Précédent

Odette Lunettes : une marque de lunettes branchée qui a le sens du marketing

#Starters

Que faire lorsque l’on ne trouve pas son bonheur sur le marché des lunettes belge ? Prendre le taureau par les cornes et créer sa propre gamme de lunettes, tout simplement ! C’est exactement ce qu’ont fait Eline De Munck et Bob Geraets. Grâce à leur expérience dans les médias, ils ont su imposer d’entrée de jeu leur marque Odette Lunettes sur le marché des montures. Envie de savoir comment ils s’y sont pris ? Poursuivez votre lecture et profitez par la même occasion de précieux conseils.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

On n’est jamais mieux servi que par soi-même

Odette Lunettes est le fruit d’un esprit d’entreprise et d’une passion pour les lunettes originales. « Je cherchais toujours pendant longtemps de chouettes montures, mais celles que je trouvais étaient souvent hors de prix. Je ne trouvais tout simplement pas mon bonheur », raconte Eline. À cette époque, Bob était réalisateur pour la chaîne télévisée où Eline était présentatrice. « Je recevais régulièrement des e-mails demandant où Eline avait acheté ses lunettes », explique Bob. « Nous devions toujours donner le nom de certains opticiens ou de certaines marques, et nous y avons vu une opportunité. Nous voulions simplement le faire nous-mêmes », continue-t-il. Pendant des mois, Eline et Bob ont rassemblé leurs idées quant à leur Business Plan. « Nous nous sommes rendus dans des salons et nous avons discuté avec des opticiens. Il n’existe pas encore de tutoriel Youtube sur le lancement d'une marque de lunettes », plaisante Eline.

L’expérience média, l’argument clé de vente d’Odette Lunettes

« Je n’y connaissais rien aux lunettes », avoue Bob. « Pour moi, nous aurions tout aussi bien pu vendre des tongs ou des baskets. » Mais Bob et Eline savaient qu'ils disposaient d’un atout non négligeable : une expérience dans le monde des médias. Cet argument clé de vente a représenté un moteur important dans le lancement de leur marque. « Nous savions comment utiliser les images, les vidéos et les médias sociaux. Des lunettes se composent toujours de deux branches et de verres, quelle que soit la marque », fait remarquer Bob. Et Eline d’ajouter : « Votre produit doit être bon, mais vous devez aussi vous démarquer avec une histoire forte. »

En outre, la visibilité du duo représentait une grande valeur ajoutée. « Une attention médiatique soutenue peut aussi avoir un effet négatif, mais nous en avons tiré parti », dit Eline. Entre-temps, de nombreuses personnalités ont été aperçues avec des montures Odette Lunettes sur le nez, dont la chanteuse Dua Lipa et le Premier ministre Charles Michel.

L’entrepreneuriat dans le sang

Pour Bob comme Eline, l’entrepreneuriat est avant tout une histoire de famille. Eline travaille comme indépendante depuis ses 18 ans. « Proposer un service en tant que freelance n’a aucun rapport avec la vente d'un produit », affirme-t-elle. « Vous n’êtes plus un petit maillon dans une grande chaîne, mais vous assumez soudainement la responsabilité finale de tout. Les petits entrepreneurs à l’ambition dévorante doivent travailler extrêmement dur, mais c’est précisément ce qui rend l’aventure excitante et passionnante. C’est fini de se reposer tranquillement dans son canapé le soir, mais l’on constate avec plaisir les progrès enregistrés. » Lorsque Bob et Eline pensent avoir une bonne idée, ils l’exécutent pour ainsi dire le jour même. « Dans une grande entreprise, cela prendrait probablement beaucoup plus de temps », suppose Eline.

Go big or go home

À quoi ressemble une journée de travail type pour Bob et Eline ? « Un véritable foutoir ! », s’amuse Eline. « Notre devise consiste à faire les choses correctement ou à ne pas les faire. C’est pourquoi nous avons par exemple établi notre pop-up dans l’impressionnante Osterriethhuis du Meir, et non dans un petit magasin sombre d’une ruelle latérale méconnue. Les créateurs d’Odette Lunettes estiment qu’il faut parfois prendre des risques pour faire la différence.

Par ailleurs, ils ne manquent pas de projets ambitieux pour l’avenir. « Je dis parfois que nous voulons devenir le nouveau Ray-Ban. The sky is the limit ! Bob devient fou quand il m’entend », rit Eline. « Je suis plus réaliste », déclare Bob. « J’avance pas à pas. Je réalise qu’avant d’apercevoir le sommet, il faut escalader toute la montagne. »

Simplement se mettre au travail

Le meilleur conseil que Bob et Eline pourraient donner à d’autres entrepreneurs ? « Il faut tout simplement se mettre au travail », répond Bob. « Bon nombre de personnes nous demandent comment nous avons lancé Odettes Lunettes », explique Eline. « La réponse est très simple : nous nous sommes retroussé les manches. Commencez vos recherches ! ». Selon les deux entrepreneurs, votre concept doit d’abord avoir du sens, puis un certain nombre de facteurs doivent jouer en votre faveur. « Ensuite, il faut simplement oser se jeter à l’eau », estime Bob.

Bob et Eline soulignent également l’importance d'un réseau. « Demandez de l’aide à vos parents, appelez vos connaissances pour des conseils financiers, testez vos idées créatives auprès de vos relations et comptez sur vos amis pour le soutien émotionnel », recommande Bob. Eline acquiesce : « Lancer sa propre activité seul n’est pas possible. Vous devez savoir ce dont vous êtes capable, mais aussi ce dont vous n’êtes pas capable. Parfois, il vaut mieux externaliser certaines tâches. » Dès le début de leur marque, les fondateurs d’Odette Lunettes ont investi dans un back office numérique lié à leur fichier clients et à leur stock. « Nous le conseillons à tout le monde », confie Bob. « Fini le temps perdu à remplir des fichiers Excel ou à passer des commandes. Investir dans l’informatique est extrêmement important. »

Envie d’une nouvelle paire de lunettes ? Découvrez l’offre d’Odette Lunettes !

D’autres débutants comme Eline ont également partagé leurs expériences et leurs conseils sur jumpforward.be. Trouvez de l’inspiration et, qui sait, c’est peut-être bientôt votre histoire que nous lirons ?

Odette Lunettes évolue au rythme d’Acerta !

Face au succès croissant d’Odette Lunettes, Eline a entre-temps embauché son premier collaborateur aux côtés d’Acerta. Curieux de découvrir ce que vous coûtera exactement votre premier collaborateur ? Alors, demandez une simulation salariale via starten.met.personeel@acerta.be. Ne tardez pas, car grâce au tax shift, le climat social et fiscal n’a jamais été aussi propice qu’à ce jour. Si vous répondez à certaines conditions, vous pouvez entrer en ligne de compte pour deux avantages fiscaux importants :

  • Dispense de la cotisation de base patronale pour votre premier recrutement. De ce fait, vous ne payez pas de cotisation de base patronale pour votre premier membre du personnel, et ce pour une durée indéterminée. Vous économisez ainsi chaque mois 25 % sur vos frais d’employeur ;
  • Réduction sur le précompte professionnel que vous devez verser au fisc. Pour les petites entreprises, il s’agit de 10 % de dispense sur le précompte professionnel ; pour les microentreprises, de 20 %.

Vous retrouverez toutes les conditions sur premierengagement.be. Nous veillons au calcul salarial correct de votre travailleur et vous épargnons ainsi beaucoup de temps et de travail administratif.

Partagez ce récit d’entrepreneur