Jour de flemme ou gueule de bois ?

19 août 2019

Certains employeurs permettent à leurs travailleurs de rester à la maison certains jours, sans devoir fournir un certificat médical.  Mais cette option est-elle intéressante et comment la gérer au mieux?

L’été belge regorge de festivals. Les Ardentes, Tomorrowland et Dour sont déjà passés, mais Deep In The Woods, FiestaCity et bien d’autres festivités se profilent encore à l’horizon. L’association festivals-alcool-manque de sommeil peut compromettre les obligations des travailleurs. Vous avez déjà lu dans notre article au début de l’été comment gérer au mieux un travailleur se présentant au travail avec de petits yeux.  Peut-être avez-vous déjà réfléchi entre-temps au concept de jour de flemme ou de gueule de bois.

Jour de flemme?

Avoir un jour de flemme signifie que votre travailleur a un jour de congé maladie sans qu’une justification formelle ne soit nécessaire. La plupart du temps, en cas de maladie, vous devez présenter un certificat médical dès le premier jour. Quand votre entreprise autorise ses travailleurs à abandonner ce système et à le faire entrer en vigueur à partir du deuxième jour ouvrable seulement, vous pouvez parler de jour de flemme ou de gueule de bois.

Certificat médical ?

La discussion sur la remise de certificats médicaux ou non bat son plein depuis quelque temps déjà. Les certificats médicaux entraîneraient des charges administratives supplémentaires, garderaient des personnes à la maison plus longtemps que nécessaire et ne contribueraient pas à la confiance entre l’employeur et le travailleur.

De plus, il n’existe aucune obligation générale visant à délivrer un certificat médical à l’employeur en cas de maladie. Vous pouvez toutefois l’imposer :

  • En reprenant cette obligation dans une CCT
  • En reprenant cette obligation dans un règlement de travail
  • En le demandant quand le travailleur est malade

Cependant, il existe uniquement une obligation légale de fournir un certificat médical pour une catégorie déterminée de travailleurs, les télétravailleurs.

Toutefois, vous pouvez permettre aux autres travailleurs de ne pas fournir de certificat médical dans certains cas. Ainsi, de nombreux employeurs accordent une absence d’un jour non justifiée par un certificat médical, et ce, deux fois par an.

Si une obligation ou une demande de l’employeur existe, le certificat médical doit être déposé ou envoyé dans les deux jours ouvrables.

Règlement de travail

En laissant vos travailleurs estimer eux-mêmes s’ils sont aptes à travailler, sans demander de preuve, vous leur montrez votre confiance en eux.

Néanmoins, l’introduction de règles plus souples en matière d’absence doit être mûrement réfléchie. Des accords clairs peuvent permettre d’éviter les abus et de favoriser davantage la confiance mutuelle. Il est préférable d'inclure ces accords dans le règlement de travail. De cette manière, toutes les règles sont limpides et tout le monde peut les consulter. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez vous adresser à Acerta Consult pour une politique sur mesure.

Pour un complément d'informations sur la maladie et les obligations administratives connexes, consultez la section 10 du Guide social sur Juricible.

Partagez cet article
Retour à l’aperçu updates et nouvelles juridiques