Précédent

Maraîcher Seizoensmaak : le corona fait doubler la demande de légumes frais

#Indépendants

Quand est née Seizoensmaak ? « Oh, il y a près d’un siècle, je crois. Vous connaissez les fermes. Elles passent de génération en génération. Je suis la quatrième. » Avec la troisième génération, son père Jan, Matthias gère la ferme familiale dans la pittoresque commune de Londerzeel. Les générations précédentes élevaient principalement des porcs, mais quand Matthias rejoint l’entreprise familiale, père et fils décident de changer de cap et de se détourner de l'élevage porcin toujours plus industrialisé. Ils reviennent à l’essentiel : cultiver de savoureux légumes dans le respect de la nature.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Des bleus au vert

Matthias van Buggenhout maraîcher Seizoensmaak

Au début, papa Jan vend des poireaux, des choux et des pommes de terre au marché de gros, mais cela change au fur et à mesure que les deux associés s’investissent dans la culture des légumes de saison et des légumes oubliés. Ils commencent à cultiver d’autres légumes, ce qui réduit le volume par sorte. Le passage à la vente en circuit court est donc un choix logique : apporter directement leurs produits au consommateur, sans intermédiaire. Le point ferme, où père et fils proposent leurs produits de qualité à prix raisonnable, était né.

Entreprendre aux temps de corona

Quand le coronavirus s’abat sur notre pays, poussant les Belges à faire des réserves, la famille Van Buggenhout voit son chiffre d’affaires augmenter. Toutefois, le vrai tournant s’opère quand les restaurants doivent fermer leurs portes. « Les gens ne mangent plus au travail et les enfants plus à l’école. Les Belges sont désormais tous aux fourneaux. Ils cuisinent plus, en utilisant plus de produits frais. »

« La demande de produits frais et de produits de ferme a au moins doublé. Les gens ne veulent plus se rendre au supermarché pour éviter au maximum les contacts. Ici, à la ferme, il y a bien plus de place pour garder ses distances. Les marchés aussi sont fermés. Dans leur recherche de produits frais, les consommateurs viennent frapper à notre porte. »

Un grand nombre de clients sont aiguillés vers Seizoensmaak par le biais de sites Internet comme www.boerenenburen.be ou www.asse.curieuseneus.be, qui permettent de directement commander et payer auprès du producteur. La crise du coronavirus entraîne une plus grande demande, mais aussi plus de travail. Répondre à tous les e-mails, traiter les commandes, gérer les nombreuses livraisons, c’est presque un travail à part entière. « Il y a peut-être moins de contacts, mais je perds beaucoup plus de temps. »

Cette grande croissance de la demande ne signifie pas forcément que l’offre suit. « À l’heure actuelle, les agriculteurs préparent leurs champs et il n’y a pas encore beaucoup de légumes à récolter. Personne n’était préparé à ce rush. L’automne a été trop humide, et mars et avril sont toujours des mois difficiles. Heureusement, le beau temps est là, tout pousse donc un peu plus vite. »

La vie avant et après le coronavirus

Maraîcher Seizoensmaak Matthias Van Buggenhout

À la question s’il constate une différence entre l’avant et le pendant coronavirus, Matthias répond : « Les gens sont plus conscients, ils ont plus de temps pour réfléchir à certaines choses. De nombreuses personnes se sentent aujourd’hui plus en phase avec la nature. Ils se promènent, font du vélo... En chemin, ils découvrent notre ferme et viennent jeter un œil. D’anciens clients aussi reviennent. »

Matthias reste toutefois réaliste quant à l’avenir. « J’espère que nous pourrons encore profiter un peu de ce renouveau d’attention pour le commerce local, mais je ne me fais pas d’illusions. Une fois que la vie normale aura repris son cours, les gens vont reprendre leurs vieilles habitudes : ils retourneront au supermarché et n’auront plus le temps de venir jusqu’ici. »

Seizoensmaak entreprend avec Acerta

À l’image de la ferme, l’affiliation chez Acerta de la famille Van Buggenhout continue également de génération en génération. Vous êtes vous aussi à la recherche d'un partenaire fiable pour votre aventure entrepreneuriale, qui peut répondre à tous vos questions et qui vous accompagne pour que vous puissiez vous concentrer à 100% sur votre entreprise ? Alors devenez client Acerta, tout comme Matthias et Jan. En ligne, c’est un jeu d’enfant !

Devenez client

Partagez ce récit d’entrepreneur