Précédent

Prime bénéficiaire mise à jour depuis le 1er janvier

25 janvier 2019 Ellen Lammens Employeurs

La prime bénéficiaire a reçu une mise à jour le 1er janvier 2019, un an après son introduction. Depuis le 1er janvier 2018, la prime bénéficiaire offre aux employeurs la possibilité de partager une partie de leurs bénéfices avec leurs travailleurs. Soit vous optez pour une prime bénéficiaire identique pour tous vos travailleurs (montant égal ou pourcentage du salaire égal), soit vous octroyez une prime bénéficiaire dont le montant peut varier en fonction de la catégorie du travailleur. Pourquoi opter pour une prime bénéficiaire ? En raison du traitement (para)fiscal intéressant.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Depuis le 1er janvier 2019, quelques modifications ont été apportées à la législation concernant la prime bénéficiaire, modifications qui rendent cette prime applicable de manière encore plus spécifique. La prime bénéficiaire peut en effet désormais être octroyée sur la base des prestations de travail effectives du travailleur au cours de la période de référence. Vous pouvez par exemple remanier une prime bénéficiaire identique, octroyée comme montant fixe, aux travailleurs à temps partiel en fonction de leur fraction d’occupation. Ou en cas de suspension des prestations de travail, vous pouvez calculer la prime bénéficiaire en fonction des prestations de travail effectives (en respectant les suspensions assimilées par la loi avec les prestations de travail effectives, bien entendu). Les règles concernant l’octroi de la prime bénéficiaire en cas de cessation du contrat de travail sont aussi spécifiées : un travailleur qui a démissionné peut désormais être exclu.

La modification de la prime bénéficiaire implique qu’en tant qu’employeur, vous pouvez à présent si vous le désirez lier de manière plus précise la prime bénéficiaire à la contribution effective de travailleurs vis-à-vis de votre entreprise/vos bénéfices.

Autre élément important : quelle que soit la manière dont vous décidiez d’octroyer la prime bénéficiaire, n’oubliez surtout pas de stipuler clairement votre choix dans le procès-verbal de l’assemblée générale ou dans la convention collective de travail.

Vous cherchez de l’inspiration pour établir une politique salariale attrayante à la mesure de votre entreprise ?

Posté par Ellen Lammens, juriste du Centre de connaissances

En savoir plus ?

Contactez-nous au 02 474 01 06 ou par email.

Par email
Partagez cet article
Ellen Lammens

Écrit par Ellen Lammens

Juridisch adviseur bij Acerta

Articles liés

Budget mobilité : une option plus intéressante pour vos travailleurs ?
Employeurs

Budget mobilité : une option plus intéressante pour vos travailleurs ?

04 mars 2019

Le peu de succès remporté par l’allocation de mobilité entrée en vigueur le 1er janvier 2018 n’est pas vraiment surprenant. Il ressort des chiffres récents d’Acerta qu’au cours de l’année écoulée, seules 65 voitures de société sur 100 000 ont ainsi été supprimées.

En savoir plus
Du brut au net : calculer le salaire net de vos collaborateurs
Employeurs

Du brut au net : calculer le salaire net de vos collaborateurs

27 février 2019

À l’aube du 26 février, le Groupe des dix est parvenu à un projet d’accord interprofessionnel. Tous les deux ans, les partenaires sociaux se réunissent autour de la table pour conclure des accords sur l’évolution des salaires et d’autres sujets brûlants.

En savoir plus
Toutes les facettes de la rémunération liée à l’ancienneté
Employeurs

Toutes les facettes de la rémunération liée à l’ancienneté

21 février 2019

Disposez-vous de collaborateurs de diverses catégories d’âge ? Génial, car la présence de différentes générations sur le lieu de travail apporte de la diversité dans votre organisation. Des jeunes débutants aux experts chevronnés, ensemble, ils stimulent tous considérablement le potentiel d’innovation de votre entreprise.

En savoir plus