Précédent

Landis et Acerta : une relation stable et complémentaire

#Employeurs

Landis est une entreprise active dans l’industrie des compteurs électriques, membre du plus large groupe suisse Landis+Gyr. L’entité belge du groupe externalise une partie de sa gestion fiscale et des ressources humaines, et s’appuie sur Acerta pour obtenir un processus de traitement fluide, dans une relation de travail complémentaire.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Landis Belgique fait partie d’un cluster du groupe dépendant de la France. L’entité française se charge d’une bonne partie du volet financier, mais les aspects plus spécifiques et liés à la législation belge, comme certains aspects fiscaux et les ressources humaines, sont traités localement. Fabienne Lambert est l’expert-comptable et conseil fiscal mandaté par Landis pour compléter le volet RH et financier, et elle se charge également de la gestion payroll de l’entité belge de Landis. Elle entretient donc d’étroits contacts avec Acerta, partenaire RH de longue date de Landis : « Acerta effectue pour nous tout le suivi classique de secrétariat social, mais nous nous adressons aussi à eux pour des questions juridiques ou salariales. Cela ne représente bien sûr pas un énorme dossier pour Acerta, mais nous avons malgré cela une gestionnaire spécifique qui connaît le dossier depuis de nombreuses années, ce qui permet une collaboration efficace, et c’est évidemment un gros avantage. »

Suivi personnalisé et proactivité : la différence au quotidien

Pour son dossier Landis, Fabienne Lambert se montre particulièrement satisfaite du côté personnalisé de la relation avec Acerta : « Le suivi est efficace et les réponses concrètes. Notre gestionnaire de dossier va même jusqu’à anticiper ses congés personnels et faire ses tâches à l’avance, pour avoir la certitude que toutes les parties restent satisfaites. Lorsque j’ai repris ce dossier, je me souviens aussi qu’une question assez sensible s’était posée, concernant un éventuel recalcul d’un pécule. La gestionnaire Acerta avait alors repassé tout le dossier à la loupe avant de me proposer une réponse détaillée et bien argumentée. Ça montrait vraiment sa maîtrise du dossier. En plus, elle a su faire la lumière sur la question, en montrant de manière étayée que les informations reçues à la base étaient en partie incorrectes. Ça a levé le doute et dissipé toute confusion. C’est le genre de situation qui inspire confiance. D’ailleurs, même quand ma personne de contact a un doute, elle ne s’en cache pas : elle me dit qu’elle préfère prendre le temps de bien vérifier l’information avant de me donner une réponse fouillée et argumentée. C’est une transparence bienvenue dans une relation de confiance. »

Une relation complémentaire

Dans le cas particulier de Landis, Acerta doit jouer son rôle et s’intéregrer dans une structure particulière, avec aussi une politique interne de salaires liée au siège suisse. Fabienne Lambert : « La dernière question était d’ailleurs liée aux actions données par la société mère en Suisse, et il a fallu définir comment aborder la chose d’un point de vue fiscal et social pour la Belgique et, dans ce cas particulier aussi, nous avons obtenu les réponses attendues. C’est essentiel à nos yeux : outre le travail ‘de base’ de secrétariat social, il est important d’obtenir des réponses correctes à nos questions ponctuelles. Je suis personnellement active dans le secteur fiscal, et pas vraiment dans le volet juridico-social, pour l’optimisation d’un package salarial, par exemple. De ce point de vue, Acerta complète bien les services que nous proposons. Il s’agit donc d’une collaboration fluide et d’une relation complémentaire, qui facilite le quotidien. »

Un déchargement total ou partiel de votre administration RH ?

Quels que soient les aspects de votre administration RH dont vous voulez être déchargé(e), Acerta s’en occupe.

Flexsourcing

Partagez ce récit d’entrepreneur

Récits d’entrepreneurs connexes