Contact
Appeler un bureau
Choisir un bureau
Aalst Antwerpen Antwerpen-Wilrijk Brugge Bruxelles Avenue Louise Bruxelles/Brussel Charleroi Dendermonde Dilbeek Gent Hasselt Kortrijk Leuven Libramont Liège Lier Louvain-La-Neuve Mechelen Namur Oostende Oudenaarde Roeselare Sint-Niklaas Turnhout Zaventem
Aalst
Leo De Béthunelaan 100, 9300 Aalst
09 264 12 66
Antwerpen
Brouwersvliet 33 B7, 2000 Antwerpen
03 740 78 78
Antwerpen-Wilrijk
Groenenborgerlaan 16, 2610 Antwerpen-Wilrijk
03 740 78 78
Brugge
Baron Ruzettelaan 5 bus 2, 8310 Brugge
050 44 31 66
Bruxelles Avenue Louise
Avenue Louise 123A, 1050 Bruxelles
02 333 27 20
Bruxelles/Brussel
Esplanade du Heysel BP 65 (Buro & Design Center), 1020 Bruxelles
02 333 27 20
Charleroi
Espace Sud, Esplanade Magritte 5, 6010 Charleroi
010 23 59 22
Dendermonde
Noordlaan 148, 9200 Dendermonde
09 264 12 66
Dilbeek
Ninoofsesteenweg 354 A, 1700 Dilbeek
02 333 27 28
Gent
Kortrijksesteenweg 1131, 9051 Sint-Denijs-Westrem
09 264 12 66
Hasselt
Kunstlaan 16, 3500 Hasselt
011 24 94 34
Kortrijk
Meensesteenweg 2, 8500 Kortrijk
050 44 31 66
Leuven
Diestsepoort 1, 3000 Leuven
016 24 52 28
Libramont
Avenue Herbofin 1 B, 6800 Libramont
081 25 04 65
Liège
Parc Artisanal 11-13, 4671 Liège
081 25 04 65
Lier
Berlaarsesteenweg 39/1, 2500 Lier
03 740 78 78
Louvain-La-Neuve
Axis Park - The Gate, Rue Fond Cattelain 2, 1435 Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert
010 23 59 22
Mechelen
Battelsesteenweg 455 A1, 2800 Mechelen
03 740 78 78
Namur
Chaussée de Liège 140-142, 5100 Namur
081 25 04 65
Oostende
Vijverstraat 47, 8400 Oostende
050 44 31 66
Oudenaarde
Meersbloem-Melden 46 bus 35, 9700 Oudenaarde
09 264 12 66
Roeselare
Ter Reigerie 11, 8800 Roeselare
050 44 31 66
Sint-Niklaas
Industriepark-Noord 27, 9100 Sint-Niklaas
09 264 12 66
Turnhout
Parklaan 46 bus 110, 2300 Turnhout
014 40 02 50
Zaventem
Parklaan 57/1 – 1930 Zaventem
02 333 27 28

Adapter vos cotisations sociales

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Chaque trimestre, vous payez des cotisations provisoires calculées sur la base de votre revenu professionnel net d’il y a trois ans. Vos revenus réels sont connus ? Si oui, ce montant est revu automatiquement. Vous réglez ensuite la différence entre les cotisations provisoires et les cotisations définitives ou récupérez le surplus (une bonne surprise, donc) !

Vos revenus de l’année en cours sont comparables à ceux d’il y a trois ans ? Mieux vaut alors payer le montant prévu. Libre à vous toutefois d’adapter vos cotisations sociales. Soyez néanmoins préparé aux conséquences dont nous vous donnons un aperçu ci-dessous.

Augmenter vos cotisations sociales

Vos affaires vont comme sur des roulettes ? Vous avez plus de clients et de revenus qu’il y a quelques années ? Dans ce cas, il est judicieux de payer des cotisations plus élevées.

Les versements supplémentaires atterrissent dans une épargne que vous gérez vous-même pendant l’année en cours. Jusqu’au 31 décembre, vous pouvez verser et retirer de l’argent, mais une fois passé ce délai, vous ne pouvez plus qu’en verser. Vous devrez attendre la régularisation pour tout remboursement.

Attention : vous ne pouvez verser d’argent qu’en l’absence de dettes en souffrance.

Supposons que vous payiez des cotisations provisoires de 800 euros, calculées sur un revenu annuel de 15 000 euros. Après un départ sur les chapeaux de roue, vous estimez en mars votre revenu annuel à 30 000 euros. Mieux vaut alors doubler également vos cotisations sociales. Et si en septembre, il s’avère que vous avez surestimé vos revenus et que vous finirez peut-être seulement aux alentours de 20 000 euros, pas d’inquiétude : vous pouvez récupérer une partie du montant versé jusqu’au 31 décembre.

La cerise sur le gâteau ? Les cotisations plus élevées vous rapportent toute une série d’avantages :

  • Vous constituez des réserves pour la régularisation et évitez ainsi une révision peu agréable.
  • Vous diminuez vos revenus, et par la même occasion vos impôts, parce que vos cotisations sociales sont déductibles.

→ Faites le calcul ici à l’aide de notre outil de calcul pour savoir si vous payez suffisamment de cotisations sociales

Diminuer vos cotisations sociales

Vos affaires tournent au ralenti ? Certaines circonstances entraînent de plus faibles revenus ? Dans ce cas, vous pouvez adapter vos cotisations sociales provisoires, calculées à vos revenus d’il y a trois ans, pour qu’elles correspondent davantage aux revenus prévus de l’année en cours, sous certaines conditions :

  • Vous pouvez fournir un motif clair, personnel ou professionnel : un accouchement, une maladie, un accident, une crise dans votre secteur, la perte d’un gros client…
  • Vous pouvez étayer la cause par des preuves objectives : un certificat médical, des coupures de journaux, des documents comptables...

La diminution est calculée sur la base de seuils légalement établis qui varient en fonction de votre catégorie de cotisation. Vos revenus doivent donc passer sous un certain seuil pour que vous puissiez payer une cotisation inférieure. Vous trouverez ces seuils dans nos formulaires de demande :

Attention : si vous demandez une réduction de vos cotisations provisoires et qu’il s’avère par la suite, sur la base de vos revenus professionnels réels, que vous avez payé trop peu, les pouvoirs publics vous imputeront une majoration trimestrielle de 3 % et une majoration annuelle de 7 %. Cette majoration peut avoisiner les 20 % au total. 

→ Faites le calcul ici à l’aide de notre outil de calcul pour savoir si vous devriez réduire vos cotisations sociales

Cela vaut également pour une assimilation à une activité complémentaire. En principe, vous payez des cotisations sociales réduites à moins que vos revenus ne dépassent la limite autorisée. En cas de doute, nous vous conseillons de payer la cotisation minimale de votre activité principale. Vous éviterez ainsi toute majoration.

Adapter vos cotisations à vos revenus

Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées en matière d’augmentation ou de diminution des cotisations sociales.

Nous avons résumé le tout dans notre brochure d’information. Téléchargez-la ici. Il existe plusieurs façons d’introduire une demande de diminution :

  • En ligne sur MyAcerta 
  • Renvoyez le formulaire de demande par e-mail à votre bureau Acerta (l’adresse se trouve sur votre décompte)
  • Renvoyez le formulaire de demande par courrier recommandé à Acerta Caisse d’Assurances Sociales ASBL, Groenenborgerlaan 16, 2610 Anvers-Wilrijk.

Vous trouverez ici nos formulaires de demande :

Si votre demande de diminution est refusée, c’est sans doute parce que vous n’avez pas ou pas suffisamment fourni d’éléments objectifs qui démontrent votre perte de revenus.

Cependant, un refus ne vous empêche pas d’introduire une nouvelle demande avec les preuves adéquates. Assurez-vous que ces preuves démontrent clairement que :

  • vos revenus de cette année seront inférieurs à ceux d’il y a trois ans.
  • vos revenus de cette année se situent sous un des seuils légaux

Ces conditions doivent être impérativement respectées si vous souhaitez obtenir une réponse positive.

En tant qu’indépendant, vous payez 20,5 % sur vos revenus annuels, et ce même si vous n’avez pas travaillé une année complète. Le résultat est réparti sur le nombre de trimestres au cours desquels vous avez exercé une activité professionnelle. C’est ce que l’on appelle la « proratisation » des revenus professionnels.  

Un exemple :

Vous exercez une activité indépendante pendant 3 trimestres et vos revenus annuels s’élèvent à 15 000 euros.

  • Calcul de vos cotisations annuelles

15 000 euros x 20,5 % = 3075 euros. Vous paierez donc 1025 euros par trimestre.

  • Calcul de la proratisation

15 000 euros x 4/3 = 20 000 euros x 5 125 % = 1025 euros x 3 trimestres = 3075 euros

Dans certains cas, il y a une différence en votre faveur. Cela se produit lorsqu’une partie de vos revenus se situent dans une tranche de revenus plus avantageuse en raison de la proratisation.

Vous pourriez également devoir payer des cotisations plus élevées en raison de la proratisation. C’est par exemple le cas lorsque vous devez payer la cotisation minimale sur la base de vos revenus annuels, mais qu’en raison de la proratisation, vous dépassez cette cotisation minimale.

→ Calculez ici vos cotisations définitives à l’aide de notre outil de calcul

À la recherche de plus de réponses ?

À la recherche de plus de réponses ?

Réussir dans son projet d’indépendant ? C’est poser les bonnes questions. Acerta est là pour y répondre.

Consultez tous nos dossiers pour les indépendants Consultez tous les articles à ce sujet