Précédent

Qui dit télétravail en hausse, dit interruptions de carrière en baisse ?

06 octobre 2021 Nathalie Florent Employeurs

Le télétravail a-t-il réduit le besoin d’interruption de carrière structurelle ? Ces derniers mois, le recours au crédit-temps et aux congés thématiques, tels que le congé parental ou palliatif, a sensiblement baissé. Cette diminution s’élève à 12 % cet été par rapport à la même période en 2019 et en 2020. C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée par Acerta. La pandémie de coronavirus et le télétravail ont sans doute joué un rôle dans cette situation.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

L’interruption de carrière en perte de popularité

Grâce à l’interruption de carrière, les travailleurs peuvent réduire complètement ou partiellement leur temps de travail pendant une certaine période. Plusieurs formes d’interruption de carrière existent : le crédit-temps et les congés thématiques tels que le congé parental, le congé palliatif et le congé pour assistance médicale.

Depuis octobre 2020, l’interruption de carrière est en perte de popularité par rapport à « d’habitude ». La baisse du nombre d’interruptions de carrière est particulièrement importante pendant les mois d’été. Quels sont les facteurs qui expliquent ce phénomène ? La pandémie de coronavirus et le télétravail.

Un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée réduit le besoin d’interruption de carrière

Au cours de l’année écoulée, le télétravail a connu une percée dans les entreprises. Une enquête d’Acerta montre que neuf employeurs sur dix sont convaincus par une forme hybride de travail (une combinaison entre le travail au bureau et le travail à domicile ou télétravail). Par ailleurs, les télétravailleurs peuvent interrompre leur travail pour une courte période (pour aller chercher les enfants à l’école, par exemple) ou gagner du temps grâce aux déplacements domicile-lieu de travail qu’ils évitent, ce qui réduit encore plus le besoin de recourir à une interruption de carrière.

Un effet durable ou non ?

Nul ne sait si la tendance de ces derniers mois d’été se poursuivra à l’avenir. Les travailleurs ont récemment fait leur retour au bureau. Le télétravail n’est pas voué à disparaître complètement, mais il reste à savoir si un ou deux jours de télétravail suffiront pour que les travailleurs puissent atteindre un équilibre optimal entre vie privée et vie professionnelle.

Sous-traitez votre administration

Vos travailleurs recourent à un congé parental ou à un crédit-temps motivé, tel qu’un congé palliatif ou un congé pour assistance médicale. Ces procédures requièrent des connaissances juridiques spécifiques et de nombreuses formalités administratives. Cela signifie une charge de travail supplémentaire pour votre service du personnel. Avez-vous déjà pensé à externaliser cette tâche ?

Découvrez vos avantages

Partagez cet article

Écrit par Nathalie Florent

Senior Consultant Acerta

Articles liés

Réduction des allocations de crédit-temps : les principaux changements
Employeurs

Réduction des allocations de crédit-temps : les principaux changements

31 janvier 2023 Amandine Boseret

Le crédit-temps pour motif reste possible, mais le droit de percevoir des allocations complémentaires de l’ONEM est réduit à partir de février 2023. Acerta résume les changements et répond aux principales questions suite à cette évolution.

En savoir plus
Prime de pouvoir d’achat : que savons-nous déjà ?
Employeurs

Prime de pouvoir d’achat : que savons-nous déjà ?

30 janvier 2023 Ellen Van Grunderbeek

Fin novembre 2022, le gouvernement a conclu un accord sur la marge salariale 2023-2024. Cet accord prévoit une prime de pouvoir d’achat.

En savoir plus
Indexation historiquement élevée pour les employés de la CP 200
Employeurs

Indexation historiquement élevée pour les employés de la CP 200

23 décembre 2022 Catherine Langenaeken

Le salaire de plus de 500 000 employés du secteur privé (CP 200) augmentera de 11,08 % au 1er janvier 2023. Il s’agit de la plus forte indexation depuis l’introduction de l’indexation annuelle en janvier dans le secteur. Qu’implique cette indexation ?

En savoir plus