Précédent

Alors que le chômage temporaire est en baisse, la pénurie se fait sentir sur le marché de l’emploi

15 juillet 2021 Dirk Vanderhoydonck Employeurs

Depuis le début de la crise du coronavirus, le nombre de chômeurs temporaires n’avait jamais été aussi bas qu’en juin 2021. Selon une étude menée par Acerta, 5,2 % des travailleurs en Belgique ont connu au moins un jour de chômage temporaire. Bien que le chômage temporaire ait permis aux entreprises de traverser cette période difficile, elles sont désormais à nouveau confrontées à une pénurie de talents sur le marché de l’emploi.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

La disparition du chômage temporaire

En juin 2021, seul 1,9 % du temps de travail n’a pas été presté pour cause de chômage temporaire dû au coronavirus. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, ce pourcentage passe sous la barre des 2 %. L’horeca ainsi que l’industrie manufacturière et métallurgique sont les principaux secteurs qui ont toujours recours au chômage temporaire pour cause de coronavirus. Les pourcentages d’heures non prestées s’élèvent respectivement à 10 % et à 4 % dans ces deux secteurs.

Ayant été fortement touché par la crise du coronavirus, l’horeca demeure sans surprise le secteur qui connaît le taux le plus élevé de chômage temporaire. Le maintien du chômage temporaire dans l’industrie manufacturière et métallurgique s’explique, quant à lui, par la pénurie mondiale de matières premières et de matériaux qui frappe actuellement le secteur, déstabilisant la chaîne d’approvisionnement.

L’enquête a également révélé que les travailleurs en chômage temporaire ont passé en moyenne 6,7 jours à la maison en juin 2021. Là aussi, ce chiffre atteint son niveau le plus bas depuis le début de la crise du coronavirus. Quelle conclusion pouvons-nous tirer de ces chiffres ? Le chômage temporaire pour cause de coronavirus semble peu à peu disparaître.

La pénurie de talents

Parallèlement, le marché de l’emploi se redresse et la pénurie de main-d’œuvre se fait (à nouveau) sentir. Cette vague de pénurie pourrait même être encore plus sévère que celle que nous avions connue avant la pandémie. Les entreprises vont donc devoir se montrer véritablement créatives pour la surmonter. La reconversion professionnelle est l’une des solutions qui s’offrent à elles, tout comme le partage de travailleurs, l’insourcing ou l’outsourcing.

Un outsourcing adapté à votre organisation ?

Grâce aux services RH et de payroll adaptés à vos besoins, les experts d’Acerta vous épaulent en toute flexibilité, et ce, où, quand et comment vous le souhaitez. Vous pouvez donc vous concentrer sans la moindre inquiétude sur votre activité principale.

Laissez-nous vous épauler

Partagez cet article

Dirk Vanderhoydonck

Écrit par Dirk Vanderhoydonck

Director Flexsourcing

Articles liés

Comité de concertation du 19 juillet : quels effets sur les entreprises ?
Employeurs

Comité de concertation du 19 juillet : quels effets sur les entreprises ?

20 juillet 2021 Ellen Van Grunderbeek

Le comité de concertation s’est à nouveau réuni le 19 juillet pour discuter des mesures corona. Qu’est-ce qui a été décidé ? Ces décisions ont-elles des effets sur les entreprises ? Acerta vous donne un récapitulatif de la situation.

En savoir plus
Mise à jour du Guide générique : nouvelles directives pour les entreprises
Employeurs

Mise à jour du Guide générique : nouvelles directives pour les entreprises

16 juillet 2021 Miet Vanhegen

Le 14 juillet, la nouvelle version du Guide générique a été publiée. En raison des modifications des mesures gouvernementales, la version précédente du Guide générique a dû être adaptée.

En savoir plus
Acerta accueille de nouveau ses collaborateurs au bureau
Employeurs

Acerta accueille de nouveau ses collaborateurs au bureau

13 juillet 2021 Katrien Schrever

Même si le télétravail n’est plus obligatoire aujourd’hui, nous ne l’abandonnons pas complètement pour autant. Laissez-vous inspirer par les initiatives que nous prenons chez Acerta.

En savoir plus