Être assujetti à la TVA, quèsaco ?

En tant qu’entrepreneur indépendant, vous êtes assujetti à la TVA dans la plupart des cas. Cela veut dire que vous imputez la TVA (une taxe de consommation sur les biens et services) sur les factures de vos clients et que vous la reversez au Trésor. Mais vous avez aussi droit à la déduction de la TVA en tant qu’indépendant assujetti. Vous ne devez donc pas payer de TVA sur les biens ou services que vous achetez pour votre propre activité. 

Recevoir et déduire la TVA, voilà l’utilité de votre comptabilité TVA. Découvrez ici son fonctionnement.

Êtes-vous assujetti à la TVA ?

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Si vous êtes commerçant, vous êtes en principe assujetti à la TVA. Vous imputez la TVA sur chaque facture émise et vous versez la TVA reçue au Trésor. En tant qu’aidant indépendant dans une entreprise unipersonnelle, vous êtes en principe assujetti à la TVA aussi, sauf si vous travaillez dans une entreprise familiale sous la direction de membres de la famille. Certaines professions libérales et professions à caractère social sont exemptées de l’assujettissement à la TVA. Une asbl peut être assujettie à la TVA si elle exerce régulièrement et indépendamment une activité économique (avec ou sans but lucratif) où des biens sont fournis ou des services prestés. Une fabrique d’église est-elle assujettie à la TVA par exemple ? Pour en savoir plus, surfez sur ce site web du SPF Finances.  

Vous avez une petite entreprise dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 25 000 euros ? Dans ce cas, vous êtes assujetti à la TVA mais vous pouvez demander une dispense de déclarations à la TVA

Avantages de la dispense de TVA ?

Si vous bénéficiez d’une dispense de TVA en tant que free-lance, indépendant ou petite entreprise, vous n’avez aucun rapport avec la TVA. Vous n’êtes pas assujetti à la TVA et vous n’imputez donc pas la TVA sur la facture, vous n’introduisez pas de déclarations à la TVA et vous ne tenez pas de comptabilité TVA. L’utilisation d'un programme de facturation ou d'un facturier personnalisé et de factures que vous rédigez manuellement ou dans Excel suffit. 

Inconvénients ?

En cas de dispense de TVA, vous ne pouvez pas facturer de taxe sur la valeur ajoutée à vos clients. En retour, vous ne pouvez pas déduire la taxe mentionnée sur la facture reçue.

Vous êtes assujetti à la TVA ? Dans ce cas, vous avez besoin d'un numéro de TVA. Ou plutôt : d’un statut TVA associé à votre numéro d'entreprise

Plus d'informations sur : 

TVA : de 6 à 21 %

Le taux normal de la TVA s’élève à 21 %. Il existe en outre un taux de 6 %, qui vaut notamment pour certains travaux de rénovation, produits agricoles, denrées alimentaires, boissons sans alcool, médicaments, livres et magazines. Le taux de 12 % vaut entre autres pour le charbon et les abonnements à la télévision payante. Vous trouverez un aperçu des taux de la TVA sur le site web des autorités fédérales.

Droit à la déduction de la TVA

En tant qu’indépendant assujetti à la TVA, vous devez imputer la TVA à vos clients, mais vous avez aussi le droit de la déduire. Cela signifie que vous ne devez pas payer de TVA sur les biens ou services que vous achetez pour votre propre activité. Dans la pratique, cela revient généralement à payer la TVA à votre fournisseur lors de votre achat. Plus tard, vous pouvez déduire ce montant lorsque vous devez verser au Trésor la TVA facturée à vos clients. Toute une comptabilité, comme vous pouvez le constater. 

Vous imputez la TVA sur chaque facture émise et vous versez la TVA reçue au Trésor.

Tenue de votre comptabilité TVA

Vous tenez votre comptabilité TVA sur papier ou par voie électronique. La comptabilité TVA comprend ce qui suit : 

  • un facturier d’entrée et un facturier de sortie
  • un journal de recettes
  • un tableau des biens d’investissement

Si vous tenez votre comptabilité sur papier, vous devez utiliser des registres spéciaux, reliés et cousus, sur lesquels le nombre de pages imprimées est indiqué. Vous pouvez vous procurer ces registres chez un imprimeur. Le registre que vous recevez s’accompagne d’un formulaire d’identification.

Vous le complétez avant d’utiliser le registre pour la première fois, et vous le remettez au guichet d’entreprises. Il mentionne le nom de votre entreprise, votre numéro d’entreprise, l’objet des livres comptables et leur place dans la série, le nombre de pages du registre et le nom et le numéro d’entreprise de l’imprimeur. N'oubliez pas que le guichet d’entreprises conserve ce formulaire pour vous.

Déclarations à la TVA

Nous approfondissons à présent les prescriptions du Code de la TVA. 

Vous devez régulièrement déclarer vos activités. Quand ? Cela dépend de votre chiffre d’affaires et de votre secteur :

Vous enregistrez un chiffre d’affaires annuel > 2 500 000 euros : 

  • Déclaration mensuelle, au plus tard le 20 du mois suivant le mois auquel les opérations se rapportent.

Vous enregistrez un chiffre d’affaires annuel < 2 500 000 euros : 

  • Vous pouvez opter pour une déclaration trimestrielle, au plus tard le 20 du mois suivant le trimestre concerné. Si vous choisissez une déclaration trimestrielle, vous devez toutefois payer des acomptes.

Dans les secteurs suivants, vous pouvez seulement opter pour les déclarations trimestrielles si votre chiffre d’affaires annuel s’élève maximum à 250 000 euros : 

  • huiles minérales 
  • appareils de téléphonie mobile et ordinateurs, leurs périphériques, accessoires et pièces 
  • véhicules terrestres équipés d’un moteur soumis à la réglementation relative à l’immatriculation des véhicules

Depuis 2009, toutes les entreprises belges qui effectuent une déclaration à la TVA sont obligées de faire cette déclaration par voie électronique. Les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à un million d’euros sont aussi concernées. Vous devez également :

  • soumettre un listing annuel de vos ventes à des acheteurs belges assujettis à la TVA ;
  • introduire un listing intracommunautaire trimestriel ;  
  • conserver les livres et les pièces ; 
  • déclarer la modification ou la cessation de vos activités. 

Prêt à demander votre numéro de TVA ? 

Nous nous faisons un plaisir de vous aider

La prochaine chose à faire ? Obtenir votre plan de route !

Vous êtes impatient de mettre sur pied votre comptabilité TVA ? Dans ce cas, vous êtes un entrepreneur dans l’âme. 

Prochaine étape ? Téléchargez le plan de route pour starters qu’Acerta a préparé spécialement pour vous. Il vous accompagne étape par étape vers votre lancement, avec toutes les informations à un seul endroit et adaptées à vous et à votre activité ou votre pratique. 

Téléchargez maintenant votre plan de route
Votre lancement étape par étape ?

Plan de route gratuit

Votre lancement étape par étape

  • Préparez votre démarrage avec toutes les informations en un seul endroit
  • Pas à pas, vers une carrière d'indépendant
  • Personnalisé et adapté à votre entreprise ou votre pratique
Téléchargez maintenant votre plan de route
Vous avez d’autres questions ?

Vous avez d’autres questions ?

Tous les starters se posent des questions. C’est normal. Et vous souhaitez obtenir une réponse claire. C’est normal aussi.

Voir toutes les questions starters Voir toutes les questions starters pour ce sujet