Précédent

Quelles sont les trois questions que se posent les indépendants débutants ?

02 septembre 2022 Nadine Morren Starters

Vous vous êtes enfin décidé, vous voulez faire le grand saut et vous lancer comme indépendant. Cette décision implique de nombreux éléments à prendre en considération. Nous avons réuni les trois questions les plus fréquemment posées au sein de notre Starters académie afin de vous aider dans votre démarche. Prêt à sauter le pas ?

Temps de lecture: Lire plus tard ?

#1 Activité principale ou complémentaire : quelles sont les différences ?

Vous pouvez vous lancer en tant qu’indépendant à titre principal ou complémentaire, mais quelles sont les différences ?

Activité complémentaire

Vous travaillez au moins à mi-temps comme salarié et avez du mal à résister à l’appel de l’entrepreneuriat ? Dans ce cas, le statut social d’indépendant à titre complémentaire peut être une solution. Il peut aussi servir de tremplin vers une activité indépendante à part entière, ce qui vous permet de développer minutieusement votre réseau. En fonction de vos revenus, vous êtes assujetti ou non à la TVA.

Activité principale

Se lancer directement dans une activité principale

Vous pouvez aussi créer directement votre propre entreprise en activité principale. Il s’agit d’une décision difficile, qui ne doit pas être prise à la légère. Vous aimeriez être mieux informé sur les différences entre une activité principale et une activité complémentaire ? Dans ce cas, lisez cet article.

Du travailleur salarié à l’indépendant

Votre entreprise est en plein essor et vous ne pouvez plus la combiner avec votre emploi à temps plein ou à temps partiel ? Dans ce cas, vous pouvez passer au statut d’indépendant à titre principal. Selon une enquête menée par Acerta auprès de plus de 1000 indépendants, 7 indépendants sur 10 sont plus heureux maintenant que lorsqu’ils étaient salariés. Cependant, vous renoncez aux avantages de la sécurité sociale de votre activité principale en tant que salarié. Il s’agit donc d’y réfléchir très sérieusement. Comment envisagez-vous l’aspect financier ? Pour quelle forme d’entreprise allez-vous opter ? Informez à temps votre caisse d’assurances sociales et faites adapter votre statut.

#2 Entreprise unipersonnelle ou société : quelle forme d’entreprise choisir ?

Lorsque vous créez votre entreprise, vous devez choisir entre une entreprise unipersonnelle et une société. Renseignez-vous bien au préalable sur les avantages et les inconvénients de ces deux formes d’entreprise. Par exemple, la constitution d’une société nécessite l’apport d’un capital minimum ou d’un patrimoine initial suffisant, les obligations comptables sont plus nombreuses et beaucoup de décisions sont soumises à des procédures fixes. Vous renoncez donc à une partie de la flexibilité dont vous disposez dans une entreprise unipersonnelle. En revanche, avec une société, votre responsabilité est limitée, votre statut fiscal est plus avantageux et il est plus facile de céder votre entreprise. Il s’agit donc de peser le pour et le contre !

Pouvez-vous changer par la suite, par exemple si vous avez dépassé le stade de l’entreprise unipersonnelle ? Oui, vous pouvez toujours passer en société. Pour ce faire, vous devez radier votre entreprise unipersonnelle et enregistrer votre nouvelle société auprès de la BCE. Tant la radiation que l’inscription vous coûteront 92,50 euros.

# 3 Comment vous octroyez-vous votre salaire ?

La réponse à cette question dépend de votre forme d’entreprise. Avec une entreprise unipersonnelle, vous ne devez pas payer de salaire, car les revenus vous sont directement destinés. Avec une société, vous vous versez un salaire. Vous devez toutefois payer l’impôt des personnes physiques sur toutes les rentrées. Attention : vous payez évidemment des impôts et des cotisations sociales sur ce salaire. Plus votre salaire est élevé, plus ces frais le seront également.

Heureusement, il existe plusieurs possibilités d’optimisation salariale. Vous pouvez par exemple choisir de vous verser un dividende, qui est moins taxé qu’un salaire mensuel. Vous pouvez aussi déduire votre PCLI en tant que frais de la société. Et saviez-vous que vous pouvez faire payer votre facture d’énergie par votre société ? Il s’agit d’un avantage non négligeable à l’heure où les prix de l’énergie grimpent en flèche.  

Prenez un bon départ avec notre Starters académie !

Le 6 septembre, nous passerons à nouveau à l’action avec des ateliers en ligne gratuits. Nos experts vous expliqueront de A à Z comment se lancer en tant qu’indépendant, comment concevoir votre plan d’affaires, votre plan financier et plan de marketing, etc. Vous choisissez les webinaires auxquels vous voulez assister et l’ordre de ceux-ci.

Inscrivez-vous maintenant !

Partagez cet article

Nadine Morren

Écrit par Nadine Morren

Directeur Starters & Indépendants 

Articles liés

3 questions financières des indépendants débutants
Starters

3 questions financières des indépendants débutants

01 février 2023

Se lancer comme indépendant entraîne une multitude de questions. Nous avons compilé trois questions financières fréquemment posées issues de notre Starters académie.

En savoir plus
3 obstacles rencontrés par les starters et comment les surmonter
Starters

3 obstacles rencontrés par les starters et comment les surmonter

07 octobre 2022

Notre Indicateur, une enquête bisannuelle menée auprès des indépendants débutants, révèle que sept indépendants sur dix sont plus heureux aujourd’hui que lorsqu’ils étaient encore salariés. Les indépendants doivent toutefois faire face à certains obstacles.

En savoir plus
Comment se lancer dans une profession libérale en tant qu’indépendant ?
Starters

Comment se lancer dans une profession libérale en tant qu’indépendant ?

23 septembre 2022 Nadine Morren

Vous êtes (bientôt) diplômé et vous envisagez de vous installer en profession libérale ? Vous n’êtes pas le seul. Le nombre de jeunes starters augmente d’année en année dans une majorité de professions. Acerta vous aide à démarrer sur les chapeaux de roue !

En savoir plus