Précédent

Que faire quand il y a trop ou trop peu de travail pendant les vacances ?

12 juillet 2019 Leen Smeets Employeurs

La période estivale est une période calme pour bon nombre d’entreprises. Pourtant, la tranquillité est parfois bien loin de la réalité lorsque vos collaborateurs sont en vacances. Ceux qui restent doivent souvent assumer plus de tâches, notamment celles des absents. Quelle est la meilleure façon de se préparer à l’agitation ou au calme des vacances d’été ? Que faire quand il y a trop de travail ? Que faire quand il y a trop peu de travail ? Vous le découvrirez ici.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Il y a trop de travail

Les bons accords font les bons amis

Tout le monde prend congé à la même période ? C’est un scénario que vous pouvez facilement éviter. En tant qu’employeur, vous n’êtes pas obligé d’accorder des vacances à un moment bien précis. Il est préférable de prendre des dispositions afin que vos collaborateurs répartissent leurs jours de vacances. Vous pouvez éventuellement instaurer un système de rotation (et peut-être même le mentionner dans le règlement de travail) pour veiller à ce que tout se déroule de manière équitable.

Répartition des tâches

Quand votre collaborateur est en congé, vous pouvez demander à un autre collaborateur de reprendre certaines de ses tâches. Ces tâches supplémentaires doivent correspondre au contenu habituel de la fonction du collaborateur qui s’en chargera. Il va de soi que ces tâches supplémentaires doivent pouvoir être exécutées dans la limite hebdomadaire en vigueur dans votre secteur. Si ce n’est pas possible, des heures supplémentaires seront nécessaires. Discutez avec vos collaborateurs de la manière dont ils peuvent compenser ces heures supplémentaires éventuelles.

Personnel temporaire

Il existe plusieurs possibilités pour gérer les pics d’activité. Avez-vous déjà pensé à un étudiant jobiste, un flexi-jobiste, un travailleur occasionnel (extra) ou un intérimaire ? Si vous faites réellement face à une pénurie de main-d’œuvre, vous pouvez éventuellement faire appel à eux.

Il y a trop peu de travail

Fermez votre entreprise pour cause de vacances collectives

Il n’y a vraiment rien à faire dans votre entreprise ? Dans ce cas, il est peut-être préférable de simplement fermer votre entreprise pour cause de vacances collectives. C’est en principe la commission paritaire qui prend cette décision. Mais si aucune décision n’est prise à ce sujet avant la fin de l’année précédente, vous pouvez fixer vous-même une période de vacances collectives. Cela doit toutefois se faire en concertation avec la délégation syndicale ou le conseil d’entreprise. Si ce n’est pas le cas, vous devez le déterminer avec vos collaborateurs.

Confiez-vous d’autres tâches à vos collaborateurs ?

Vous voulez confier d’autres tâches à vos collaborateurs ? Dans ce cas, il convient d’être vigilant. Les autres tâches doivent être similaires aux tâches qu’ils accomplissent habituellement. Si les tâches sont de nature différente, vous modifiez en fait le contrat de travail. Vous ne pouvez par exemple pas confier temporairement à votre comptable les tâches d’un vendeur.

Il y a trop ou trop peu de travail

Organisez les horaires en fonction des périodes de pic et de creux

Certains secteurs autorisent les travailleurs à prester plus ou moins d’heures par semaine. C’est par exemple le cas du secteur horeca. Si cette possibilité s’offre également à vous, vous pouvez organiser les horaires de vos collaborateurs de manière à ce qu’ils doivent travailler plus en haute saison qu’en basse saison. Une autre possibilité est la « petite flexibilité ». Concrètement, cela signifie que vous pouvez travailler au maximum deux heures de moins ou de plus par jour qu’un jour de travail normal, et cinq heures de plus ou de moins par semaine.

Anticiper les pics d’activité et les vacances ?

Acerta vous donnera les informations nécessaires.

Découvrez-en davantage

Partagez cet article

Leen Smeets

Écrit par Leen Smeets

Leen Smeets est conseillère juridique au Centre de connaissances d’Acerta. Elle est spécialisée dans, entre autres, le temps de travail, la flexibilité et la réglementation du travail.

 

Articles liés

Lutter contre le stress au travers d’un droit à la déconnexion ?
Employeurs

Lutter contre le stress au travers d’un droit à la déconnexion ?

29 novembre 2019 Nele Vandendriessche

Votre boîte de réception déborde régulièrement d’e-mails ? Vous êtes loin d’être le seul. Néanmoins, une boîte électronique remplie et les nombreuses interruptions liées engendrent beaucoup de stress pour vos collaborateurs.

En savoir plus
Régime du tiers payant : moins de frais liés à l’abonnement de train de vos travailleurs
Employeurs

Régime du tiers payant : moins de frais liés à l’abonnement de train de vos travailleurs

20 novembre 2019 Nele Mertens

Avez-vous déjà entendu parler du régime du tiers payant ? Avec ce régime avantageux, la SNCB assume une partie des frais de l’abonnement de train de vos travailleurs. À une époque où l’accent est de plus en plus mis sur la mobilité durable, ce régime devient très intéressant pour les employeurs.

En savoir plus
Mesures autour de la mobilité en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles
Employeurs

Mesures autour de la mobilité en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles

14 novembre 2019 Olivier Marcq

Entretemps, les trois Régions belges ont formé leur gouvernement et ceci s’accompagne d’une déclaration de politique régionale. Les Gouvernements flamands, wallons et bruxellois y expliquent leurs résolutions et priorités pour différents thèmes comme l’éducation, le travail, l’économie sociale et la mobilité.

En savoir plus