Précédent

Un premier travailleur : quand franchir le pas ?

06 février 2019 Employeurs

Avez-vous déjà quelques années au compteur en tant qu’indépendant ? Vous envisagez alors peut-être de commencer à engager du personnel. 50 % des indépendants qui deviennent employeur engagent leur premier collaborateur dans leurs 7 premières années. Un quart d’entre eux recherche un soutien de personnel après 10 ans. Et un petit 20 % saute le pas autour de la quarantaine. Et vous ? Avez-vous déjà franchi le pas ?

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Les mains supplémentaires allègent le travail

Nous ne devons probablement pas vous expliquer pourquoi un collaborateur peut être utile. Certaines activités sont pratiquement impossibles à effectuer seul. Pensez à la construction, le commerce, l’horeca, l’agriculture... Autant de secteurs où il faut beaucoup de main d’œuvre. Il y a de fortes chances que les indépendants de ces secteurs se mettent rapidement à la recherche d’une paire de bras supplémentaires.          
Les autres indépendants préfèrent attendre un peu plus longtemps pour engager du personnel. Parfois même jusqu’à ce qu’ils commencent à penser à arrêter. Environ 20 % des employeurs n’embauchent leur premier collaborateur qu’après 20 ans d’activité.

Si je l’avais su avant

Imaginez que vos activités croissent. Une option possible est de faire appel à de l’aide. Toutefois, l’idée de la paperasserie administrative et des frais supplémentaires retient les indépendants de commencer à engager du personnel. Une fois qu’ils ont franchi le pas, ces freins semblent généralement moins importants qu’ils ne le pensaient au départ. Et il n’y a rien d’étrange à cela, car le gouvernement travaille depuis des années déjà à créer un environnement propice pour inciter les indépendants à devenir employeurs.

Profitez maintenant d’avantages majeurs

Vous sautez le pas d’indépendant à employeur ? Alors, vous pouvez bénéficier d’avantages considérables grâce au tax shift. Vous obtenez ainsi jusqu’à 20 % de réduction sur votre précompte professionnel ainsi qu’une réduction ONSS pour l’engagement de vos 6 premiers travailleurs. Si vous embauchez votre premier travailleur avant le 31 décembre 2020, vous bénéficiez même, pour un travailleur par trimestre, d’une dispense totale de la cotisation ONSS patronale de base pour une durée illimitée. La cotisation patronale classique s’élève normalement à 25 %. Chaque trimestre, vous payez donc toujours 0 % de cotisation de base pour un travailleur, à condition que votre tout premier travailleur ait été embauché entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2020. Envisagez-vous actuellement d’engager du personnel ? Vous feriez donc mieux de vous décider avant cette date.

Vous avez décidé de commencer à engager du personnel, mais ne savez pas par où commencer ? Pas de panique ! Nous avons mis au point un plan par étapes structuré pour l’employeur en herbe.

En savoir plus ?

Contactez-nous au 016 24 53 24 ou par email.

Par email

Partagez cet article

Articles liés

Recrutement pendant et après le coronavirus : voici comment faire la différence
Employeurs

Recrutement pendant et après le coronavirus : voici comment faire la différence

06 mai 2020 Mieke ten Haaf

De nombreuses organisations continuent également à recruter pendant le confinement. Et elles ont raison : elles ont à présent l'occasion de faire la différence. Vous découvrirez ici comme engager en temps de crise.

En savoir plus
Résultats Talent Pulse : De la mobilité d’emploi à l’immobilité d’emploi
Employeurs

Résultats Talent Pulse : De la mobilité d’emploi à l’immobilité d’emploi

21 avril 2020

Le dixième anniversaire du Talent Pulse d'Acerta, notre enquête annuelle auprès des travailleurs, a été une édition unique inoubliable. Non seulement parce que, cette année, l'enquête est tombée en pleine crise de coronavirus, mais aussi parce que cette crise a un impact évident sur les résultats.

En savoir plus
Recruter pour aujourd’hui ou pour demain ?
Employeurs

Recruter pour aujourd’hui ou pour demain ?

03 décembre 2019 Tom Vlieghe

Le principal critère d’engagement des employés ? « Le potentiel », si on en croit une enquête d’Acerta. Les connaissances et l’expérience occupent la seconde place. Une évolution que nous ne pouvons qu’applaudir.

En savoir plus