Précédent

Les adieux à vos travailleurs ne sont pas toujours définitifs

28 mai 2020 Magda Duerinckx Employeurs

Un bon adieu atténue la douleur. Même sur le lieu de travail. Une enquête d'Acerta auprès de plus de 1000 travailleurs révèle que les gens apprécient énormément des adieux en beauté, lorsque les chemins entre l'employeur et le travailleur se séparent inévitablement. Et quand cela se produit, plus de la moitié envisage même un retour vers leur ancien employeur.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Et si vous ne pouvez pas faire autrement ?

Les plus d'un million de chômeurs temporaires dans notre pays montrent clairement que de nombreuses entreprises tournent au ralenti. Au cours des prochains mois, un certain nombre d'employeurs devront dès lors procéder à des licenciements, involontairement mais par nécessité.

Il n’est jamais agréable de laisser partir des gens. Vous investissez en effet tellement de temps et d’efforts dans la sélection et l’acquisition de collaborateurs talentueux. Mais les adieux ne doivent pas être définitifs : plus d’un quart des travailleurs licenciés (27 %) sont ouverts à un retour vers leur ancien employeur. En tant qu’employeur, vous entretenez de bons contacts avec vos anciens collaborateurs ? 54,6 % envisagent alors de revenir un jour. Lorsqu’un ancien travailleur revient chez vous, c’est ce qu’on appelle le recrutement boomerang.

Préparez bien l'entretien de sortie

Vous devez annoncer de mauvaises nouvelles à vos collaborateurs ? Allez immédiatement à l’essentiel, mais aidez-les autant que possible. Et continuez à les suivre de près pendant la période qui suit. Si la pénurie de main-d'œuvre venait à se faire à nouveau sentir à l'avenir, ce ne serait pas un luxe superflu.

Si vous souhaitez, en tant qu’entreprise, laisser la meilleure impression possible, veillez à ce que toutes les formalités pratiques soient traitées correctement et sans encombre avant le départ. Prenez également le temps d’un entretien de sortie en toute franchise. C’est l’occasion idéale d’exprimer une nouvelle fois votre appréciation pour les collaborateurs licenciés et d’obtenir un feed-back sur votre organisation.

Selon nos résultats, à peine 41 % des travailleurs licenciés reçoivent un entretien de sortie. Un peu plus de la moitié d’entre eux (51 %) ont eu l’impression d’avoir pu donner un feed-back pendant cet entretien sur leur ressenti par rapport à leur employeur. Un tiers a eu l’impression que ce feed-back allait effectivement servir.

L’offboarding est aussi important que l’onboarding

Avec une bonne stratégie de sortie, vous évitez que vos ex-travailleurs restent avec beaucoup de frustrations. Dans le même temps, un offboarding de qualité ouvre de nouvelles possibilités pour l’avenir. Mettez donc autant d’efforts dans leur départ que dans leur engagement.

L’annonce d’un licenciement n’est peut-être pas le meilleur timing pour demander un feed-back sur votre organisation ? Ne manquez pas de le faire plus tard. Vérifiez régulièrement comment vont vos anciens travailleurs et s’ils ont besoin d’aide. Rédigez une recommandation, par exemple sur LinkedIn, afin de pouvoir les aider dans leur recherche d'un nouvel emploi. Créez une expérience positive qui fera de vos anciens travailleurs des ambassadeurs de votre organisation.

Le licenciement ne doit pas nécessairement être la dernière phase de l'employee journey. On ne sait jamais que, à un moment donné, vous aurez à nouveau besoin l’un de l’autre. Si vous avez bien géré le processus d’offboarding, plus de la moitié de vos anciens travailleurs veulent revenir à bord.

Conseils en cas de licenciement

Maintenir vos frais de personnel sous contrôle ? Consultez notre offre de relance.

Économiser

Partagez cet article

Acerta_Magda_Duerinckx.png

Écrit par Magda Duerinckx

Managing Consultant Talent Center

Articles liés

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les employeurs sur le télétravail
Employeurs

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les employeurs sur le télétravail

20 octobre 2020 Sarah De Groof

Lors du premier confinement de mars et d’avril, le télétravail est soudainement devenu la norme. « À titre temporaire », pensions-nous. Vendredi dernier, le Comité de concertation a décidé de le rendre à nouveau obligatoire.

En savoir plus
Quels sont les effets des nouvelles mesures pour les employeurs?
Employeurs

Quels sont les effets des nouvelles mesures pour les employeurs?

20 octobre 2020 Amandine Boseret

Face à l’évolution de la pandémie, le nouveau gouvernement a signé un nouvel arrêté ministériel ce dimanche 18 octobre qui sort ses effets dès ce lundi. Mais quels en ont les effets sur les employeurs ?

En savoir plus
Je dois invoquer le chômage temporaire. Mais pour quelle raison ?
Employeurs

Je dois invoquer le chômage temporaire. Mais pour quelle raison ?

16 octobre 2020 Nele Mertens

Les deux motifs ou raisons les plus utilisés actuellement sont la force majeure et des raisons économiques. Il existe cependant d’autres motifs encore pour invoquer le chômage temporaire.

En savoir plus