Précédent

Un travailleur de la vingtaine sur deux envisage un changement de carrière

10 mai 2022 Nathalie Florent Employeurs

Un travailleur sur trois souhaite donner une autre orientation à sa carrière. Ce sont surtout les travailleurs âgés de la vingtaine qui envisagent de travailler dans un autre secteur, selon une enquête menée auprès de plus de 2000 Belges actifs. Pourquoi ? Ils souhaitent se sentir plus utiles, trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée et/ou bénéficier d’une bonne rémunération.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Qui dit période de coronavirus, dit période de réflexion

Pendant la pandémie de coronavirus, les travailleurs ont réfléchi à leur carrière. En Amérique, il est même question de la Grande Démission, un phénomène dans le cadre duquel un très grand nombre de collaborateurs quittent volontairement leur emploi. En Belgique, ce n’est pas (encore) le cas. Pourtant, 1 Belge actif sur 3 envisage de changer d’emploi et de secteur. Chez les jeunes, ce chiffre passe même à un sur deux. La principale raison pour un changement de carrière est la recherche d’un travail (plus) riche de sens.

En quête de sens

Les travailleurs se penchent souvent sur leur avenir au sein d’une fonction après une période de réflexion (comme les vacances d’été ou d’hiver). La crise du coronavirus constituait aussi un grand moment de ce type, ce qui a poussé les travailleurs à davantage faire le point sur leur carrière.

Vu la guerre des talents qui fait rage, vous devez, en tant qu’employeur, accorder une attention suffisante à vos travailleurs. Qu’est-ce qui leur donne de l’énergie dans leur travail ? Qu’est-ce qu’ils estiment être un emploi utile ? En organisant des entretiens de carrière, vous en aurez une idée et pourrez en tenir compte. Il est préférable que ces entretiens de carrière se déroulent de manière régulière. Sinon, vous risquez d’être confronté à la désagréable surprise du départ d’un travailleur de votre entreprise.

Réorienter les talents

La recherche de nouveaux talents est chronophage et intensive. Cependant, vous pouvez essayer d’éviter ces problèmes, car si votre travailleur est prêt pour un nouvel emploi, celui-ci ne doit pas nécessairement être exercé chez un autre employeur. Grâce au rematching, vous pouvez répertorier les talents et les fonctions au sein de votre organisation et répondre à l’évolution des besoins de vos travailleurs. C’est un processus continu qui porte ses fruits : vos collaborateurs ont la possibilité de relever un nouveau défi au sein de votre organisation, ce qui les pousse à rester motivés et plus longtemps dans votre entreprise. Il s’agit d’un bon exemple de gestion durable du personnel où une attention est accordée aux besoins individuels de vos collaborateurs. Combo gagnant !

Maintenir l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée constitue également un motif important de changement de carrière. Pas tout à fait illogique, étant donné que de nombreux travailleurs ont en grande partie travaillé à domicile ces dernières années. Ce dispositif a, d’une part, permis de réduire le temps de trajet quotidien, mais il a, d’autre part, également rendu la frontière entre la vie professionnelle et la vie privée plus floue. Bien que de nombreuses organisations aient adopté une forme de travail hybride, il reste important de conclure de bons accords.

Rémunération

Le troisième facteur était les salaires. Cependant, la rémunération ne se compose pas seulement du salaire net perçu par les travailleurs. Les travailleurs attachent de plus en plus d’importance aux autres avantages, tels que les congés supplémentaires, les avantages extralégaux et les moyens de transport. Une politique salariale flexible, qui répond aux besoins individuels des travailleurs, contribue à maintenir la satisfaction et la motivation de vos collaborateurs.

Réorienter vos travailleurs ?

C’est possible grâce à l’accompagnement de carrière d’Acerta. Nos coaches carrière suivent leur propre discipline ainsi que leur propre méthode et cherchent à savoir où se trouvent les talents.

Découvrez comment Acerta peut aider votre entreprise

Partagez cet article

Écrit par Nathalie Florent

Senior Consultant Acerta

Articles liés

3 travailleurs sur 10 souhaitent rester chez le même employeur
Employeurs

3 travailleurs sur 10 souhaitent rester chez le même employeur

07 juin 2022 Amandine Boseret

Travailler pour le même employeur pendant toute sa carrière n’est plus d’actualité. C’est ce que confirme Talent Pulse, notre enquête annuelle en collaboration avec StepStone, menée auprès de plus de 3000 travailleurs. Seuls 3 travailleurs sur 10 ont l’intention de rester chez le même employeur pour toute leur carrière.

En savoir plus
Possibilité d'augmenter l'indemnité de télétravail à partir du 1er juin 2022
Employeurs

Possibilité d'augmenter l'indemnité de télétravail à partir du 1er juin 2022

01 juin 2022 Ellen Van Grunderbeek

Le coût de l'électricité a fortement augmenté au cours des derniers mois. Par conséquent, le montant maximal de l'indemnité de télétravail sera également revu à la hausse à partir du 1er juin 2022.

En savoir plus
Rémunération : il n’y a pas que l’argent qui compte
Employeurs

Rémunération : il n’y a pas que l’argent qui compte

31 mai 2022 Catherine Langenaeken

Comment rémunérer et récompenser vos collaborateurs exactement ? Selon une étude récente de l’université de Gand, la possibilité de télétravailler réduit l’envie de demander une augmentation de salaire. Et selon une enquête réalisée par Acerta auprès de plus de 2000 travailleurs, la rémunération ne doit pas être uniquement composée d’argent.

En savoir plus