Précédent

La mobilité professionnelle augmente à nouveau sur le marché de l’emploi

26 mai 2021 Nele Ronsmans Employeurs

Lors du premier confinement, les travailleurs se sont anxieusement accrochés à leur emploi en raison de l’incertitude (économique). En conséquence, la mobilité professionnelle en Belgique a atteint son niveau le plus bas depuis 10 ans. Maintenant que l’économie se stabilise, les travailleurs osent à nouveau rechercher un nouvel emploi. Selon une étude réalisée par Acerta et StepStone, 37 % d’entre eux envisagent un changement de carrière au cours de l’année à venir. Quel est l'impact de la crise du coronavirus sur la mobilité professionnelle ? Et que pouvez-vous faire, en tant qu’employeur, pour conserver vos précieux talents ?

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Le marché de l’emploi est à nouveau actif

La campagne de vaccination atteint sa vitesse de croisière et nous retrouvons progressivement une vie normale. Les travailleurs osent à nouveau entreprendre des actions pour leur carrière maintenant que l’économie se stabilise. Près de quatre Belges sur dix envisagent un changement de carrière dans l’année à venir. 20 % envisagent même un changement radical vers une autre fonction dans un autre secteur, 13 % aspirent à un emploi similaire dans un autre secteur.

Où vous voyez-vous dans un an ?

La crise du coronavirus a eu un impact important sur le nombre de candidatures reçues l’année dernière. En 2019, lorsqu’on ne parlait pas encore du coronavirus, 44 % des travailleurs ont déclaré avoir postulé pour au moins 1 emploi au cours des 6 derniers mois. Lors de la première vague en 2020, ce pourcentage est tombé à 34 %. Heureusement, les Belges ne restent pas (plus) les bras croisés : 45 % ont répondu à une offre d’emploi au moins une fois au cours des six derniers mois. Nous nous approchons donc à nouveau du même niveau qu’en 2019.

Illustration 1 : candidatures au cours des 6 derniers mois – enquête travailleurs Talent Pulse 2021

Comment garder vos précieux talents ?

Vos collaborateurs n’ont plus peur de tenter leur chance ailleurs. Ces deux conseils vous aideront à garder vos précieux talents.

1. Misez sur le travail hybride

La crise sanitaire nous a massivement poussés à travailler à domicile, un privilège auquel les travailleurs ne voudront pas renoncer de sitôt. Près de 6 travailleurs sur 10 en tiennent compte dans le choix d’un nouvel employeur. Il est frappant de constater que les collaborateurs qui n’ont pas eu la possibilité de travailler à domicile au cours de l’année écoulée ont envoyé davantage de candidatures (68 %) que ceux qui ont eu cette possibilité (30 %).

2. La mobilité professionnelle interne motive

Les travailleurs qui peuvent évoluer au sein de l’organisation sont beaucoup moins susceptibles de chercher un nouveau défi. 60 % contre 30 % des collaborateurs qui estiment apprendre suffisamment.

Investissez dans le développement de talents

Misez sur le potentiel, encouragez le développement personnel de vos collaborateurs et découvrez leurs talents inexploités.

Développement de talents

Partagez cet article

Acerta_Nele Ronsmans

Écrit par Nele Ronsmans

Senior Consultant Acerta Consult

Articles liés

4 générations au travail : comment bâtir des carrières durables ?
Employeurs

4 générations au travail : comment bâtir des carrières durables ?

25 janvier 2023 Britt Winnepenninckx

Les baby-boomers (BB) et les générations X, Y et Z sont les composantes du lieu de travail quadripartite d’aujourd’hui. Quatre générations fondamentalement différentes sur un même lieu de travail, cela peut donner lieu à quelques frictions. Elles ont pourtant plus en commun que vous ne le pensez.

En savoir plus
Trois conseils pour devenir un employeur attractif
Employeurs

Trois conseils pour devenir un employeur attractif

28 novembre 2022 Benoit Caufriez

Qu’est-ce qui rend un employeur attrayant ? Chaque année, de nombreuses études sont réalisées et une liste des employeurs les plus attractifs est publiée. Mais qu’est-ce qui vous rend attractif en tant qu’employeur ? Acerta vous donne trois conseils pour vous aider.

En savoir plus
La rétention du personnel est le défi majeur des PME en 2022
Employeurs

La rétention du personnel est le défi majeur des PME en 2022

30 septembre 2022 Annelies Baelus

Quels sont les plus grands défis RH des PME ? Acerta, ETION et VKW Limburg ont posé cette question à 500 PME belges. Qu’en est-il ? Ce n’est pas l’attrait, mais la rétention des collaborateurs qui figure au sommet de la liste des défis RH pour le second semestre de 2022.

En savoir plus