route
Vous avez d’autres questions ?

Vous avez d’autres questions ?

Tous les starters se posent des questions. C’est normal. Et vous souhaitez obtenir une réponse claire. C’est normal aussi.

Voir toutes les questions starters Voir toutes les questions starters pour ce sujet