Comment débuter en activité complémentaire ?

Vous envisagez de devenir indépendant en activité complémentaire ? Vous devez savoir dans quelles conditions vous y êtes autorisé.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Plus qu’un seul emploi

Vous voulez vous lancer comme indépendant en activité complémentaire. Dans ce cas, il est important de savoir avec quoi vous pouvez combiner cette activité complémentaire. Autrement dit : qu’est-ce qui est considéré comme une activité principale ?

Vous êtes indépendant en activité complémentaire…

si en plus de votre activité indépendante… ​

  • vous êtes salarié au moins à mi-temps et vous prestez également au moins 235 heures sur une base trimestrielle (calculée dans une semaine de 38 heures) 

  • vous êtes nommé à titre définitif dans l’enseignement et avez des prestations égales à au moins 6/10 d’un horaire complet et vous prestez également au moins 282 heures sur une base trimestrielle (calculée dans une semaine de 38 heures)

  • vous êtes contractuel dans l’enseignement et avez des prestations égales à au moins 5/10 d’un horaire complet et vous prestez également au moins 235 heures sur une base trimestrielle (calculée dans une semaine de 38 heures) 

  • vous travaillez au moins à mi-temps comme fonctionnaire. 

  • vous ne travaillez pas mais vous préservez vos droits à une pension de retraite ou d’invalidité. Vous bénéficiez d’une interruption de carrière ou d’un crédit-temps, par exemple, ou vous avez reçu une indemnité de licenciement. 

  • vous percevez une allocation de sécurité sociale, par exemple une allocation de chômage, une allocation de maladie-invalidité, une allocation à la suite d’un accident du travail, une prépension. La base de cette allocation doit être au moins un emploi à mi-temps en tant que salarié. Une allocation comme indépendant ne permet pas une activité complémentaire.

La somme que vous gagnez grâce à votre activité principale n’est pas importante. Ce que vous pouvez gagner en tant qu’indépendant en activité complémentaire n’est pas non plus plafonné.

Débuter en activité complémentaire est une option sûre. Si les choses se passent bien, vous pourrez passer plus tard en activité principale.

Payer moins de cotisations sociales

En tant que starter en activité complémentaire, vous devez accomplir les mêmes démarches que les indépendants en activité principale. 

Ainsi, tous les indépendants ont besoin d’un numéro d’entreprise. Et tous doivent s’affilier à une caisse d’assurances sociales. MAIS : en tant qu’indépendant en activité complémentaire, vous conservez les avantages de la sécurité sociale de votre activité principale. En activité complémentaire, vous payez donc des cotisations sociales nettement inférieures à celle d’un indépendant en activité principale. Comparez ici les cotisations sociales de l’activité principale et de l’activité complémentaire. 

Découvrez notre vidéo pour les starters

Votre lancement étape par étape ?

Plan de route gratuit

Votre lancement étape par étape

  • Préparez votre démarrage avec toutes les informations en un seul endroit
  • Pas à pas, vers une carrière d'indépendant
  • Personnalisé et adapté à votre entreprise ou votre pratique
Téléchargez maintenant votre plan de route
Vous avez d’autres questions ?

Vous avez d’autres questions ?

Tous les starters se posent des questions. C’est normal. Et vous souhaitez obtenir une réponse claire. C’est normal aussi.

Voir toutes les questions starters Voir toutes les questions starters pour ce sujet