Précédent

Augmenter le bien-être des collaborateurs en période de télétravail

23 mars 2021 Sylvie Michaux Employeurs

Le bien-être des travailleurs belges recule. En raison du télétravail massif et de l’absence de perspective d’avenir, nous nous retrouvons dans une routine qui nous fatigue. Parallèlement, nous constatons que l’attention accordée au bien-être au travail a doublé. Les organisations ne considèrent plus le « bien-être » comme une obligation, mais comme une condition importante afin de garder leurs collaborateurs au travail longtemps et satisfaits.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Le paradoxe du télétravail

Les télétravailleurs connaissent un plus grand sentiment d’autonomie et un meilleur équilibre travail-vie privée, de sorte qu’ils sont plus heureux dans leur emploi, fournissent de meilleures prestations et sont moins stressés. Et c’est une bonne chose, car le « A » d’Autonomie constitue, selon la théorie de l’autodétermination, une condition essentielle pour vous sentir bien dans votre emploi, et vous donne l’impression d’être aux commandes de votre carrière.

Mais cette médaille a un revers : le télétravail efface la frontière entre le travail et la vie privée. Lorsque vous quittez le bureau et fermez la porte derrière vous, vous terminez la journée de travail. À domicile, vous ne disposez plus de cette « porte mentale ». De plus, la distance physique peut nuire au lien entre les télétravailleurs et leur dirigeant, et geler leurs opportunités de carrière.

Plus d’autonomie, moins d'affiliation

Outre l’Autonomie, la théorie de l’autodétermination prévoit encore deux autres besoins psychologiques universels de base à réaliser si vous souhaitez motiver vos collaborateurs de façon qualitative : le besoin d’affiliation et le besoin de compétence. Et c’est justement le besoin d’affiliation qui est mis sous pression : à cause du télétravail massif, vos collaborateurs perdent le lien avec leurs collègues et l’organisation. Le résultat de cette déconnexion ? Une démotivation, un manque d’envie de travailler et une productivité moindre.

Coup de pouce lors du télétravail

En misant sur les trois besoins de base de la théorie de l’autodétermination, comme décrit ci-dessus, vous gardez vos collaborateurs motivés et heureux au travail. Ces conseils vous mettent sur la voie :

1. Vérifiez comment vont vos collaborateurs

Savez-vous comment vont vraiment vos collaborateurs ? Un message instantané ou un bref appel ne suffisent plus à prendre le pouls de la situation. Lancez une enquête interne sur le bien-être, dans laquelle vous cartographiez les effets du coronavirus et du télétravail et dont vous analysez en profondeur les résultats de manière à trouver des solutions appropriées.

2. Veillez à ce que tout le monde soit à la bonne place

Je ne renvoie pas aux « home offices » et aux bureaux à domicile où vos collaborateurs passent le plus clair de leur temps en ce moment. Par « la bonne place », j’entends l’exécution d'un rôle et/ou d’une fonction qui leur colle à la peau. Vos collaborateurs et vos candidats attendent un emploi qui a du sens, qui leur donne de l’énergie et qui contribue à leur bonheur (au travail). En effet, les collaborateurs fonctionnent le mieux, apprennent le plus rapidement et enregistrent les meilleures prestations lorsque leur emploi correspond à leurs talents naturels.

3. Investissez dans les formations

Si vous vous intéressez également aux compétences de vos collaborateurs, vous avez rempli avec succès les besoins de base de la théorie de l’autodétermination. Par « compétence », j’entends que les collaborateurs ont besoin de se sentir compétents de façon à pouvoir atteindre les objectifs souhaités. En tant qu’employeur, vous pouvez y veiller en proposant des formations qui se déroulent en ligne ou en présentiel, dans le respect de la distanciation sociale.

Le bien-être et l’attention accordée aux talents vont de pair

Vos collaborateurs sont les principaux piliers de votre organisation. Il est donc logique que vous investissiez dans leur développement. Acerta a tout ce qu’il faut pour captiver et fidéliser votre personnel. 

Développement personnel

Partagez cet article

Acerta_ Sylvie Michaux

Écrit par Sylvie Michaux

Senior Consultant Acerta

Articles liés

Assessment Center au « Human Digital »
Employeurs

Assessment Center au « Human Digital »

24 janvier 2023 Martijn Loyens

L’assessment center est-il toujours en phase avec son temps ? Vu la pénurie de main-d’œuvre qui règne sur le marché, les évaluateurs ont la lourde responsabilité de garantir une expérience positive aux candidats et aux employeurs. Pour ce faire, ils doivent tenir compte de deux tendances clés.

En savoir plus
Gestion de l’entreprise durable, l’engagement de 2023
Employeurs

Gestion de l’entreprise durable, l’engagement de 2023

11 janvier 2023 Chris Wuytens

La gestion de l’entreprise durable est la réponse aux défis qui se poseront en 2023 et au cours des prochaines décennies en matière de RH. Chez Acerta, nous avons identifié trois dimensions de durabilité sur lesquelles agir : les carrières durables, la rémunération durable et la mobilité durable.

En savoir plus
Connaissez-vous le score ABC de votre entreprise ?
Employeurs

Connaissez-vous le score ABC de votre entreprise ?

22 novembre 2022 Anne-Sophie Bialas

L’autonomie (autonomy), l’engagement (belonging) et la compétence (competence) sont les éléments constitutifs du plan ABC et la clé de la réussite pour des collaborateurs heureux et motivés. Mais quel est le score ABC des entreprises ?

En savoir plus