Chèques-formation en Flandre

12 septembre 2019

Si votre travailleur souhaite suivre une formation, il peut peut-être prétendre à des chèques-formation en Flandre pour payer une partie des frais d’inscription.

De quoi s’agit-il ?

Les travailleurs du secteur public ou privé occupés en Flandre ou en Région de Bruxelles-Capitale peuvent acheter un maximum de 250 euros de chèques-formation par année calendrier. Les pouvoirs publics flamands prennent une moitié en charge.

Grâce à ces chèques, votre travailleur peut payer les frais d’inscription pour une formation qu’il suit de sa propre initiative auprès d’un fournisseur de formation reconnu. La formation suivie doit toutefois figurer dans la banque de données des formations et donc donner droit au congé de formation en Flandre (formation axée sur le marché de l’emploi ou la carrière). Il s’agit d’une nouveauté à partir du 1er septembre 2019. Par le passé, il suffisait que la formation soit suivie auprès d’un fournisseur de formation reconnu.

3 Incitants flamands à la formation

Outre les chèques-formation en Flandre, il existe deux autres incitants flamands à la formation qui peuvent donner un coup de pouce à votre travailleur lorsqu’il suit une formation. Ces incitants à la formation ont également été modifiés ou sont des nouveautés depuis le 1er septembre 2019 : 

  • Si votre travailleur suit une formation axée sur le marché de l’emploi ou la carrière, il peut s’absenter de son travail pour suivre la formation ou étudier. Pour ce faire, il peut avoir recours au congé de formation en Flandre ;
  • Si votre travailleur s’appuie sur un crédit-temps pour suivre une formation, il peut recourir au crédit de formation flamand pour recevoir une prime en plus de son allocation de l’ONEM.

 

Pour en savoir plus sur les chèques-formation en Flandre, consultez la section 101, IV du Guide Social de Juricible.

Partagez cet article
Retour à l’aperçu updates et nouvelles juridiques