Les chèques-repas plaisent encore et toujours

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Les chèques-repas existent depuis trente ans et offrent de nombreux avantages. Cependant, il ressort d’une analyse d’Acerta des données de plus de 40 000 employeurs que seulement 25% d’entre eux donnent des chèques-repas. Alors qu’il s’agit de l’un des moyens les plus faciles pour rétribuer les collaborateurs – et même vous – via un avantage extralégal intéressant sur le plan fiscal.

Quelle est la procédure ?

Les chèques-repas sont émis par des entreprises privées : Sodexo, Edenred, Monizze et E-kena. En tant qu’employeur, vous commandez les chèques-repas pour vos collaborateurs auprès de l’une de ces sociétés. Tous les mois, chaque collaborateur reçoit son montant sur une carte électronique. Il peut les utiliser pour acheter des repas ou des aliments dans des commerces de proximité, des supermarchés, des sandwicheries, des restaurants…

Les chèques-repas sont un moyen simple d’augmenter le pouvoir d’achat. Mais aussi une motivation supplémentaire pour ne pas rester chez soi : un chèque est octroyé par jour effectivement presté.

Plus avantageux qu’une augmentation salariale

Par chèque-repas, deux euros sont fiscalement déductibles. Cela représente une économie de 56 % par rapport à une augmentation salariale. Et il y a d’autres avantages encore :

  • 100 % exonérés de charges sociales et d’impôts sur les revenus
  • Représentent un plus grand pouvoir d’achat
  • Disponibles pour les employés, les ouvriers et les indépendants et dirigeants d'entreprise
  • En tant qu’employeur, vous choisissez la valeur et pouvez toujours l’augmenter, jusqu’à un montant maximum de 8 euros par chèque-repas
  • Cumulables avec d’autres avantages extralégaux comme les écochèques, les chèques sport ou culture, etc.

Ou y a-t-il aussi un inconvénient ? Oui, vous ne pouvez pas décider sur base individuelle si vous donnez ou non des chèques-repas à un collaborateur. C'est tout le monde ou personne. Mais cet argument n’a pas de poids par rapport aux nombreux avantages.

Conditions des chèques-repas

En tant qu’employeur, vous devez remplir un certain nombre de formalités légales pour pouvoir instaurer les chèques-repas dans votre entreprise.

  • Les chèques-repas ne servent pas de remplacement au salaire ou à d’autres avantages (sauf les écochèques).
  • Vous fixez la valeur exacte d'un chèque-repas dans une convention collective de travail ou un contrat de travail individuel.
  • Les chèques-repas sont émis par un éditeur reconnu et sont au nom du collaborateur.
  • Les chèques-repas restent valables douze mois.
  • Le collaborateur doit pouvoir vérifier le solde et la durée de validité.
  • L’utilisation des chèques-repas électroniques est totalement gratuite pour le collaborateur (sauf en cas de vol ou de perte).
  • En tant qu’employeur, vous pouvez opter pour la cotisation patronale maximale ou pour un montant inférieur par chèque. La cotisation patronale s’élève au maximum à 6,91 euros par chèque-repas. Les collaborateurs paient minimum 1,09 euro par chèque-repas.

Dans certains secteurs, des accords spécifiques ont été conclus. Pour certaines catégories de personnel et services aux plus longs temps de travail par jour, un calcul alternatif s’applique. Le comptage du nombre de chèques-repas est basé sur le nombre d’heures prestées.

À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Trouver rapidement une réponse correcte et claire à vos questions relatives aux RH et au payroll en tant qu’employeur ? Acerta s’en charge.

Consultez tous nos dossiers pour les employeurs Consultez tous les articles à ce sujet